Search
dimanche 11 avril 2021
  • :
  • :

Coopération Mali-USA au titre de 2017: un appui de plus de 31 milliards de FCFA

La salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, sis à Koulouba, a servi de cadre, le vendredi dernier, à la signature d’une convention de plus de 62 188 417 de dollars américains, soit plus de 31 milliards de FCFA, devant financer essentiellement des projets bilatéraux dans les domaines de la Santé (plus de 11, 476 milliards FCFA), de l’Education (6,543 milliards FCFA), de l’Agriculture (5,467 milliards de FCFA), de la bonne gouvernance (2,240 milliards de FCFA) ainsi que de la résolution des conflits et la réconciliation (1,413 milliards FCFA), etc.

Le document a été signé côté malien, par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine, Abdoulaye DIOP, et côté américain, pour son Ambassadeur au Mali, Paul FOLSMBEE. C’était en présence du directeur de l’USAID, Daniel MOORE, et plusieurs cadres du ministère des Affaires étrangères.
Cette signature de cette convention, faut-il noter, s’inscrit dans le cadre de l’Avenant n°5 de l’Accord de subvention de l’Objectif de développement 2016-2020 signé le 9 octobre 2015 entre les deux gouvernements, intitulé «Objectif de développement pour la période 2016-2020» avec comme objectif: «Les Maliens se forgent un avenir démocratique, résiliant et prospère» ainsi que son plan financier révisé illustratif.
Pour rappel, en octobre 2015, les gouvernements de nos deux pays ont signé un accord de subventions portant sur un montant de plus de 600 millions de dollars américains, soit environ 345 milliards de FCFA.
Cet accord s’inscrit dans le cadre de la coopération pays de l’USAID pour le Mali sur la période 2016-2020. C’est dans le cadre de ses efforts continus au profit du Mali, que le gouvernement américain a octroyé 31 milliards de FCFA au titre de l’année 2017.
En plus des fonds alloués à cet accord, plus de 51 millions de dollars américains seront engagé par l’USAID/Washington pour des activités en appui à l’objectif du présent Accord ; et environ 43 millions de dollars américains pour l’assistance humanitaire.
Le montant total de cet appui financier est de 157 millions de dollars américains pour les activités de l’année 2017, au Mali.
Ceci s’inscrit dans le cadre global de l’assistance humanitaire et de la sécurité du gouvernement américain pour le Mali, d’un montant annuel de 500 millions de dollars américains.
En ce qui concerne l’objectif de l’Accord de développement, signé le 9 octobre 2015, il prévoit le décaissement de la contribution par tranches annuelle devant faire l’objet de signature jusqu’à l’épuisement des 690 076 000 dollars américains au titre de ce programme couvrant la période de 2016 à 2020.
L’Ambassadeur américain a rappelé que son pays présent au Mali depuis de longues années notamment à travers l’USAID et dans plusieurs secteurs du développement. Il n’a pas manqué de réaffirmer la disponibilité de son pays à accompagner les efforts de développement ainsi que de lutte contre l’insécurité surtout après l’attentat de Gao.
Dans son intervention, le ministre DIOP s’est réjoui de la signature de ce cinquième Amendement avec comme leitmotiv: «les Maliens se forgent un avenir démocratique, résilient et prospère».
Aussi, a-t-il souligné, au-delà du montant, du reste fort appréciable, cette cérémonie revêtait une importance particulière dans la mesure où elle témoigne de la qualité et de l’excellence des relations de coopération amicale et féconde entre le Mali et les Etats-Unis d’Amérique.
«Cela est d’autant plus pertinent au regard des domaines ciblés ; les ministères de la Santé, de l’Education, de l’Agriculture et d’autres secteurs non moins importants comme l’environnement, la résolution des conflits, la justice, la bonne gouvernance et l’Etat de droit, le tout dans un cadre strictement bilatéral», s’est félicité le chef de la diplomatie malienne qui a profité de l’occasion pour exprimer ses sentiments de profonde gratitude au Gouvernement américain pour ses multiples efforts tendant au développement socioéconomique du Mali et réaffirmer l’engagement constant du Gouvernement ainsi que du Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar KEITA, d’œuvrer sans relâche en vue de l’élargissement et la consolidation d’une coopération bilatérale toujours mieux ciblée et soutenue.
Enfin, le ministre DIOP a rassuré son interlocuteur du jour quant à la transparence et la redevabilité, si chères à nos partenaires, notamment au contribuable américain, et promis une bonne exécution des projets et programmes convenus.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *