Search
mardi 13 novembre 2018
  • :
  • :

Concrétisation du Projet présidentiel d’Urgences Sociales: une adduction d’eau à Niono avec 200 branchements

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, a reçu dimanche après-midi une délégation de 322 personnes, venue du Cercle de Niono, région de Ségou. Elle était venue lui magnifier leur reconnaissance pour la concrétisation dans leur localité du Projet présidentiel d’Urgences Sociales avec désormais une disponibilité et une accessibilité en eau potable de la population en tout moment et sans interruption.

La délégation, comprenant les 12 chefs de village des 12 communes du cercle, des leaders religieux, des responsables des jeunes, des femmes, des opérateurs agropastoraux, des opérateurs économiques, était conduite par Djadié Bah, opérateur économique de son état.
La cérémonie a eu lieu dans la Salle des Banquets du Palais présidentiel de Koulouba en présence du Premier ministre, des membres du gouvernement et des proches collaborateurs du Président IBK.
Le porte-parole des chefs de village du cercle de Niono, le maire de Niono, le représentant des opérateurs agropastoraux ont tous réitéré leur soutien au Président IBK dans la marche du pays vers la paix, le vivre-ensemble, l’union sacrée derrière le Mali vers l’émergence.
‘’ Niono, à travers les femmes et les hommes qui sont là devant vous, cet après-midi, vous donne son soutien pour la poursuite de vos actions en faveur de nos braves populations laborieuses des villes et des campagnes ‘’, a insisté le Maire de Niono dans son adresse à l’endroit d’IBK.
Prenant la parole, IBK a réitéré son infinie gratitude à ses visiteurs pour avoir porté leur choix sur sa personne en qualité de Président de la république, Chef de l’État. Il a également remercié les chefs coutumiers, leaders religieux, représentants des jeunes, des femmes de Niono, venus de tout le Cercle, lui magnifier leur reconnaissance jusqu’à Bamako.
‘’Je voudrais remercier tous ceux qui y ont concouru, tous ceux qui ont rendu la chose possible et faire le vœu que Allahou Soubahana Wa t’Allah qui les a rendus à Koulouba sains et saufs les reconduit à Niono dans le même état. Et pour que l’œuvre de reconstruction de ce pays se poursuive. Niono, c’est le poumon du Mali, c’est le cœur du Mali, c’est quand nous parlons du grenier du Mali, c’est là-bas, ce n’est pas ailleurs. Que ce travail continu pour le grand bonheur du peuple malien, de la sous-région et même du monde’’ a déclaré le chef de l’Etat.
IBK n’a pas manqué de manifester son sentiment pour la concrétisation du Projet présidentiel d’Urgences Sociales ‘’ Beaucoup de joie en même temps un sentiment mélangé et un bonheur par ce qu’ils l’ont dit eux-mêmes, l’eau c’est la vie, mais de penser, une telle attente qui était depuis 1947 fait beaucoup réfléchir sur nos manques, sur tout ce qui est nécessaire à promouvoir pour le bien-être des populations au quotidien. Et ça donne encore du courage et de l’ardeur pour avancer dans la voie de la solution aux différents problèmes qui sont le réel du quotidien de nos populations, moi c’est ça qui m’intéresse. Et, je crois qu’aujourd’hui, nous avons le constat que nous avons bien été inspirés de mettre en œuvre notre programme d’urgences sociales présidentiel qui n’a absolument rien à voir avec tout ce qui a pu être dit, mais dont on voit concrètement à quoi il sert, et moi c’est ce qui m’intéresse, tout le reste est de peu d’importance, seul ce qui peut concourir au bien-être du quotidien des Maliens m’intéresse. Et ce constat aujourd’hui de voir la population de Niono satisfaite pour cette arrivée enfin de l’eau potable à Niono est un bonheur’’, a insisté IBK.
Sur le plan sécuritaire, à l’instar des populations de Niono, le Président IBK a condamné l’enlèvement récent du juge de cette ville par des sans foi ni loi.
‘’ Quand le Premier ministre m’a informé depuis Abu Dhabi, de l’enlèvement à Niono du Président du Tribunal de la localité, j’ai immédiatement instruit au Chef de gouvernement d’user de tous les moyens de l’État pour le retrouver sain et sauf’’, dira IBK.
À cet effet il a tenu à être ferme. «Plus jamais ça», a-t-il lancé à l’endroit des ravisseurs.
‘’ Beaucoup d’indignation. Et, je préfère pour l’instant m’en tenir aux instructions que j’ai données et qui sont suivies d’effets, toutes les forces sont mobilisées. Cela est une atteinte grave à l’État de droit dans ce qu’il a de plus cher, ceux qu’ils le rendent possible au quotidien. Les juges ont droit à notre respect. Les juges ont droit à notre protection , notre sauvegarde au quotidien, mais l’on sait les temps que nous courrons aujourd’hui, c’est pourquoi j’ai tenu encore à rappeler à chacune et à chacun à la vigilance pour que l’on regarde autour de soi ce qui sort de l’ordinaire de l’habituel doit être indiqué, signalé, pour empêcher. Il faut aussi que l’on se rende compte qu’on est plus dans un pays tout à fait normal, en situation normale, nous ne sommes pas en situation normale, nous essayons de faire au mieux, mais pour l’instant il reste encore fragile. Et que chacun soit dans la plus grande vigilance par rapport à soi, par rapport à son environnement, cela est vécu aujourd’hui, on nous l’impose, donc soyons vigilants’’.
Avant la séance de prière invoquée par l’imam de Niono, IBK a lancé un appel à la collaboration de l’ensemble des populations avec nos forces de Sécurité pour la quiétude de tous en leur fournissant des renseignements pour tout cas suspect. Le Chef de l’État a également appelé l’ensemble des populations de Niono à travailler main dans la main, dans l’unité et la cohésion, au bonheur de chaque Nionois et pour le développement de notre Patrie unique, le Mali.
Selon IBK, c’est dans l’unité, la cohésion et la paix que notre pays parviendra à relever tous les défis.

Source : présidence




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *