Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Crash d’avion: jusqu’où le drame se poursuivra ?

À peine les plaies ouvertes suite à l’attaque traitresse contre les FAMa à Bamba ce 6 avril 2020, qui a coûté la vie à plus de 20 de nos braves soldats, se cautérisent, la nation malienne retombe brusquement en deuil, avec le crash de l’avion Embrarer Super Tucano, à Sevaré. Deux de nos pilotes y laissent la vie. Ces drames ont fait l’objet de commentaires sur les réseaux sociaux. Dans l’indignation et la consternation, les internautes exigent l’ouverture d’une enquête pour faire toute la lumière sur les causes de cet accident malheureux. En attendant les résultats de cette enquête, des plus pessimistes pointent déjà du doigt sur la qualité de ces appareils acquis sur fond de surfacturation. Voici votre facebookan du jour ! 

 Mohamed Ag Assory : Crash d’un avion de l’armée à Sévaré dans la région de Mopti. L’appareil s’est crashé dans le camp de l’armée selon plusieurs sources.
Il s’agirait d’un super Tucano, un avion de combat.

Djibril Diallo : je confirme, un super Tucano, les deux pilotes décédés sont : un capitaine et sous-lieutenant.

Bohmane Tinariwen : Qu’est-ce qu’ils ont fait des cubes Maggie d’hier ?

Revo Altino Ag : Dieu faisant bien les choses, l’avion est tombé du côté où il n’y avait aucune habitation des familles des militaires.

Ousmane Mohamed : Dieu nous en garde, quand on veut faire voler un avion cloué au sol, ça créera toujours un problème.

Mohamed Adiaviakoye : Le bruit était assourdissant !

Djibril Diallo : Baradji Demba, Hvrc, ce jour vers 11 h, crash d’un pareil (Super Tucano) à Sévaré, Camp AT. Il n’y a aucun survivant. À bord, il y avait le colonel Moussa Maiga et le Sous-Lieutenant, Mamadou B Traoré paix à leur âme.

Séga DIARRAH : Nous venons de perdre un de nos avions Embraer (Super Tucano) ce matin à Sevaré. Les deux pilotes (Capitaine Moussa MAIGA, Sous-lieutenant Mamadou B. TRAORE) ont péri pendant le Crash. Il est urgent d’ouvrir une enquête pour situer les responsabilités.

Traoré Almamy : Paix à leurs âmes

Fouzo75 : Toutes mes Condoléances aux familles des victimes.

Moussa DOLO : espérons que la justice fasse son travail. Sinon, les coupables sont déjà connus !

Amadou kodio : Nos pensées vont d’abord aux familles des soldats tombés, toutes nos condoléances.

Oumar Diémé : Situer les responsabilités ? C’est connu déjà. Ceux qui ont fait ces achats doivent répondre devant le peuple !

Oumara : Il est plus sage d’attendre les données des boîtes noires avant de tirer une conclusion hâtive. Une pensée aux familles des pilotes !

Ashley Leïla MAIGA : Encore, un crash à Sévaré d’une des pacotilles (avion Super Tucano) acquises à coût de surfacturation par l’armée malienne, tuant deux pilotes ! Voyez vous-même où mènent la corruption et la délinquance financière des autorités maliennes !

Baron Tre : Ces engins de plaisir deviennent des cercueils volants pour nos braves soldats. Les responsables pour l’acquisition de ces déchets volants doivent rendre compte au peuple malien, une obligation morale s’impose pour situer la responsabilité de ce fiasco mortel pour le Mali : ça suffit !

Seidou Konate : Avant de mourir, les acheteurs de ces avions ne pourront pas échapper à une terrible maladie : sida, diabète, tension ou AVC. Amen !

Traore Aldjouma : Est-ce que c’est la question de pacotille ? Cela a besoin d’être vérifié, il y a nécessité de coordonner des choses.

Antonio Ortega : Triste pour la mort de ces 2 pilotes. Très triste nouvelle ! Mon respect pour eux. (Le « Super-Tucano » est un magnifique appareil. Et très adapté au travail qu’il doit faire au Mali.

Baba Ahmed : vidéo crash avion Super Tucano de l’armée malienne ce 7 avril à Sevaré Mopti dans le centre. L’avion revenait d’une mission effectuée dans la région de Tombouctou.

Samba Gassama General : Rectificatif ! Ce n’est pas un hélicoptère, mais un des super Tucano : 2 morts. Que leurs âmes reposent en paix ! Nous avons l’espoir et l’ambition d’un Mali émergent dans la paix.

Mohamed Diarra : Comme d’habitude, ils vont ouvrir une enquête à vie qui ne serait jamais fermée. Hélas, comme toutes les enquêtes maliennes.

Ahmadou Cisse : Ces avions ne peuvent même pas bombarder et voilà qu’ils s’écrasent.

Bréhima Kanouté : Est-ce une malédiction qui descend sur les forces armées maliennes ? Toujours des pertes en vies humaines.

Issa Diallo : Ce sont des pacotilles, nos avions. Paix à l’âme des victimes.

 Baba Hassèye Touré : Tant que vous payez de la ferraille à nos FAMa, vous continuerez à dire autant de fois paix à leurs âmes.

 Diarra Drissa : 1200 milliards pour acheter des épaves.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *