Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Discours d’investiture d’Assimi Goïta: ces engagements à retenir

Quelques minutes après sa prestation de serment devant les juges de la Cour suprême, le nouveau président de la transition malien a prononcé son premier discours ce lundi. Respect de la feuille de route de la transition, avec la tenue des bonnes élections, réduction du train de vie de l’État, entre autres, le Colonel Assimi Goïta, a priorisé un certain nombre de domaines pour la réussite de sa mission. Nous avons identifié pour vous quelques phrases importantes.

Élections
Comme on pouvait s’y attendre, la priorité des priorités du nouveau président est sans doute le respect de la feuille de route, avec à la clé l’organisation de bonnes élections.
« Nous avons une responsabilité historique de transcender nos divergences… Pour préserver l’intégrité territoriale de notre pays et créer les conditions d’un développement durable…je voudrais affirmer solennellement ici et maintenant ma ferme détermination dans ce sens. Il s’agit, sur la base de la feuille de route de la transition, de conduire les actions prioritaires nécessaires à la réussite de la transition. Notamment l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes », déclare-t-il.
Front social
Quelques jours avant l’éviction de Bah N’daw et son premier ministre Moctar Ouane, l’Union nationale des travailleurs du Mali, la plus grande centrale syndicale du pays, avait lancé un énième mot d’ordre grève illimitée. En vue de trouver un compromis, Assimi Goïta, privilégie un dialogue « franc et sincère » avec les syndicalistes qui réclament depuis plusieurs mois l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.
« L’amélioration des conditions de vie des maliens sera un souci constant pour le nouveau Gouvernement. Elle sera recherchée de façon intelligente pour ne pas fragiliser l’équilibre budgétaire et ne pas compromettre les investissements. Ainsi, Je vais demander au nouveau Gouvernement d’engager un dialogue franc et sincère avec l’ensemble des syndicats pour une résolution durable de la crise actuelle », a-t-il dit.
«Je m’engage à la réduction du train de vie de l’État. D’ores et déjà, j’ai décidé d’allouer les 2/3 du fonds de souveraineté du président ; soit 1 milliard 800 millions de F CFA annuel aux aides socio-sanitaires dans les zones difficiles de notre pays pour faciliter l’accès à l’eau potable et aux soins de santé primaires. Face à ces impératifs, aucune couche ne sera écartée car le Mali a besoin de tous et chacun », a-t-il poursuivi.
FAMAS
Tout en saluant le rôle essentiel des forces armées maliennes et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme et l’insécurité, l’ex vice-président réaffirme ainsi son soutien.
« Je félicite les forces de défense et de sécurité pour leur courage…l’État, dans la mesure de ses moyens, fournira les ressources nécessaires à l’accomplissement de leurs missions »
Dialogue national et accords
Parlant de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix enclenché en 2015 entre le Mali et les groupes armées du nord, il s’engage en ces termes : « Nous continuerons le travail entamé dans le cadre de la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger en vue de créer des conditions optimales d’une paix durable. ».
DNI
Parmi les solutions envisagées à la crise multidimensionnelle qui sévit au Mali depuis plusieurs années, figure le dialogue national inclusif(DNI) organisé en décembre 2019. Le président Goïta entend poursuivre le processus.
«Les conclusions du Dialogue national inclusif continueront-elles à être mises en œuvre de façon judicieuse. », a-t-il assuré.
Partenaires
Enfin, le nouveau locataire de Koulouba n’a pas oublié les partenaires du Mali. Tout en les remerciant pour les actions entreprises en faveur de la paix et la stabilité du pays, il renouvelle l’engagement de l’Etat malien quant au respect des accords précédents.
« Je voudrais rassurer les organisations sous régionales, régionales, et la communauté internationale en général, que le Mali va honorer l’ensemble de ses engagements pour et dans l’intérêt suprême de la nation. », a-t-il promis.

Mamédy Dramé, stagiaire




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *