Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

Bétisier

Alors que l’ambassadeur de France dans notre Bled découpe en pièces les parfaits prébendiers qui surfent allégrement sur le patriotisme, à travers un dégagisme de Barkhane, un micro parti alimentaire sort de son hibernation pour dégurgiter des crétineries en zappant la cause pour s’attaquer à la conséquence de la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. C’est la substance de votre BETISIER du jour.

Le fonds de commerce patriotique

Ben le Cerveau dont le cerveau est colonisé par un virus mutant très agressif fait une farouche résistance dans son projet sardonique de fossoyeur de la mémoire et tente de tronquer la vérité historique, de malmener les esprits des faibles : ‘’la France partira, mais pas SEULE. Elle partira avec ses SERVITEURS dans son TOUNGAMADJANA !’’ Koutoubou ! De récidiviste, il devient multirécidiviste. Au nom d’un patriotisme déjanté, il crie à gorge déployée le départ de la France. Il réussit même à monter sa petite armée d’illuminés. Même certains esprits éclairés ont été en proie au doute du fait des discours démagogiques. C’est clair, personne ne veut devenir le dernier de la classe en matière de patriotisme et surtout, il n’y a pas pire injure qu’un soupçon de suppôt de la puissance colonisatrice. Dans notre Bled, on fuit ce déshonneur les jambes au cou, surtout que maintenant tous les Bledards s’entraînent dur pour pouvoir décamper en cas de nécessité.
Mais, dja ce n’est pas affaire de patriotisme, contrairement à ce que Yerewolo Debout sur les remparts agite, mais une entourloupe rondement menée par des activistes pour qui les honnêtes citoyens ne sont juste que des dindons à farcir à coup de baratinages.
C’est Joël MEYER, ambassadeur de France dans notre Bled, dans les colonnes du confrère ‘’L’indépendant’’ qui cloue au pilori ces patriotes, pardon ces grimes et ces mutants d’un genre nouveau. Non ! Il a créé drap en plantant un clou dans le cercueil de leur déviationnisme alimentaire. Les vomissures, les déjections de salissure, et l’animadversion envers la France cachaient donc le profil idéal de parfaits prébendiers qui surfent allégrement sur le patriotisme, la corde sensible des Bledards, pour calmer leurs crampes d’estomac. Eskey ! Voici comment le diplomate dézingue diplomatiquement notre nouvelle engeance de boursicoteurs qui voit dans le peuple malien un marché spéculatif.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *