Search
dimanche 7 mars 2021
  • :
  • :

Contributions du PR et PM au Fonds Covid-19: la transparence opaque d’en haut

La transparence opaque d’en haut sur les salaires, c’est la remarque qui saute à l’œil après la publication de la situation du compte sur le fonds spécial COVID-19, qui fait ressortir la contribution du Président de la République et celle du Premier ministre. Déjà, ces contributions au sommet de l’État suscitent le doute dans la tête du commun des Maliens. Du moins s’il s’agit des contributions annoncées par le président de la République lors de son adresse à la nation sur les mesures sociales. En effet, le chef de l’Etat a affirmé qu’il renonce à trois mois de son salaire au profit du fonds COVID-19 et que le PM versera 2 mois et les membres du gouvernement 1 mois chacun. Il reste à savoir si les contributions faites par le Président et le Premier ministre rentrent dans ce cadre ou si ce sont des gestes supplémentaires qu’ils ont décidé de faire.

Ça fait une bien bonne pioche que de suivre ces messieurs d’en-haut, de en haut ! Ne cherche rien : ils se livrent eux-mêmes tous les jours bourdes et bêtisiers, magouilles et scandales… Si Boua rouspète pour dire il faut mieux communiquer. Ces messieurs, comprennent qu’il faut communiquer plus et tous azimuts. Or, comme le dernier des étudiants en com sait : trop de Communication tue la communication. Appliquer à la transparence ? Ça devient : trop de transparence qui expose la transparence.

Notre gouvernement, coronavirusé pardon tétanisé, par le Coronavirus, ne sachant plus ce qu’il faut faire, multiplie les défilés de mode derrière Boua. Étant désormais suspendus, se sont donné comme mission de nous informer tous les jours sur la situation épidémiologique du pays. Résultat : c’est une cacophonie catastrophique.

Laissant le gouvernement s’empêtrer dans la nasse, la Primature se donne comme mission de faire la lumière sur le Fonds spécial COVID-19 qu’il se charge de gérer. Tous les jours Boubou Cissé et ses services font un petit cinéma, pardon il paraît qu’on appelle ça maintenant vidéoconférence. Le suivi quotidien du petit cinéma de la Primature est instructif !

Tenez-vous bien : ce lundi on a appris que le Président IBK et son Premier ministre sont des bons citoyens contrairement aux 36 ministres du gouvernement qui n’ont encore rien mis dans la cagnotte. À moins qu’il y ait au Mali un autre Ibrahim B Keïta et un autre Boubou Cissé capable de contribuer ce qu’ils ont contribué au fonds spécial COVID-19, il faut bien penser qu’il s’agit bien du président et du PM du Mali.

Donc, conformément à leur promesse, IBK et Boubou Cissé ont contribué, et honorablement !!! Mais le petit film de la Primature ne dit pas pourquoi, Kami bèw ma tougou Niemogow ko, pourquoi les ministres n’ont pas encore payé. N’ont-ils pas encore été payé ou est-ce par avarice ? En tout cas, il devrait y avoir dans une équipe de 36 ministres de bons patriotes, et généreux envers les pauvres !!!

En exhibant comme ils ont fait les contributions du président et du Premier ministre sans celles des ministres, les services de la Primature veulent-ils jeter à la vindicte populaire les membres du gouvernement en les indexant comme des gens sans paroles et sans engagement qui n’ont aucune pitié pour les couches défavorisées… ? Sinon, quel empressement y avait-il à montrer le Président et le Premier ministre comme des Faso den nyumanw et les ministres comme des Faso mogo djuguw ? C’est quoi l’entourloupe ? Histoire de justifier déjà le débarquement des uns et des autres lors du remaniement qui est dans la cocotte-minute ? Faut-il toujours lyncher des gens pour se séparer d’eux ? Quand même…

Transparence pour transparence.

Dans son adresse à la nation, le 10 avril dernier, voici les annonces qui ont été faites par le président : « conscients de l’impératif de solidarité, les membres du gouvernement renoncent à un mois de leur salaire pour l’effort de guerre requis contre le COVID-19. Le Président de la République, que je suis, renonce à trois mois de mon salaire, et le Premier ministre, deux mois…Ensuite, un fonds spécial de 100 milliards de nos francs pour les familles les plus vulnérables sera mis en place, à l’échelle des 703 communes du Mali ».

Est-ce la Primature veut-elle nous faire avaler dans son petit cinéma quotidien que 20 millions représentent trois (3) mois de salaire du président IBK et 2 297 950 deux mois de salaire de Boubou Cissé ? En d’autres termes, la Primature nous dit : IBK est payé à 6,6 millions FCFA et Boubou Cissé à 1 148 975 FCFA !

Or, le chef de file de l’opposition, l’honorable SoumaÏla Cissé a constamment rappelé que IBK gagne 150 millions FCFA (229 000 d’euros) par mois soit 1 800 000 000 FCFA/an (2,74 millions d’euros), le Premier ministre lui touche 75 millions FCFA/mois, et le président de l’Assemblée nationale 30 millions de FCFA/mois.

Le Palais de Koulouba avait réagi en 2016 pour dire que le Président Ibrahim Boubacar Kéïta fait partie des Présidents les moins payés avec un salaire d’environ 4 000 000 FCFA par mois (6 097 euros). À supposer que ces 4 briques soient argent comptant, comment IBK est passé de 4 à plus de 6,5 millions en 4 ans au moment où l’État se refuse à donner aux enseignants leur dû ?

La transparence prônée dans le petit cinéma primatorial exige de faire la lumière sur ces contributions d’IBK et de Boubou Cissé. Correspondent-elles aux salaires que les plus hautes autorités ont souverainement décidé de renoncer pour aider les pauvres ? Dans ce cas, qu’on dise clairement comment le président et le Premier ministre peuvent-ils être payés à l’avance, par dérogation et privilège humanitaires ? Et pourquoi pas les ministres ? Et pourquoi pas les autres cadres de l’Etat qui pourraient aussi vouloir contribuer ? Car nul n’a le monopole du cœur et du patriotisme !

Si tel n’est pas le cas, qu’on nous dise par quoi et comment le président et le Premier ministre ont-ils pu contribuer à ce fonds spécial COVID-19? D’où viennent ces millions ? Sans appeler le Procureur Kassogué ou le Végal Baby à la rescousse, il faut ouvrir un audit pour rendre plus transparente, la transparence opaque qu’on veut nous servir comme ça cadeau, à travers un petit cinéma matinal…

Le service de la République est plus exigeant que ça !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *