Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Date de péremption du Vaccin anti COVID au Mali: la Course contre la montre

La salle de conférence du gouvernorat du District de Bamako a abrité, ce lundi 10 mai 2021, les travaux de la réunion hebdomadaire sur la communication en faveur de la vaccination contre la COVID-19. De cette rencontre, il ressort que c’est un total de 67 337 personnes ont reçu leur 1ère dose dans les districts sanitaires de Bamako, Kati et Kalabancoro à la date du 9 mai 2021. Par ailleurs, les autorités sanitaires sont engagées dans une véritable course contre la montre pour épuiser le stock de 396 000 doses reçues par le Mali à travers l’initiative COVAX avant le 10 juillet 2021, date de péremption des vaccins.

Initiée par la direction régionale du développement social du District, cette rencontre était présidée par le représentant du gouverneur du district Bamako, Marc DARA ; en présence de la directrice régionale du développement, Mme Sidibé Aminata KALAPO. On notait également la présence des représentants de la direction régionale de la santé du district de Bamako, des 6 services locaux du développement social et de l’économie solidaire de la capitale.
Dans son intervention, Mme Sidibé Aminata KALAPO a insisté sur la nécessité d’intensifier la campagne de sensibilisation à l’attention des personnes âgées de 30 ans et plus, cibles de la présente campagne.
Cette campagne qui avait bien démarré avec un chiffre de 4000 personnes vaccinées par jour connait un ralentissement depuis le début du mois de Ramadan. Aujourd’hui, les équipes de vaccination dépassent à peine 1000 personnes par jour.
La directrice régionale du développement a fait savoir que la vaccination pour la deuxième fois des gens qui ont déjà reçu leur première dose il a y a un mois de cela a déjà commencé.
Pour sa part, le Dr Sidiki TRAORE, de la direction régionale de la santé, a abondé dans le même sens. «Depuis le début du ramadan, nous avons senti un affaiblissement de l’affluence au niveau des opérations de vaccination. La campagne a effectivement démarré le 31 mars 2021. A la date du 9 mai 2021, soit J34, un total 67 337 personnes ont été vaccinées dont 38 150 hommes et 29 1987 femmes pour la première dose », a-t-il dit.
Aussi, pour ce qui est de la deuxième dose qui a commencé le 30 avril 2021, on était à 6 592 personnes vaccinées à la date du 9 mai 2021.
Selon lui, ces chiffres concernent les districts sanitaires de Bamako, Kalaban et Kati.
Aujourd’hui, c’est une course contre la montre qui est engagée pour que le stock mis à la disposition du Mali soit administré avant le 10 juillet 2021, date de péremption du produit.
«Nous avons reçu les produits avec 3 mois de retard. Le 10 juillet, le stock du Mali sera périmé, car ces vaccins ont une durée de 6 mois de vie selon le fabriquant. Ce qui nous reste à faire, c’est d’intensifier la sensibilisation pour que les gens viennent se faire vacciner avant cette date », a-t-il expliqué.
«Dieu merci, il y a 2 semaines maintenant, nous avons plus enregistré des cas de MAPI (manifestations post-vaccination) notifié. Ce qui nous fait dire que c’est un produit fiable même s’il y a beaucoup de rumeurs et de fausses informations qui circulent à son sujet », a-t-il poursuivi.
De ses explications, il ressort que tout le Mali a reçu 396 000 doses au total sur cette première phase de don du vaccin à travers l’initiative KOVAX, financée par la Banque Mondiale en faveur des pays pauvres. «S’il n’y avait pas ces fausses rumeurs, on allait épuiser ce stock en une semaine», a-t-il déploré.
Selon lui, Bamako était la phase pilote, mais comme capitales, pour diverse raisons, n’arrive pas à consommer et qu’on court vers la péremption du vaccin, trois régions ont été approvisionnées.
Aujourd’hui, le vaccin est disponible à Kayes, Sikasso et Ségou. Le début de la campagne de vaccination dans ces localités est le 17 mai prochain.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *