Search
vendredi 30 juillet 2021
  • :
  • :

Akli Iknan Ag Souleymane, représentant du MNLA au CNT: ‘’ils m’ont fait dire des choses que je n’ai pas dites’’

Suite à ses propos polémiques tenus, lors de débats de la première journée des journées d’information pour une meilleure appropriation des dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger qu’organise le Conseil National de Transition (CNT) organise du 13 juillet au 15 juillet, Akli Iknan Ag Souleymane, représentant du MNLA au CNT a tenu à clarifier ses intentions et à remettre les choses dans leur contexte. Pour lui, il a été mal compris.
Lisez sa mise au point.

Je pense que ce sont de bonnes journées de travail. Nous souhaitons que les uns et les autres comprennent l’importance de l’Accord.
Il y a eu une polémique hier, les gens ont interprété mon intervention. Ils m’ont fait dire des choses que je n’ai pas dites.
Ils disent que je suis un va-t-en-guerre. C’est quelque chose qui n’est pas vrai.
J’ai tout juste dit qu’on a signé un Accord, et je pense que l’Accord c’est quelque chose qui peut vraiment nous ramener la paix et la stabilité.
Si nous avons signé un Accord entre le gouvernement et les mouvements armés, c’est dans l’intention de l’appliquer.
C’est parce que nous avons cru en Accord, nous avons cru qu’il pouvait nous ramener la paix, la concorde, et la stabilité.
Si nous ne voulons pas, si nous ne voulons plus aussi de cet Accord, il faut une alternative.
Il faut quelque chose qui remplace cet Accord. Et c’est quoi, ce qui peut remplacer cet Accord ? Et je n’ai pas eu de réponse.
Sinon, on est convenu sur quelque chose. Si la chose, tu ne l’aimes plus, il faut mettre quelque chose à sa place. C’est tout.
Il y a l’Accord qui a mis fin à une situation donnée, donc s’il n’y a plus d’Accord, la situation que tout le monde n’aime pas, les gens seront obligés vraiment de retourner dans la même situation. Pour moi qui suis du Nord, le Mali, les Maliens, les intellectuels comme les Maliens qui savent vraiment, qui connaissent tout, ce sont de grands hommes, des intellectuels.
Je pense qu’ils feront tout pour éviter cette situation. Parce qu’aussi, nous sommes dans une situation actuellement qui ne nous permet pas vraiment des échecs.
Le Mali, ce ne sont pas seulement les mouvements armés. L’ennemi n’est plus les mouvements.
Il y a un ennemi qui est là, obscur, qui frappe à tout moment.
Ce que je veux dire par là, au lieu de nous regarder, de regarder les mouvements, de regarder dans l’Accord, appliquons l’Accord et essayons vraiment de faire face à l’ennemi qui risque détruire tout le monde. C’est ça vraiment le plus important aujourd’hui.
Cet ennemi est là, et celui qui n’a pas vécu avec cet ennemi, ne connaît pas danger de cet ennemi.
Mon souhait est de voir le Mali uni, dans toute sa diversité, et que le Mali puisse se lever pour être un Mali uni, de paix, de justice et de la concorde sociale. C’est tout ; c’est ça mon souhait.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *