Search
samedi 23 octobre 2021
  • :
  • :

Candidature à l’URD: 6 dossiers déposés

Le bureau politique national de l’Union pour la République et la démocratie (URD) a recensé six candidats à la candidature du Parti à la prochaine présidentielle. Cette étape sera suivie du travail de la commission d’investiture du candidat qui aura la responsabilité de départager les candidats suivant des critères. Mais, le dernier mot reviendra à la conférence nationale qui est souveraine, selon un cadre du parti.

L’échéance de l’appel à candidatures lancé par la direction de l’URD pour déterminer le choix du porte-étendard du Parti à la prochaine présidentielle est arrivée à terme depuis le vendredi dernier.
L’objectif de cette démarche est de permettre à toutes les sections de l’intérieur comme de l’extérieur de remonter le nom de leurs candidats à la prochaine présidentielle au compte du Parti.
Également, elle visait, dit-on, à mettre le Parti à l’abri d’une déchirure à cause des conflits de positionnement après le décès de Soumaïla CISSE. Car, depuis la création de l’URD jusqu’à la mort de Soumaïla CISSE, sa candidature au compte du parti lors des différentes élections présidentielles n’a jamais été publiquement contestée. Aussi, parce qu’il était le noyau central et le grand bailleur du parti. C’est pourquoi son décès a provoqué de grandes divergences au sein de l’URD qui doit repartir sur des nouvelles bases.
« Cette 1ere étape d’appel à candidatures au cours de laquelle la direction du Parti a recensé 6 dossiers de candidatures, vient d’être bouclée. Il s’agit des dossiers de Demba TRAORE ; Mamadou DIALLO ; Mamadou Igor DIARRA ; Boubou CISSE ; Abdoul Wahab BERTHE ; Adama COULIBALY », a affirmé notre source.
Après cette étape, une commission d’investiture sera très rapidement mise en place. Elle aura la lourde responsabilité de dépouiller d’abord les dossiers et de retenir dans un premier temps les candidatures conformément aux textes du Parti.
Ensuite, selon notre source, suivant les critères bien définis, la commission d’investiture désignera celui qui a le profil de défendre les couleurs de l’URD lors de la prochaine élection présidentielle.
« C’est dire que pour le moment, rien n’a été fait. Les informations affirmant que telle personne est en tête peuvent s’expliquer par l’incompréhension du processus en cours. En effet, il a été dit aux sections de prononcer sur la candidature, mais il n’a été dit à aucune section de faire un choix entre des prétendants. A ce stade, la décision d’aucune section n’est prise en compte pour le choix du candidat », a précisé le responsable de l’URD.
Par ailleurs, il a expliqué que si le choix de la commission d’investiture n’est pas acté par la conférence nationale qui sera tiendra le 23 octobre, « le parti entamera alors à un autre processus de vote parce que la conférence est souveraine. Elle a le dernier mot ».
Un autre cadre du parti contacté par nos soins ajoute qu’après le dépouillement et les choix des potentiels à candidats, la direction du parti et la commission d’investiture vont privilégier d’abord le consensus.
Il aura l’avantage d’éviter une division profonde au sein du parti. Déjà, Me Demba TRAORE, dans une publication, appelle tous ses partisans au calme et à privilégier l’unité, la cohésion du Parti. Des valeurs pour lesquelles, feu Soumaïla CISSE s’était toujours battu.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *