Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Amadou KOITA face à la presse: « le PS n’est pas parrainé par un baron du RPM »

Le président du parti PS Yéleen Kura, Amadou KOITA, a animé, le samedi dernier, au siège de son parti sis au Badialan, une conférence de presse, focalisée sur les grandes décisions, issues de leur conférence nationale, notamment leur soutien au Président IBK.

D’entrée de jeu, Amadou KOITA a déclaré : «Tout sauf une prostitution politique, cette décision se justifie par 2 raisons fondamentalement: la frustration née de la constitution des alliances avec des partis politique de l’opposition lors des élections communales, régionales et du District de Bamako avortées ; et la décision souveraine de la Conférence nationale de soutenir le Président IBK pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale, après 3 ans de combat dans l’opposition.
Aussi, a-t-il soutenu, par cette décision de soutien au Président IBK, le parti PS Yéleen Kura veut se donne une nouvelle orientation politique sur laquelle il est aujourd’hui nécessaire d’apporter des éclaircissements non seulement aux militants du parti, mais aussi à l’opinion publique.
Par ailleurs, a rappelé le président KOITA, c’est conscient de la situation qui prévaut dans le pays, que les délégués et le Comité exécutif du bureau politique national du PS Yéleen Kura ont estimé que le temps est venu «d’aller vers l’essentiel et que les petites contradictions ne doivent pas avoir raison sur les grandes contradictions». Pour KOITA, les grandes contradictions sont les situations dans lesquelles le pays est plongé ainsi que les grandes questions d’intérêt national et non les petits détails.
Quand l’opposition frustre ses alliés, il n’y a pas que cela, a soutenu M. KOITA pour justifier le départ du PS Yéleen Kura de l’opposition après tant d’années de combat, de plaidoyer pour le pays.
Fondamentalement, il a évoqué deux raisons qui ont précipité cette décision: Primo, en tant membre de l’opposition, M KOITA dit ne pas comprendre que des partis de l’opposition ont refusé de former des alliances avec les candidats du PS Yeleen Kura, lors des élections communales, régionales et du District de Bamako, avortées à cause de la situation sécuritaire dans le nord du pays.
«Nous avons été frustrés, lors des élections communales, régionales et du District avortées, par le fait qu’aucun grand parti politique de l’opposition n’a voulu faire d’alliance avec nous. C’est à la dernière minute que certains sont venus pour nous voir pour des alliances. Et la somme d’argent proposée pour cette alliance n’était pas à la portée du parti qui n’avait pas de moyen financier pour répondre à la sollicitation», s’est indigné le président du PS Yéleen Kura.
Pour lui, l’opposition devrait être une coalition politique forte pour la conquête du pouvoir. Bizarrement, au même moment, a-t-il déploré, ces mêmes partis politiques de l’opposition courraient pour aller faire des alliances avec le parti RPM.
Pour preuve, a-t-il rappelé, dans une région, un parti de l’opposition a pu avoir 17 alliances avec le parti RPM alors que le PS Yéleen Kura cherchait désespérément de partis politiques pour faire des alliances en vue de ces élections.
Selon M.KOITA, depuis ce jour des militants et cadres du PS avaient émis le souhait de quitter l’opposition. Ainsi, a-t-il souligné, le PS a décidé de quitter l’opposition en vue de répondre favorablement à l’appel du Président de la République du Mali qui lors de son adresse à la nation du 22 septembre 2015 a appelé «l’ensemble du fils du pays à se retrouver autour de l’essentiel pour sauver le pays».
«Sans pression, ni compromis avec les partis politiques de la majorité, la conférence nationale du PS Yéleen Kura de façon responsable, indépendante, souveraine et légitime a décidé de soutenir les actions du Président IBK. Et notre soutien ne fera pas défaut pour aider le Président IBK à réussir ses missions. Autant nous nous sommes battus au sein de l’opposition, autant à partir de notre nouvelle orientation nous mènerons le même combat pour notre pays. Nous mènerons le même combat pour que les Maliens retrouvent la stabilité, la paix gage du développement. Nous mènerons le même combat pour mettre fin aux maux dont souffre le peuple malien», a promis M. KOITA.
Par rapport à leur soutien à IBK, il affirme qu’il n’a été parrainé par aucun baron du RPM afin que son parti quitte l’opposition.
Sans ambages, a-t-il déclaré: «KOITA n’est pas parrainé. KOITA veut être libre et pour être libre, il faut être indépendant». Avant d’ajouter : «Si d’aucuns pensent que la décision du PS de soutenir IBK est une prostitution politique, cela relèverait de la méconnaissance du parcours des cadres et responsables du PS Yéleen Kura. Si cela était vrai, je n’allais pas partir de la Primature. Et si soutenir le Président IBK pour le développement du pays contre des terroristes et djihadistes c’est d’être opportuniste, j’accepte volontiers cette appellation », a-t-il soutenu.
Selon M KOITA, être opportuniste c’est celui-là qui a refusé tout débat qui n’a pas fait de parti-pris et qui attend quelque chose pour son silence. À ce que tout le monde sache, a relevé le responsable politique, le PS Yéleen Kura a fièrement défendu sa position dans l’opposition.
«Le PS a pris une décision légitime conformément à sa vision politique et il va l’assumer jusqu’au bout. Et ce n’est pas parce que nous allons soutenir le Président IBK que le PS Yéleen Kura va nier certaines réalités et vérités dans le pays. Nous estimons que le peuple malien souffre à cause de plusieurs situations auxquelles il faudrait trouver de solution. Aujourd’hui, nous disons sans ambages que le Mali souffre de la corruption, de la délinquance financière, de manque de volonté. Et je pense que c’est ensemble avec des solutions concertées que le Président IBK pourra parvenir à résoudre tout cela», a-t-il déclaré le président KOITA, avant de procéder à l’inauguration officielle du siège du parti PS Yéleen Kura sis au quartier Badialan 2.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *