Search
mercredi 3 mars 2021
  • :
  • :

Boubacar Koumare sur la lutte COVID-19: ‘’ce régime tue de Maliens qu’il n’en nourrit’’

À quand ils vont arrêter de se foutre de notre gueule ces gens ?

Tous les pays du monde ont pris des mesures anti effet coronavirus sur le plan économique et social et ont fait débloquer des sommes comme mesure d’accompagnement social.

Ce régime tue de Maliens qu’il n’en nourrit.

Je ne suis pas contre les mesures de prévention pour cause de santé publique, mais le gouvernement agit en amateur et en populiste en prenant des décisions genre « les autres ont fait quelque chose, nous aussi on va en faire.»

On nous annonce 6 milliards débloqués d’urgence pour la cause et ça s’arrête à l’effet d’annonce.

Des mesures d’interdiction sont édictées :

Les boîtes de nuit, bars et autres ont été fermés sans aucune mesure d’accompagnement et ce sont des milliers de familles sans source de revenus.

Pire, un couvre-feu est instauré mettant aux arrêts des entreprises qui fonctionnent 24 h sur 24, les restaurants et autres Gargotes qui faisaient recettes la nuit.

Comment va s’en sortir ce beau monde ?

Un pays à économie informelle peut survivre à tout ça ?

En même temps dans la journée tout est normal comme si de rien n’était comme si le virus ne se transmettait que pendant la nuit.

Les marchés, il n’y a aucune mesure objective d’interdiction ni de prévention, les mosquées, aucun courage de les fermer, les services publics, aucun contrôle strict des mesures d’hygiène édictées.

Que dire des dispositions édictées par le ministère des Transports et de la mobilité urbaine ? Un véritable coup de bluff pour qui sait que la praticabilité de ces mesures a une chance inférieure ou égale à zéro.

Notre personnel de santé : il a quel appui visible de la part du gouvernement aujourd’hui ? Rien. Pour qui sait que c’est le corps le plus exposé, il est laissé pour compte et le gouvernement est dans des déclarations fanfaronnes. Rien qu’hier, le conseil des ministres a parlé de l’appui au corps médical en terme de renforcement dans la lutte contre coronavirus. Mon œil ! Oui, on parle de renforcement quand il y a l’existant. Il n’y a rien de concret pour notre personnel soignant.

Concernant la campagne médiatique de prévention, c’est médiocre à tout point de vue, les initiatives particulières marchent plus que ceux du gouvernement qui fait le sien sur papier A4 uniquement. Les professionnels et autres bonnes volontés sont laissés en marge.

Autre aspect encore plus écœurant : l’inflation galopante et la surenchère criminelle à laquelle on assiste actuellement. Toutes les denrées de première nécessité, leurs prix grimpent de façon exponentielle et le gouvernement ne lève même pas le petit doigt comme s’il en tirait son compte aussi. Pourtant, des structures de régulation et de contrôle des prix existent et ils sont payés pour ça !!!

Et pour couronner le tout, la 3e économie de l’Uemoa avec un chiffre de 5 % de croissance demande de l’aumône à sa population pour lutter contre coronavirus !!!

Des pays qui sont derrière nous dans le même classement au sein de l’Uemoa et qui vivent les mêmes problèmes que nous ont pu réussir là où nous nous on se casse les dents ?

Mais Bon Dieu sur quelle planète on vit ?

Dire qu’on a un économiste ou financier comme PM et ministre des finances !!! Non, plutôt un individu des plus médiocres qui a appris à dilapider et à faire détourner peut être ? Sinon, je ne saurai le comprendre.

Pour finir, à partir de quand, ces gens vont comprendre que le bon exemple doit venir d’en haut ? Combien IBK lui-même, boubou, les ministres, chefs d’institutions, directeurs nationaux, régionaux, députés présidents de conseils régionaux de cercle et maires ont mis dans la cagnotte pour lutter contre coronavirus avant de prendre le panier du mendiant en destination du peuple qui croule déjà sous le poids de la misère ?

Pourquoi n’abandonnent-ils pas toutes leurs primes ou même 50 % de leurs salaires jusqu’à la fin de la pandémie ?

Continuez à faire le bras cassé, d’ici là nous on va continuer à laver proprement nos mains d’ici qu’on manque du prix de savon et qu’on vous prend et vous bouffe toute crue.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *