Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Appui à la formation pour le District: Adama Sangare sur le chantier

Le maire du District de Bamako, Adama SANGARE, a entamé le vendredi dernier, une mission de suivi de la mise en œuvre des projets d’appui et de formation pour le District de Bamako financés par Swiss contact et la coopération danoise placés sous son contrôle. À la faveur de cette mission, il s’est rendu successivement à l’atelier de poterie et de fabrique de brique pour des femmes de la CIII et au centre de formation de réparation d’engins à deux roues sis à Kalanba-Coura en vue de s’enquérir de l’évolution desdits projets.

La délégation, qui était conduite par le maire Adama SANGARE, comprenait le 1er adjoint au maire du District de Bamako Henry Makan KEITA, de la coordinatrice du projet de Bamako, Coumba DIENE ainsi que des responsables des services de la mairie centrale de Bamako. Cette visite rentre dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des projets d’appui et de formation financés par Swiss contact et la coopération danoise pour le District de Bamako à coût de plusieurs centaines de millions de FCFA. Déjà, par l’entremise de responsables de ce projet, l’on indique pour le district de Bamako, ce sont 133 projets qui ont été financés à l’attention de plus 2000 bénéficiaires, majoritairement des femmes.
La visite a débuté avec l’atelier de poterie et de fabrique de brique pour des femmes de la CIII qui est un projet de valorisation de matière première locale et d’autonomisation de la femme. Là-bas, la délégation a été accueillie par la présidente des femmes qui y travaillent, Assitan TRAORE. Cette dernière a fait découvrir les lieux aux visiteurs du jour.
Selon elle, ce sont 24 femmes et 3 hommes qui travaillent dans cet atelier pour façonner du banco en vue d’en faire des pots.
« Nous faisons beaucoup de choses dans notre atelier. Nous fabriquons des pots de diverses natures et formes à partir du banco. En plus de pots, nous fabriquons également des briques pouvant servir notamment à la construction des maisons à partir des matières locales », a-t-elle indiqué.
Ensuite, a-t-elle saisi l’opportunité pour saluer et féliciter la mairie du District de Bamako et ses partenaires d’avoir accepté de financer leur projet. Toutefois, a-t-elle notifié au chef de la délégation que leur atelier avait des problèmes d’électricité et d’étanchéité. De même, elle a signalé qu’elles plusieurs machines en panne. Du coup, cette situation se répercute sur leur capacité de production, a-t-elle souligné. Outre ces difficultés, elle a fait remarquer également qu’elles étaient également confrontées au problème d’écoulement de leurs produits sur le marché.
« Malgré ces difficultés, grâce à ce projet, nous parvenons à avoir des revenus pouvant nous aider à subvenir à certains de nos besoins », s’est réjouie la présidente Assitan TRAORE.
Le maire Adama SANGARE a dit prendre bonne note des doléances à lui adressées par les femmes avant de promettre que des dispositions seront prises immédiatement pour réparer les machines en panne et de résoudre le problème d’étanchéité de l’atelier avant la saison de la pluie.
Après une démonstration de fabrique de pots au maire et à sa délégation, la mission s’est rendue au centre de formation de réparation d’engins à deux roues sis à Kalanba-Coura ouvert pour la formation des jeunes qui veulent devenir des réparateurs qualifiés dans ce domaine.
À la fin de ces visites, le maire Adama SANGARE a expliqué à la presse qu’il avait initié cette mission pour venir échanger avec les bénéficiaires de ces projets et de s’enquérir des difficultés de leur mise en œuvre. Selon lui, il était important de venir voir l’exécution de ces projets et montrer aux partenaires (Swiss contact et la coopération danoise) que la mairie suivait l’évolution de la mise en œuvre des projets.
Il a aussi noté avec satisfaction que la mise en œuvre de ces projets est encourageante même s’il y a des difficultés à corriger.
De son côté, la coordinatrice du projet pour la ville de Bamako, Coumba DIENE, a expliqué que ce programme d’appui avait été initié pour soutenir le gouvernement du Mali et des collectivités territoriales.
À noter qu’en plus de la ville Bamako, ce projet couvre les régions Ségou, de Mopti, Tombouctou pour un montant total de 11 milliards de FCFA.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *