Search
samedi 27 novembre 2021
  • :
  • :

Année scolaires 2021-2022: les PTF demandent des garanties

L’éducation reste l’une des priorités des hautes autorités du pays et de leurs partenaires. C’est dans ce cadre que les partenaires techniques et financiers ont été reçus par les responsables du département de l’éducation nationale ce mercredi, dans la salle de conférence du Cabinet. Les échanges ont entre autres porté sur l’état de préparation de la rentrée 2021-2022 ou encore le redéploiement des enseignants.

Les PTF se disent honorés à travers le cadre de dialogue initié par le ministère. L’initiative « un élève, un arbre « a été saluée par le porte-parole des partenaires présents. Ces derniers réitèrent leur engagement à accompagner le pays à travers la qualité de l’éducation tout en sollicitant des garanties pour une année scolaire apaisée. Plusieurs défis auxquels l’école malienne est confrontée ont été évoqués notamment la situation des écoles communautaires. Selon la ministre Sidibé Dédéou Ousmane, les efforts de tous, permettront de surmonter les obstacles. Des questions transversales ont été posées dont la question de la double vacation, la formation initiale et continue des enseignants, la scolarisation des filles, l’insécurité alimentaire, la présence de l’Etat dans certaines zones et les services sociaux de base. La ministre a demandé plus d’engagement et d’appui pour endiguer tous ces problèmes. Cette rencontre est la manifestation du soutien des partenaires techniques et financiers à accompagner les acteurs de l’école malienne selon le chef de file des partenaires techniques et financiers.
26 nouveaux CAP et 6 académies seront ouverts cette année et opérationnels. Toute chose qui dénote de l’engagement des responsables du département de l’éducation nationale. En plus des préoccupations exprimées, il a été question des innovations et des nouveaux apports que les PTF entendent proposer pour accompagner l’école malienne. Une façon de coordonner les actions selon les mandats et les missions pour qu’elles aient plus d’impact afin d’offrir plus d’opportunités.
2 volets ont suscité également beaucoup d’intérêt, à savoir l’enseignement à distance et la qualité de l’enseignement technique et professionnel. La rencontre a pris fin sur une note d’espoir sur fond d’engagement.

CELLULE DE COM MEN
NB: le titre est de la rédaction




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *