Search
vendredi 26 février 2021
  • :
  • :

Dénonciateurs réconciliateurs et rassembleurs

Convulsions d’un grand malade broyé par une crise profonde et l’absence de viatique partagé ou de vitalité d’un système, quoiqu’impacté par des contradictions internes ? En tout cas, ce week-end marque un pari gagné pour notre pays, au plan de la maturité démocratique. Et pour cause !

À l’appel de l’opposition démocratique et républicaine, plusieurs milliers de manifestants sont sortis samedi matin pour battre le pavé contre ce qu’ils ont appelé « la mauvaise gouvernance » et la « corruption » du régime. À travers dix (10) dénonciations, les leaders de l’opposition, leurs militants et les alliés de la société civile ont fortement interpellé le pouvoir pour une meilleure gestion des ressources publiques et une meilleure prise en charge des préoccupations et souffrances quotidiennes des populations.
Dans l’après-midi, autre rassemblement, autre tonalité. À l’initiative des partisans de l’ancien président renversé, le Général Amadou Toumani Touré, d’autres partis politiques de l’opposition et de la majorité, ainsi que des associations de la société civile ont mobilisé des milliers de Maliens et fait salle comble au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba. Objectif : exiger le retour d’ATT au nom de la réconciliation nationale.
Enfin, hier dimanche, le parti présidentiel, le Rassemblement Pour le Mali (RPM), a réuni ses militants du District à l’occasion d’une Conférence régionale au CICB. Les tisserands de Bamako, fortement secoués par les frictions au sein de certaines de leurs sections entendaient se réunir en famille en vue de tisser l’apaisement, la cohésion et l’unité dans la droite ligne du congrès tant attendu du parti prévu à la mi-juillet. Des impératifs incontournables pour la stabilité politique dans notre pays.
Au-delà du hasard du calendrier, la tenue de ces manifestations politiques, dans le calme, l’apaisement presque la convivialité dénote de l’ancrage et de la solidité de notre démocratie.
La réussite de la marche de l’Opposition au plan organisation est à saluer ; son encadrement sans heurt et sans aucun incident dénote du professionnalisme de plus en plus palpable de nos forces de l’ordre.
Le meeting de la réconciliation conjointement organisé par des forces de divers bords politiques augure, c’est le souhait, de bonne perspective pour l’unité nationale et la cohésion sociale.
Au finish, par-delà les divergences et les approches (et des interprétations), ce week-end établit un double constat : malgré la crise, d’une part, la démocratie se porte toujours bien dans notre pays et d’autre part, passé les crises d’estomac épisodiques, dénonciateurs, réconciliateurs et rassembleurs sont et peuvent être capables de dépassement pour regarder dans la même direction.
Pourvu qu’ils écoutent de temps à autre les populations maliennes dont les attentes sont à mille lieues de leurs chicanes politiciennes.

Par Sambi TOURÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *