Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Campagne agricole 2021-2022: la CMDT table sur 820 000 tonnes de coton

L’Hôtel Azalai Amitié de Bamako a abrité, ce mercredi 26 mai 2021, les travaux de la 93è session du Conseil d’administration de la Holding Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT SA).
De cette rencontre, il ressort que les états financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2020 dégagent 181,442 milliards de francs CFA de chiffre d’affaires, 2,674 milliards de francs CFA de résultat net pour un total de 207,524 F CFA. Aussi, pour la campaigner qui s’annonce, l’objectif de la CMDT est-il de produire 820 000 tonnes de coton.

L’ouverture des travaux était présidée par le DG de la CMDT, le Dr Nango DEMBELE, en presence de l’ensemble des administrateurs.
Au cours de cette session, les administrateurs ont approuvé le procès-verbal de la 92è session tenue le 7 janvier 2021.
Ils ont aussi approuvé le rapport de la gestion du président directeur général de la CMDT, avant de lui donner le mandat de présenter le rapport à l’Assemblée Générale Ordinaire.
A l’issue des travaux, le PDG de la CMDT, le Dr Nango DEMBELE, a déclaré à la presse que les résultats du bilan financier de sa compagnie pour l’exercice écoulé étaient positifs avec un résultat net de 2,674 milliards de francs CFA.
Pour lui, ces résultats prouvent que malgré la crise de la COVID, le plan d’austérité de la CMDT a permis aux acteurs rester dans des ‘’territoires positifs’’.
Aussi, ces bons résultats sont-ils obtenus grâce à la réduction des coûts aux producteurs.
Il a rappelé qu’à la fin de l’année 2020, la CMDT s’était retrouvé avec des stocks importants acculés au cours de 3 campagnes en raison du ralentissement des activités économiques lié à la crise mondiale du COVID-19.
Il s’est néanmoins réjoui de constaté que, depuis le début de l’année 2021, il y avait une envolée des prix sur le marché international, sans compter le trafic élevé au niveau des différents ports ouest-africains.
De ses propos, il ressort que le total bilan s’élève 207,524 milliards de francs CFA pour la campagne précédente.
«Ça veut dire que la société est une grosse boîte qui se porte bien», s’est-il félicité.
A la date de session du Conseil, la CMDT, selon son PDG, ne souffre d’aucune tension de trésorerie.
D’ailleurs, a-t-il expliqué, cette notion de tension de trésoreries est toujours relative pour les sociétés.
Aujourd’hui, avec la prise des cours du coton, cette tension est à la baisse au niveau de la CMDT et les rentrées commencent à s’améliorer, a ajouté le PDG.
S’agissant des intrants, il a fait savoir que la CMDT disposait aujourd’hui d’un important stock de au port.
Quant au montant des entrants complémentaires à commander (urée, complexe céréale), s’élève à 89 000 tonnes.
«Nous sommes à un rythme soutenu depuis la semaine dernière», a-t-il rassuré.
Les quelques difficultés rencontrées à la matière sont relatives à la grève de l’UNTM qui vient de prendre fin.
En ce quoi concerne les prévisions pour la campagne 2021-2022, il a fait savoir que l’objectif de la CMDT était de produire 820 000 tonnes de coton. Pour atteindre cet objectif, la CMDT compte mobiliser davantage l’encadrement des producteurs.
Aussi, le prix des fumures organiques et des engrais amendement ont-ils été réduits avec le concours de l’interprofession du coton.
Autre facteur non moins important, le PDG de la CMDT a souligné les efforts du Gouvernement qui a décidé de maintenir la subvention à 11 000 F CFA le sac d’engrais et le prix du kilogramme de coton à 280 F CFA à l’achat.
«Nous pensons que toutes les conditions sont réunies, si la pluviométrie est au rendez-vous, de pouvoir atteindre nos objectifs de production », a-t-il conclu.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *