Search
jeudi 25 février 2021
  • :
  • :

Association des jeunes économistes: les raisons d’un bicéphalisme

Le bureau de l’Association nationale des jeunes économistes du Mali (ANJEM), dirigé par Hamani Mahamane TRAORE, a animé, vendredi dernier, à son siège, sis à ACI 2000, un point de presse pour dénoncer l’attitude de Hamadoun DICKO, qui en dépit de son éviction en sa qualité de président de l’ANJEM, persiste et continue d’user de cette fausse qualité pour agir en son nom et pour son compte. Un acte illégal, car en violation des textes de l’association, qui ne saurait longtemps prospérer.

Le principal animateur de cette conférence était Hamani Mahamane TRAORE, président en exercice du bureau. Il avait à ses côtés, le secrétaire général et le trésorier de l’association, respectivement Idrissa Aly MAIGA et Soumana YATTARA. On y notait également la présence de Malick SEYBA, membre du bureau.
En rappelant le contexte de la création de l’ANJEM, le 21 février 2009, par des amis promotionnaires, le principal conférencier a souligné que les objectifs de l’association étaient d’améliorer les conditions de vie de tous les jeunes économistes de notre pays, à travers la promotion de leur formation et la création d’emplois.
Selon M TRAORE, Hamadoun DICKO a été élu en 2009 à la tête de l’ANJEM pour un mandat de 2 ans et Hamani Mahamane TRAORE, comme 1er vice-président. En effet, après la révision des Statuts et règlement intérieur, en 2010, Hamadoun DICKO a été réélu pour un nouveau mandat de 2 ans non renouvelables, selon l’article 10 alinéa 7 du Règlement intérieur en cours de validité.
Aussi, a-t-il noté, conformément aux textes de l’association, le mandat de M DICKO et de son bureau est arrivé à terme, depuis le 31 décembre 2012. Toutefois, il a continué à exercer illégalement le poste et agir en toute illégalité au nom et pour le compte de ladite association.
Par ailleurs, a fait savoir M TRAORE, en 2011, à la sortie des 1res Assises de Bamako, l’Association des Économistes de l’Afrique de l’Ouest (AJEAO) a été créée, à l’image de l’ANJEM, pour donner une porte de sortie honorable à Hamadoun DICKO, nommé président provisoire de cette organisation avant l’assemblée générale constitutive de Ouagadougou. Mieux, une recommandation de ces assises était de céder sa place au 1er vice-président au niveau national afin qu’il puisse se concentrer efficacement sur les activités de l’AJEAO. Mais regrette le conférencier, M DICKO, compte tenu de sa mauvaise foi, il n’a pas daigné exécuter cette disposition, relative à la passation de la présidence de l’ANJEM à son 1er vice-président, qui n’est autre que Hamani Mahamane TRAORE.
Pour lui, malgré ces dérogations et violation des textes de l’ANJEM qu’ils n’ont jamais pris en compte, car ils ont toujours joué la carte de l’apaisement, avec à l’esprit que le linge sale des promotionnaires se lave en famille, et que leur camarade DICKO finira par revenir à la raison.
Ainsi, en 2013, M DICKO a été interpelé par rapport au mandat du bureau exécutif de l’ANJEM. Selon le conférencier, ils ont estimé qu’il était honorable que M DICKO lui-même convoque une assemblée générale pour le renouvèlement du bureau exécutif. Là également, il a opposé un refus catégorique, prouvant sa volonté de s’éterniser au poste de président de l’ANJEM, en violation des textes.
« Il est allé jusqu’à mettre un plan machiavélique lui permettant de rester à la tête de l’association avec des membres fictifs dont vous trouverez les noms dans le rapport de son simulacre d’assemblée générale, tenue le 23 mai 2015. Il a ensuite multiplié les actes hors mandat qu’on peut qualifier d’escroquerie, de tromperie, d’usurpation de titre et de provocation » , a déclaré le conférencier Hamani Mahamane TRAORE.
Dans la même dynamique, le conférencier a fustigé les agissements de M DICKO qui sont : « Le refus des voies de recours à l’amiable en se considérant comme victime ; l’organisation des activités sans la convocation du bureau légitime et légal ; la modification des comptes Yahoo et Facebook de l’ANJEM dont il est désormais le seul administrateur ; la suppression de tout membre critiquant sa personne sur le Forum de discussion de l’ANJEM ; la détention et l’utilisation d’un faux cachet qui peuvent lui être préjudiciables, car n’étant pas celui de l’association ; le caractère solitaire de la violation des textes en impliquant les partenaires nationaux et internationaux dans des activités illégitimes ; la création de la Fédération des Jeunes Économistes de l’Afrique de l’Ouest (FJEAO), une autre association sous régionale en lieu et la place de l’AJEAO, à l’insu de tout le monde ».
C’est face à cette situation qui n’honore pas la jeunesse malienne que lui et d’autres membres ont, conformément aux textes de l’ANJEM, convoqué l’assemblée extraordinaire du 2 mai 2015 qui a décidé du remplacement de Hamadoun DICKO par Hamani Mahamane TRAORE à la présidence de l’Association nationale des jeunes économistes du Mali, après 7 ans d’exercice, nous a expliqué le conférencier.
Selon le conférencier, cette décision officiellement notifiée à l’intéressé par mail, le 7 mai 2015, par courrier, le 18 mai 2015, et par voie d’huissier de justice, le 17 juin 2015.
En tout état de cause, le président Hamani et ses camarades, qui n’excluent pas la voie judiciaire pour tirer cette affaire au clair, croient toujours à la médiation des bonnes volontés, car ayant toujours à l’esprit « la promotion est sacrée ». Mais à l’impossible nul n’est tenu.
Affaire à suivre…

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *