Search
dimanche 24 octobre 2021
  • :
  • :

Commande publique: 240 artisans à l’école de l’ARMDS

L’Assemblée permanente des chambres de métiers du Mali (APCMM) a abrité hier le lancement officiel des formations des artisans en marchés publics. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public, le Dr Alassane BA; en présence du président de l’APCMM; du directeur général des marchés publics et des délégations de service public ; du représentant du cabinet Afrique compétences et les participants à la formation.

Dans ses mots de bienvenue, le président de l’APCMM a remercié l’ARMDS pour sa constante disponibilité pour le secteur de l’Artisanat. Selon lui, l’organisation de ces formations à l’attention de 240 artisans est le résultat d’une fructueuse collaboration entre I’APCMM et l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) qui a compris très vite le rôle de la commande publique dans le développement du secteur de l’Artisanat.
« La formation des artisans en marchés publics est d’une importance toute particulière pour le secteur de l’Artisanat. Elle permettra de doter les artisans de connaissances nouvelles qui leur permettront de mieux aborder les procédures de passation des marchés publics telles que prévues par les textes règlementaires du Mali et de I’UEMOA », a-t-il affirmé.
Il a indiqué que ces formations seront l’occasion de réfléchir sur les voies et moyens appropriés pour l’application du Décret 110 20180473/ PM-RM du 28 mai 2018 portant adoption de mesures d’orientation de la commande publique vers les Petites et moyennes entreprises (PME) et la promotion de la production nationale.
Dans son intervention, le président de l’ARMDS, le Dr Alassane BA, a expliqué que les marchés publics, instrument de politique budgétaire à travers la réduction de la pauvreté et du chômage, constituent un des leviers utiles au développement des entreprises et notamment des petites et moyennes entreprises communément appelées PME. Il a soutenu que les entreprises artisanales constituaient une couche spéciale de par, non seulement, leurs spécificités, mais aussi, leurs capacités à accéder à la commande publique comme toute PME.
« Avec plus de 500 milliards de francs CFA de marchés passés chaque année dans notre pays, et cela, depuis 2016, il apparait évident que l’espoir est permis pour un développement harmonieux de toutes nos entreprises, en particulier les entreprises de métiers en créant les conditions pour la promotion de vos produits et en même temps faciliter vos accès à la commande publique », a détaillé le président de l’ARMDS.
Le Dr BA a mis l’accent sur la nécessité pour les artisans de connaitre les B-A-BA des textes et du processus de préparation des offres qui sont un passage obligé pour tous ceux désirant exceller dans un domaine aussi évolutif qu’est la commande publique.
Il a appelé les participants à profiter de ces sessions de formation gratuites pour lesquelles, sous d’autres cieux, il faut payer cher pour pouvoir en bénéficier.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *