Search
samedi 27 novembre 2021
  • :
  • :

4e édition du Festi ‘’Rapou dogokoun’’: rendez-vous à Dialakorodji du 6 au 12 décembre

La 4e édition du Festival hip hop ‘’Rapou dogokoun’’ aura lieu du 6 au 12 décembre prochain à Dialakorodji. L’information a été donnée, le vendredi dernier, par les organisateurs, à la faveur d’une conférence de presse au Palais de la culture. Les conférenciers étaient le rappeur Ismaël DOUCOURE alias Master Soumy et son manager Kalifa TANGARA dit Doni Brasco. Le thème retenu cette année est : ‘’ Quelle alternative pour un Mali réconcilié ?’’.

Le directeur du Festi hip hop Rapou dogokoun, Kalifa TANGARA alias Doni Brasco, a affirmé que ce festival était un moment convivial et de découverte de talents. Il a rappelé que pour ce festival qui est à sa quatrième édition tout est gratuit.
Doni Brasco a expliqué que le concours dénommé 16 mesures pour convaincre se passera en live sans tricherie. Selon lui, l’objectif est que les jeunes rappeurs jouent leur partition dans l’avènement d’un Mali réconcilié et prospère.
Il a informé qu’à l’image des éditions précédentes, il y aura des ateliers de formation en théorie et en pratique au profit des jeunes rappeurs.
Le rappeur Master Soumi a ajouté que ce festival a été initié pour l’épanouissement du Rap au Mali. Une occasion de regrouper tous ceux qui évoluent dans ce domaine pour se former, se partager les idées et promouvoir leurs carrières.
« Nous sommes convaincus que cette musique qui est un vecteur de communication peut contribuer au développement du Mali. Il s’agit de faire du Rap un levier du développement du Mali», a déclaré Master Soumi.
Il a exprimé sa satisfaction de voir certaines stars qui émergent après être passé par l’école du Festi hip hop ‘’Rapou dogokoun’’.
Selon lui, en plus de l’ambiance, ce festival contribue beaucoup à l’économie locale à travers les milliers de jeunes qu’il mobilise.
Master Soumi a exprimé son souhait que le Rap reste un moyen de communication qui éveille les consciences. Pour ce faire, il a invité les jeunes rappeurs à se former et à faire des chansons qui ont des contenus bénéfiques pour la société.
En effet, en plus des formations qu’ils reçoivent, les jeunes qui sortent lauréat du concours 16 mesures pour convaincre, en rapport avec le thème de l’année, bénéficient d’un suivi et d’un appui pour mener une carrière professionnelle réussie.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *