Search
lundi 22 avril 2019
  • :
  • :

Éclairage solaire à Badougou Djoliba: Africa Greentec lance sa 2ème centrale

Après la localité de Mourdiah, dans le cercle de Nara, en 2015, la société allemande «AFRICA GREENTEC» a lancé, samedi dernier, sa deuxième centrale solaire mobile à multiples fonctionnalités d’une capacité de 45 KW, à Badougou Djoliba, village situé à environ 35 Km de Bamako sur la route de Siby dans la Commune du Mandé.

Placée sous la présidence du représentant du Président IBK, l’ambassadeur Djimé DIALLO, la cérémonie inaugurale cette plateforme multifonctionnelle s’est déroulée en présence des autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses de Badougou Djoliba ; du PDG du groupe AFRICA GREENTEC, Torsten SCHEIBER ; du DG de AFRICA GREENTEC-Mali, Oumar MAIGA; de l’honorable DIALLO Aïssata TOURE, du secrétaire général du ministère de la Promotion des investissements et du secteur privé, Abdoulaye Seydou SISSOKO, ainsi des populations sorties nombreuses pour être témoin de l’événement, etc.
A travers la réalisation de ce projet, l’objectif de la société AFRICA GREENTEC est de participer au développement énergétique du Mali à partir des énergies renouvelables.
Initié par le Groupe AFRICA GREENTEC en collaboration avec l’Agence malienne pour le développement de l’électrification rurale (AMADER), l’installation de ces conteneurs solaires multiples fonctionnalités à impact social, s’inscrit dans le cadre de la réalisation des Projets urgences sociales du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KEÏTA.
En effet, AFRICA GREENTEC, à travers ses représentants, rassure le gouvernement du Mali, quant à son engagement de réaliser dans le cadre du projet présidentiel, un investissement d’une valeur de 10 millions d’euros, soit plus de 6 milliards de FCFA, qui permettra à la société d’installer 50 centrales solaires dans 50 villages du Mali en 2018.
Le conteneur solaire mobile qui vient d’être installé à Badougou Djoliba compte 40 pieds et dispose d’une capacité de 45 KW, un stockage de batteries au lithium. De technologie allemande, il est présenté comme le premier hors réseau décentralisé d’Afrique. Il fournit de l’électricité à un village sans exploiter les énergies fossiles, en utilisant uniquement de l’énergie solaire par des batteries de stockage au lithium.
Dans les semaines à venir, a révélé le DG de AFRICA GREENTEC-Mali, il est prévu l’installation d’un système de Wifi-satellitaire d’un rayon de 45 Km et un système de traitement d’eau d’une capacité de 30 000 litres par jour.
«Nous nous engageons avec l’accompagnement des autorités à aller au-délà de cette projection de 2018 voire doublé ou triplé», a promis M. MAÏGA.
Pour ce faire, il a sollicité un traitement diligent des dossiers administratifs surtout au niveau des exonérations par les services compétents de l’Etat.
Après la construction d’un réseau électrique de plus de 4 km dans la ville par AFRICA GREENTEC, le conteneur solaire dessert actuellement jour et nuit plus de 100 familles en électricité.
Dans son mot de bienvenue, le chef de village de Badougou Djoliba, Souleymane KEÏTA, n’a pas manqué de souligner quelques préoccupations des populations relatives, essentiellement au manque d’eau potable dans la ville à certaines périodes de l’année.
A la suite du chef de village, le maire de la localité, Moussa CAMARA ; le Ségal du MPISP, Abdoulaye Seydou SISSOKO, le représentant de la BIM sa ; se sont tour à tour succédé au pupitre pour saluer et encourager AFRICA GREENTEC.
Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique, l’Ambassadeur du Mali en Allemagne, Djimé DIALLO, a tenu à magnifier les relations entre nos deux pays. Ainsi, a-t-il rappelé, l’Allemagne est le 1er pays du monde à reconnaitre le Mali indépendant en 1960.
Avant de terminer, il a invité les populations à prendre soins des installations.
Notons que le projet qui vient d’être lancé à Badougou Djoliba a créé plus de 350 emplois directs.
L’éclat de cette cérémonie a été rehaussé par les sonorités musicales de plusieurs groupes artistiques du tiroir, des prestations des chasseurs et aussi et surtout de la cantatrice Ami KOITA, native de la localité.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *