Search
jeudi 25 février 2021
  • :
  • :

Affaire des factures non payées: les destitution de Tiébilé exigée

Le porte-parole du CDR (Collectif pour la Défense de la République), Mohamed Youssouf BATHILY, plus connu sous le sobriquet de Ras Bath, a animé, mercredi dernier, une conférence de presse au carrefour des jeunes de Bamako. Au cœur des échéances avec la presse, l’affaire des factures d’EDM et de la SOMAGEP non payés de l’opposant Tiébilé DRAME qui a dénoncé, le 21 mai dernier, la mauvaise gestion au sein de ces deux sociétés de fourniture d’eau et d’électricité au cours d’une marche de l’Opposition. Pour le conférencier, ce comportement de l’opposant relève de l’indécence et de l’imposture morale et exige de son parti sa suspension de sa fonction de président pour violation des textes.

Dans son exposé liminaire, Ras Bath a souligné que suite à la Marche, dite de dénonciation et de protestation, organisée le samedi 21 Mai par les partis politiques de l’Opposition, les militants du CDR furent déçus, à la lecture de leur communiqué et à la suite des interventions de certaines personnalités au comportement, de l’indécence et de l’imposture morale dont se prévalent certains pseudos leaders, en l’occurrence Mr Tiébilé DRAME. Par la même occasion, il a dénoncé le populisme et de l’irresponsabilité des partis politiques de l’Opposition, particulièrement ceux représentés à l’Assemblée.
En substance, les griefs de l’Opposition portent sur la mauvaise gouvernance ; le déni de justice ; la déliquescence de l’Etat de droit ; l’incapacité à satisfaire la demande d’électricité, à assurer la sécurité ; l’exigence de l’éthique dans la gestion des affaires publiques ; le respect de la séparation des pouvoirs ; l’amélioration des conditions de vie des populations.

Les contradictions de Tiébilé DRAME
Certes, a-t-il dit, les griefs énumérés sont incontestables, les maux soulignés sont avérés, les exigences formulées sont légitimes, et, en tant qu’honnête citoyen, républicain convaincu, sentinelle de la démocratie et de la bonne gouvernance, nous souscrivons pleinement à la résolution de leur marche. Mais, au-delà de ce constat partagé, il se dit outré par la qualité des organisateurs et dégouté de certains responsables de cette Opposition, notamment, Tiébilé DRAME, compte tenu de son discours qui contraste avec son comportement, à savoir celui d’un mauvais payeur de EDM et de la SOMAGEP. Mr Tiébilé et ses compères reprochent, de bon droit, à l’actuel gouvernement son incapacité à satisfaire la demande d’électricité des Maliens, a indiqué Ras Bath. «Ils dénoncent les coupures et délestages intempestifs avec leurs conséquences socio-économiques désastreuses. Nous convenons tous que parmi les causes de cette pénuries d’électricité, il y a, en plus de la mauvaise gestion de l’entreprise EDM, le non-paiement des factures de certains clients, et à l’égard desquels, les services de l’EDM montrent une complaisance et un laxisme à recouvrer ou à résilier le contrat de fourniture conformément au terme du contrat», a dit le conférencier.

Tiébilé, mauvais payeur
Pour Ras Bath, Mr Tiébilé, Co dénonciateur de cette pratique de mauvaise gestion, qui tient en partie au non-paiement des factures dues, et au laxisme des services de EDM à recouvrer ou à résilier le contrat, s’est avéré lui-même un mauvais client de l’EDM.
Pour preuve, il a exhibé les factures de 3 mois non payés de l’opposant à la date du 20 mai 2016 (veille de la marche) avant de faire le point comme suit.
En effet, le client de l’EDM, identifié sous le N° 014107001004810137 au Mr DRAME Tébilé, 2077 Rue 443, Sokorodji, Bko, Commune VI, traine des factures impayées, N° de facture 766551 du 02/02/2016 d’un montant de 1 020 797 F CFA, N° de Facture 815115 du 16/03/2016 d’un montant de 422 0943 F CFA, N°838064 14/4/2016 d’un montant de 171 981 F CFA, N° de Facture 866757 d’un montant de 323 693 F CFA. Les relevés de compte du client Mr DRAME Tiébilé en date du 20 Mai 2016 font état d’un solde en faveur de l’EDM de 1 006 314 F CFA. Autrement dit, depuis 4 mois, Mr DRAME, ne paye pas, et son contrat n’a pas été résilié conformément au terme du contrat qui stipule qu’au bout de 2 factures impayées, l’EDM procède à la rupture de fourniture d’électricité.
A 3 mois, c’est la résiliation pure et simple du contrat nonobstant le paiement des arriérés. Pour l’eau de la SOMAGEP, Mr DRAME, est loin d’être ce bon payeur dont la facture permet en partie, à la société d’augmenter ses capacités de donner de l’eau potable au maximum des Maliens et dont il s’est fait passer lors de la marche le 21 mai. Référence de l’Abonné, SOM122821B, au nom de Mr DRAME Tiébilé, 108878 Rue 443 Sokorodji 022 Bko Banankabou. Il traine des mois de factures de la SOMAGEP : les factures de Mars 2016 N° : 2275516601510 G du 08/04/2019 d’un montant de 86 645 F CFA ; Facture N° 2275516400382 P du 08/3/016 d’un montant de 51 000 F CFA ; Facture N° 2275516100320k du 05/02/2016 d’un montant de 56 193 F CFA ; Facture N° 2275516905990N du 20/05/2016 d’un montant de 51073 F CFA. Il est mentionné sur le verso de cette facture que le solde exigible de Mr Drame hors facture courante est de 203 749 F CFA, à ajouter au montant de la dernière facture qui est de 51 073, soit au total, 254 822 F CFA que DRAME doit à la SOMAGEP. Soit 4 mois qu’il ne paye pas.
Pour le conférencier, l’auteur de ces actes qui ose accuser les responsables en charge des services de ces structures d’incapacité, de mauvaise gouvernance, relève de l’indécence, l’immoralité et de la malhonnêteté. «On ne saurait, lorsqu’on est imbu du minimum de décence, d’honneur, de dignité, et qu’on se sait en faute ou en défaut de bonne conduite, accuser l’autre des mêmes faits », a-t-il dit.
A travers cet acte de forfaiture, et d’imposture le 21, Mr DRAME, a dit Ras Bath, a porté atteinte à l’honneur de la classe politique, a souillé l’honneur et l’image du PARENA, a insulté l’intelligence et la dignité des Maliens. «Si IBK est atteint de l’autisme (selon l’opposant), Mr DRAME est atteint de la maladie du déni de moralité, de la honte, et de l’indécence», a soutenu le conférencier.
Ainsi le CDR, selon son porte-parole, exige le paiement intégral des factures d’eau et d’électricité et demande l’ouverture d’une enquête au sein de l’EDM pour savoir pourquoi et au nom de quoi, Tiébilé a bénéficié de traitement de faveur au détriment du traitement égalitaire.

« Le PAERENA doit suspendre Tiébilé »
Par ailleurs, a-t-il expliqué, si le PARENA est encore un parti démocratique, et pour sauver le peu de crédit qu’il dont il jouit auprès des Maliens, conformément à ses textes, Tiéblé, par cet acte, a porté atteinte à l’image et à l’honneur du parti, a violé les textes du parti dont il est le garant, que le PARENA prenne l’exemple sur le RPM, qui, malgré ce qu’il est, a osé sanctionner Mady DIALLO, en sanctionnant Tiébilé.
Quant à l’Opposition dans son ensemble, le CDR l’invite à rendre compte.
Il a fait savoir qu’avec plus de 86 millions de F CFA de traitement par député, les Maliens attendent d’eux plus que des conférences, des meetings ou des marches. Pour Ras Bath ; l’URD avec 17 députés a coûté au contribuable malien, 1.472.303.955/an, 3.533.529.492 en 2 ans et demi du mandat d’IBK.
Le PARENA a coûté : 86.606.115/an, en 2 ans 5 mois: 207.854.676.
De l’avis de Ras Bath, la non-demande de l’ouverture d’une commission d’enquête par les députés des partis de l’Opposition, traduit leurs irresponsabilités et leur démagogie. «Si tant bien est vrais qu’ils veulent la fin de ces pratiques, qu’ils demandent l’ouverture des commissions parlementaires au cours desquelles ils auront la possibilité d’entendre sous serment tous ceux qui seront impliqués dans les différents scandales, d’obtenir la communication de tous les documents et la possibilité de saisir le Procureur pour une éventuelle poursuite contre les personnes épinglées par le rapport, au lieu de continuer à narguer le peuple malien à travers de simples dénonciations sans oser traduire en justice les présumés responsables. C’est du déni de justice dont font preuve les partis d’oppositions», a conclu le conférencier.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *