Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Communication et publicité: des agréments pour 55 agences

Le ministère de la Communication et de l’économie numérique, le Dr Hamadoun TOURE, a présidé, ce jeudi 28 janvier 2021, la cérémonie de remise officielle des agréments d’exercice professionnel dans la publicité, dans le jardin de l’Hôtel Azalai Salam de Bamako. C’était en présence de certains anciens ministres et cadres du ministère de la Communication ; du Président du Groupement professionnel des Agences de Communication et des règles publicitaires du Mali (GPAC), Sidi DANIOKO.

Au terme de la cérémonie, 55 agences ont eu leurs agréments pour exercer de manière sécurisée et professionnelle leur activité ; dont 4 agences conseils, 29 agences de communication et 22 régies publicateur.
Dans son mot introductif, le Président du GPAC, Sidy DANIOKO, a souligné qu’il était important de règlementer le secteur. Selon lui, la remise de ces agréments marque le début d’un jour nouveau pour le secteur de la publicité au Mali. «Nous venons de loin et nous avons fait un long parcours qui nous a amené à connaître le statut de métier informel et inexistant», a-t-il rappelé, ajoutant que la remise des agréments aux agences ayant répondu aux normes contribuera à asseoir un cadre légal dans le secteur.
Pour le président du GPAC, tout métier mérite d’être exercé dans un contexte sécurisé sur le triple plan juridique, administratif et économique. Pour parvenir à ce niveau de réglementation du secteur de la publicité, Sidi DANIOKO a fait savoir que son organisation a travaillé sur l’ensemble des textes existants au Mali, dans la sous-région et même parfois en allant à l’international pour s’inspirer. «Nous avons essayé d’extraire les éléments les plus importants en rapport avec notre cadre économique et nous avons structuré l’activité sur différentes catégories», a expliqué le premier responsable du GPAC.
Le processus d’agrément a été lancé avec 72 dossiers. Un comité mixte Etat-secteur privé a été mis en place par le département en charge de la Communication pour travailler pendant des mois afin de sélectionner les dossiers des agences qui répondent aux critères.
«Désormais, il faut être un professionnel du secteur de la publicité pour exercer le métier », a indiqué Sidi DANIOKO qui a ajouté que l’intérêt pour les professionnels du secteur, c’est d’exercer dans un environnement de concurrence saine.
Avant de procéder à la remise des agréments, le ministre de la Communication et de l’Économie numérique a expliqué qu’il s’agit de l’aboutissement d’un processus entamé, il y a quelques années, à l’initiative du GPAC, sous l’impulsion du département en charge de la Communication. Le Dr Hamadoun TOURE a rappelé que la collaboration public-privé a permis de doter, pour la première fois au Mali, les acteurs du secteur de la publicité d’un statut juridique bien que la loi date du 02 juin 2017 et son décret d’application n’a été adopté que récemment. Le ministre TOURE s’est réjoui du fait que le secteur de la publicité sera désormais animé par des professionnels, de véritables entrepreneurs et créateurs évoluant dans un cadre formel et sécurisé.
Pour le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, cette professionnalisation permettra aussi une mobilisation accrue des recettes publicitaires au bénéfice des médias et du Trésor public et renforcera la transparence dans la gestion, dans la redistribution des revenus en direction des agences autorisées à exercer. Il a assuré le GPAC de l’accompagnement de son département dans le cadre de la régulation du secteur publicitaire dans notre pays.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *