Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Bandjougou piégé par sheytan ?

Bandjougou Doumbia a été condamné, ce 9 mars 2020, à deux ans d’emprisonnement ferme par le Tribunal de grande instance de la CVI du district de Bamako. Les facebookeurs, qui ont largement commenté cet événement historique concernant un leader religieux au Mali, sont très partagés sur la sentence. Pour les uns, la justice doit être saluée pour avoir fait son devoir. Par contre, d’autres pensent qu’elle n’est pas été suffisamment courageuse, en abandonnant l’audition d’un autre leader religieux, qui n’a pas manqué d’appeler à la révolte populaire contre le régime. La même condamnation devrait être appliquée à l’Imam Mahmoud Dicko, pour ‘’incitation à la violence contre le régime’’, martèle-t-on. Il est grand temps que l’État assume ses responsabilités en appliquant équitablement la loi.

Adama DIALLO : Chapeau au Tribunal de la commune VI cette peine de 2 ans servira de leçon à ce prêcheur qui se croient tout permis, intouchables qui vont jusqu’à insulter le président et toute sa famille et du coup, conduisant ses adeptes à se révolter contre nos forces de sécurités et enfin faire intelligence avec les terroristes KOUFFA et IYAD.

Le Roi Biton de Ségou : Je suis en train de rire !!!!

St Bko, pour l’œil gauche, il a eu 2 ans. Pour avoir 4 ans, on l’oblige à’ fermer ses deux yeux !!! UN DOUMBIA EST TOUJOURS CON !!! Après quelques jours de méditation et s’il présente ses excuses au peuple malien, au président IBK et son à épouse Aminata Maiga, je conseillerais qu’on le libère !!!!

DES CHARLATANS QUI VEULENT NOUS FAIRE CROIRE QU’ILS SONT ALLAH !!!! ILS NE SONT RIEN D’AUTRE QUE DES SPÉCIALISTES EN ESCROQUERIE !!!!!!

Yugubané : Mahmoud DICKO a maudit la République, a dit et a fait pire que Bandjougou, mais le régime et sa justice sélective se mettent à plat ventre devant lui. On lui présente des excuses pour avoir cherché à l’entendre. Qui ne se souvient pas de HAÏDARA bravant l’État d’urgence et menaçant les plus hautes autorités ?

MALI : il a tout simplement été trahi par ses démons qu’il appelle jour et nuit, il se croyait intouchable.

C’est ces mêmes marabouts qui font que les caisses de l’État sont pillées. Si au Mali, il y’a un combat à mener, c’est celui-là même, favorisant la corruption. Beaucoup de hauts fonctionnaires croient à ces sciences occultes, à ces charlatans avant d’être coincés par justice. Il s’en sort bien avec cette condamnation légère, rien que pour l’apologie il devrait prendre quatre ans, et deux pour le reste. Aucune rigueur au Mali après tout ça, la liberté provisoire va lui être accordée.

Kinguiranke : Rien qu’à Bamako, on compte au minimum 4 mosquées au kilomètre carré. C’est un record dans la sous-région sinon dans le monde même. Oui c’est un record du sous-développement mental et économique. Sinon, comment quelqu’un va se mettre derrière un Bandiougou pour prier, les pauvres sont exploités par ces énergumènes qui les pillent tous les jours et vivent de leur sang !

Bankassien 2 : Iman Bandiougou doit être rejoint par plusieurs autres Bandiougou qui ont appelé à un soulèvement et saper nos institutions, si le droit existe, ils doivent répondre. Saper les institutions, c’est saper le Mali et le pays est au-dessus de tout.

Allah ka djon : Maliens ! N’y a-t-il pas feu à la demeure ?

Comment voulez-vous que Dieu nous vienne en aide si nous n’arrêtons pas de nous entre-déchirer.

J’ai les mains au dos à genou pour tous les ainés, mais je pense sincèrement que le Mali doit “exhiber” ses muscles en ses temps si à d’autres niveaux. Emprisonner Bandiougou, une figure de la religion musulmane, c’est briser le cœur de pauvres croyants. À mon avis, l’humiliation de son arrestation et sa privation de liberté pour 2, 3 jours suffisaient comme leçon pour sa personne et un grand respect pour les musulmans.

Je précise que ce qu’il a fait est inacceptable. Cependant, la place qu’il occupe mérite un traitement particulier par égard à la religion. Puisse Dieu bénir le Mali

amen.

José Traoré : Cet homme ne mérite pas la liberté, c’est un vrai apatride et une honte pour cette nation. Nous sommes juste ravies de savoir que la justice fait son travail. Mettre ce monsieur dans les conditions qu’il mérite et dictées par la loi permettra d’exemple pour d’autres personnes.

Mamadou : Une chose est sûre et certaine, la justice malienne a fait son travail du mieux que possible, car les propos tenus par se pseudo prêcheur, il faut le dire, sont inadmissibles dans un pays comme le Mali qui est dans une situation où on fait face à un terrorisme qui ne vise qu’à mettre les Maliens dos à dos. Donc, que le Haut conseil islamique joue son rôle et laisse la justice aussi faire son travail.

Aicha Walette : L’État devrait appliquer la même condamnation à l’Imam Mahmoud Dicko, pour incitation à la violence contre le régime. Il est grand temps que l’État assume ses responsabilités en appliquant la loi sur certains individus mal intentionnés.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *