Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

Bureau du Médiateur: le rapport 2015 présenté hier au Président IBK

Le Médiateur de la République, Baba HABIB HAIDARA, a présenté hier matin le Rapport 2015 de son institution au Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA Président de la République.
C’était au cours d’une cérémonie solennelle organisée dans la Salle des Banquets du Palais de Koulouba en présence du Premier ministre, Modibo Keïta, plusieurs membres du gouvernement et cabinet du président de la République ainsi du Bureau du Médiateur de la République.
Reflet des efforts louables consentis par le Bureau du Médiateur afin de faire face à l’attente légitime des citoyens maliens, confrontés aux dysfonctionnements récurrents des administrations publiques, le rapport 2015 présenté met un accent particulier sur l’instauration des relations confiantes entre les citoyens et l’administration, sur la promotion de l’esprit de service public et sur le renforcement d’une culture démocratique nationale.
Le Bureau du Médiateur s’est particulièrement intéressé aux demandes des citoyens adressés aux services publics, qui sont restées sans réponses. Pour la période de référence, les services du Médiateur de la République ont recueilli et orienté 2914 personnes contre 1087 en 2014, soit une augmentation d’environ 63 %.
Aussi le président de la République a-t-il félicité le Médiateur de la République et son équipe pour la qualité du Rapport produit ainsi que pour la tenue des sessions de l’Espace d’Interpellation démocratique (EID). Pour le président IBK, « l’administration et les agents publics se doivent d’entretenir avec les usagers des relations confiantes, des relations apaisées favorisées par une meilleure capacité d’écoute et par la grande attention portée aux demandes soumises par les usagers, par l’efficacité et l’efficience du traitement des dossiers, et bien sûr, par leur réactivité et la rapidité de leurs réponses. Ces orientations et actions font de vous l’un des réformateurs essentiels de notre État. »

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EN RÉPONSE AU DISCOURS DE M. LE MÉDIATEUR DE LA RÉPUBLIQUE DU MALI LORS DE LA CÉRÉMONIE OFFICIELLE DE REMISE DU RAPPORT 2015 DU BUREAU DU MÉDIATEUR DE LA RÉPUBLIQUE

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Honorable Président de l’Assemblée Nationale,
Madame et Messieurs, les Présidents des Institutions de la République,
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
Monsieur le Chef de file de l’Opposition,
Excellences Mesdames et Messieurs, les Ambassadeurs, Chef de missions diplomatiques et consulaires, et des institutions internationales accréditées au Mali,
Monsieur le Médiateur de la République,

Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,
C’est avec un très grand plaisir et une vive conscience de l’importance de l’évènement, que je préside cette cérémonie de remise officielle du Rapport du Médiateur de la République couvrant l’exercice 2015.

Monsieur le Médiateur de la République et cher ainé,
Je voudrais vous féliciter très sincèrement pour la qualité du document produit et le soin que vous mettez à faire respecter les délais prescrits de publication de vos rapports statutaires, ainsi que pour la tenue des sessions de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID).
Ce Rapport 2015 reflète les efforts louables que vous avec consentis afin de faire face à l’attente légitime des citoyens maliens, confrontés aux dysfonctionnements récurrents des administrations publiques.
Cette année, vous avez mis un accent particulier sur l’instauration de relations confiantes entre les citoyens et l’administration, sur la promotion de l’esprit de service public et sur le renforcement d’une culture démocratique nationale. Ce faisant, vous vous êtes particulièrement intéressé aux demandes des citoyens adressées aux services publics, qui sont restées sans réponses.
Vous nous avez assuré, et je vous remercie, que la démarche méthodologique introduite l’année dernière a pu prendre un réel essor. Ainsi, vous avez pu mettre chantier un important mouvement de simplifications des rapports entre l’administration et les usagers.
Aujourd’hui, plus que jamais, à l’heure où le Mali se veut un modèle de démocratie, où la préservation d’une atmosphère d’entente et de paix entre tous les fils du pays émerge comme le socle nécessaire à notre développement, vous avez su exercer votre noble fonction, sans jamais vous substituer à l’administration. Du coup, vous constituez le recours indispensable dont notre peuple a besoin pour faire entendre sa voix.

Monsieur le Médiateur de la République,
Votre désir sincère d’aider à la promotion d’une administration performante et de qualité, est à saluer et je le soutiendrai. A vous écouter et vous avez raison, l’administration et les agents publics se doivent d’entretenir avec les usagers des relations confiantes, des relations apaisées favorisées par une meilleure capacité d’écoute et par la grande attention portée aux demandes soumises par les usagers, par l’efficacité et l’efficience du traitement des dossiers, et bien sûr, par leur réactivité et la rapidité de leurs réponses. Ces orientations et actions font de vous l’un des réformateurs essentiels de notre Etat.
Je suis heureux de constater que les citoyens ont une meilleure perception des services du Médiateur de la République, ce qui conduit à mettre l’usager au centre d’un système public évoluant dans un climat apaisé, où règnent la cohésion sociale, la solidarité et l’entente entre tous les fils du pays.
Aussi, est-ce avec bonheur que je constate que les services du Médiateur de la République, de concert avec le Ministère chargé des Relations avec les Institutions, ont en chantier les préparatifs d’un important atelier qui conduira des réflexions, des esquisses de stratégies et qui préparera des plans d’actions pour nous aider à conjurer les dysfonctionnements les plus significatifs de l’administration et redonner une plus grande confiance aux usagers. Je souscris à l’avis qu’un Etat efficace, ouvert sur le monde, avec un enthousiasme effectif des citoyens vis–à–vis de l’administration sera un très bon garant de l’adhésion de tous à la Nation.

Monsieur le Médiateur de la République et Cher Aîné,
Le courage politique et la maturité dont vous faites preuve dans l’exercice de votre fonction aident à changer, de la juste manière, dans le silence, avec calme et persuasion, le visage de notre jeune administration publique.
Vous avez ma confiance et vous aurez mon soutien pour le renforcement de la capacité d’innovation de votre institution, car nous devons rapidement et de façon durable restaurer la confiance des usagers et insuffler les bonnes pratiques de gestion administrative.
La bonne écoute et la constante disponibilité dont vos services font preuve restent le soubassement du retour de la confiance de la population et un outil précieux de renforcement de la légitimité des actes publics.

Mesdames, Messieurs,
Pour terminer, permettez-moi d’adresser, encore une fois, mes sincères félicitations à Monsieur le Médiateur de la République pour la qualité de la présentation de son rapport annuel 2015 et pour l’important travail de synthèse accompli par ses services.

Je vous remercie.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *