Search
vendredi 24 septembre 2021
  • :
  • :

Boubou, un néo-militant dans la tempête de la jeunesse URD

L’ancien proche collaborateur du président d’échu Ibrahim Boubacar KEITA est considéré comme persona grata par des jeunes du parti. Ils ont exprimé leur mécontentement devant le siège du Parti, hier jeudi. Une déclaration de protestation contre l’adhésion de Boubou CISSE à l’URD a été lue avant d’être remise aux cadres. Pour les jeunes, cette adhésion qui aurait pu paraître normale conformément aux statuts du Parti, notamment l’article 4 et suivants qui disposent que l’adhésion est libre et volontaire, force est de reconnaître que cette cooptation heurte les principes d’éthique pourtant édictés par les mêmes statuts et le Règlement intérieur de l’URD. Face au danger de l’éclatement du Parti, à sa balkanisation et au tribalisme et dans le souci de la préservation des valeurs et des principes qu’a insufflés feu Président Soumaïla CISSE, le groupe de jeunes exige sans délai la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour situer les responsabilités des acteurs qui sont derrière ce qu’ils qualifient de macabre plan clandestin destiné à tuer l’URD. Au cas où les cadres ne donnaient pas une réponse satisfaisante, les jeunes se donnent le devoir d’entreprendre toutes les démarches utiles de mobilisation, y compris par voie de recours à la justice contre ces actes de corruption politique qui créent des véritables préjudices au Parti et mettent en péril son avenir. Cette position des jeunes de l’URD contre l’adhésion de Boubou CISSE à l’URD a été diversement commentée par les internautes. Certains félicitent le jeunes pour leur courage, tandis que d’autres trouvent que c’est un non-événement.
C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

Drissa Meminta : des jeunes de l’URD s’insurgent en ce moment même contre l’adhésion de Boubou CISSE au sein de l’URD.

Univers Média – UM : Boubou CISSÉ devenu persona non grata à l’URD. Des jeunes du parti URD et certains partisans de Soumaila CISSÉ s’insurgent en ce moment même contre l’adhésion de Boubou Cissé au sein de l’URD. Ils ont déposé une lettre de protestation au siège du parti.

Yesman Yesmou : félicitation aux jeunes qui ont pris conscience du danger de la présence de l’ancien stagiaire de la banque mondiale dans leur rang.

Aboubakar Sidiki Diakité : ne pas accepter Boubou Cissé au sein de l’URD, serait une faute politique chers camarades militants.

Modibo Diarra : un non-événement ; on a d’autres préoccupations que vos futilités et propagandes.

Baya Mandjou : une dizaine de vendus pour qu’ils s’opposent à la volonté de tout un peuple de l’URD. La porte est ouverte.

Alpha Drissa Diaroumba : êtes-vous la justice ? Avez-vous des preuves contre Boubou ? Saviez-vous qu’il peut porter plainte contre vous pour diffamation ? Je ne suis pas partisan de Boubou, mais la vérité est bonne à dire. Merci !
Salifou Ouattara : vraiment, je pensais que la jeunesse de l’URD était morte. Ce n’est pas le cas, bravo à vous tous.

Mk Ozomoh Keith : sinon, vraiment l’adhésion de Boubou Cissé est une seconde mort pour Soumaila Cissé et une honte pour le Parti.
Moussa Guesta Dicko : vraiment courage à vous les jeunes. L’URD m’a vraiment déçu avec l’adhésion de Boubou Cissé.

Sambou Keita : à mon avis, si Boubou Cissé adhère à L’URD, cela signifie qu’ils travaillaient ensemble en coulisse. Sinon, je ne trouve pas d’autres explications à cette audace.

Moutawakilou Mousseidou : Boubou est un porte-malheur pour un parti digne comme l’URD. Vraiment, qu’est-ce qui a piqué les cadres de ce parti pour avoir pensé à ce monsieur ?

Sitan Dembélé : Boubou, il faut donner ton argent aux pauvres. La politique n’est pas bonne. Tu peux acheter 1000 moutons et donner aux pauvres, la fête approche. Je pense que c’est mieux.
Abdou Latif Konandji : je suis vraiment désolé pour les dirigeants de l’URD.
Hamed Fofana : c’est étonnant d’accepter Soumaila Cissé et refuser Boubou Cissé.
Mohamed Kone : Boubou ko bana pew.
Bakary Konate : mieux vaut tard que jamais.
Moutawakilou Mousseidou : on est très loin de comprendre la politique du Mali. Comment se fait-il que quelqu’un qui a échoué dans sa mission lorsqu’il était chef du gouvernement et qui est à la base de la chute du Président peut-il être pris comme dauphin du feu Cissé ?

Abdrahamane DIARRA : chers amis, c’est regrettable d’assister à ce qui se passe à l’URD aujourd’hui. Mais, je tiens à rassurer toutes et tous que les agitateurs qui sont à l’œuvre ne sont pas de la jeunesse URD. Mais, plutôt des jeunes malheureusement instrumentalisés par certains cadres de l’URD pour semer la division au sein de notre parti que nous avons construit avec nos efforts depuis 2003. Que ces agitateurs et leurs manipulateurs sachent que nous allons réagir pour éclairer l’opinion sur les insanités qu’ils brandissent sur du faux depuis un certain temps et rappeler les faits qui ont été la vie de l’URD depuis 2003.
La stratégie du moi ou le chaos ne marchera pas et on ne laissera pas faire.
J’organiserai et animerai très bientôt un point de presse sur l’actualité de l’URD.
Nous avons pensé au nom de la cohésion que les porteurs de rêves impossibles se raviseront néanmoins à respecter le jeu politique et les textes de l’URD.

Ayouba Toure : clair et net. Merci pour cette mise au point !
Boubacar Dabo : tout sauf la division dans notre famille. Ne vous laissez pas avec des cadres qui n’ont pas d’ambition. Que Dieu veille sur l’URD.

Hama Guindo : merci président ! Ceux qui sont de l’URD en réalité ne feront jamais ça.
Phanto Phall : les tireurs aux flancs au sein de l’URD se peaufinent maintenant, une entorse morale pour les vrais créateurs du Parti.
Alassane Diabate : bon courage cher frère. Des jours difficiles vous attendent, car la succession d’un éléphant comme Soumaila n’est pas chose aisée au Mali.

Moussa Cissé : la division du Parti feu Soumaila Cissé est inévitable tant que Boubou bénéficie de la complicité de certains cadres pour soi-disant une candidature. Il urge de ne pas jouer avec cette adhésion qui va fragiliser notre belle maison. Parler politique et parler aussi vérité : les deux font la paire de la politique réaliste.

Toumani Diarra : évitez de vouloir répondre du tic au tac. Un chef se met au-dessus de la mêlée. On est en Démocratie, on ne peut les empêcher d’exprimer leurs avis sur la vie du Parti. Laissez passer la vague, analysez sereinement le comportement idoine à adopter. Après tout, ce sont des militants du Parti.
Mariam Samake : c’est très bien de réagir, il était temps… Il ne faut jamais laisser la place à ceux qui veulent semer le chaos. Il faut toujours éclaircir vos positions, ne laissez pas la place à ceux qui veulent casser ou diviser votre Parti. La nature a horreur du vide. Faites honneur à Soumaila Cissé.
Oumar Diaby : Soumaila ne mérite pas ça de la part des gens à qui il a tant donné. Je suis choqué et indigné de voir comment beaucoup de cadres se sont vendus comme des tomates au marché. Dja le parti est rempli de traites.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *