Search
dimanche 9 mai 2021
  • :
  • :

Engagement du Pr Salikou Sanogo: l’URD survivra

Le Parti Union pour la république et la démocratie (URD) a tenu sa première rencontre le mardi dernier après le décès de Soumaila CISSE. La réunion était présidée par le 1er vice-président le Pr Salikou SANOGO. Dans son discours, le responsable politique de l’URD a évoqué les questions politiques, sécuritaires et sanitaires qui ont durement frappé notre pays. Sur toutes ces questions, les contributions de l’URD n’ont jamais fait défaut, a souligné M. SANOGO. Aussi, il n’a pas manqué d’aborder la vie du Parti URD endeuillé par la mort de plusieurs de ses responsables, dont celle de son Président fondateur. Ce alors, soutient-il, qu’il était attendu comme l’homme de la situation au Mali. Dans ce contexte, il a exhorté les militants à l’union, à la mobilisation pour la réalisation de leur projet commun pour le Mali. Pour sa part, il prend l’engagement et avec tous les militants que leur parti l’URD, non seulement survivra à son leader et plus encore se renforcera davantage.
Nous vous proposons l’intégralité du discours du Pr Salikou SANOGO.

Message du Premier Vice-Président du Parti, le Professeur Salikou Sanogo, à l’occasion de la première réunion du BEN de l’année 2021.
Mesdames, Messieurs les membres du Bureau Exécutif National ;
Chers camarades,
Avant tous propos, pour saluer la mémoire de notre Président et de toutes les victimes civiles et militaires, je vous prie d’observer une minute de silence. Je vous remercie.
Chers camarades,
Je voudrais vous dire qu’en raison des mesures barrières édictées par les autorités de notre pays pour nous protéger contre la covid-19, notre parti est dans l’impossibilité de sacrifier à sa traditionnelle présentation de Vœux sous le format habituel.
En plus de cette pandémie, la disparition brutale de notre cher camarade et Président, l’honorable Soumaïla Cissé le 25 décembre 2020, a terni également l’éclat de cette tradition. L’URD, avec foi, conviction, engagement, unie et déterminée, a décidé de perpétuer son combat. C’est pourquoi l’insigne honneur me revient cette année de vous adresser mes meilleurs vœux pour l’année qui vient de commencer.
J’associe à ces Vœux, le personnel du siège (chauffeurs, gardiens, huissiers, secrétaires), et tous nos collaborateurs extérieurs.
Que cette année 2021 soit pour vous, vos familles et proches une année de Santé, de Bonheur, de Succès dans toutes vos entreprises. Qu’elle soit pour notre parti une année de rayonnement, de renforcement de la cohésion et de la solidarité.
Mes chers camarades,
L’année 2020 est partie sur une note de tristesse, de douleur, de deuil et d’inquiétudes pour l’ensemble du peuple malien et singulièrement pour notre parti.
Nous avons vécu une année 2020 particulièrement éprouvante. En mars 2020, à l’occasion de la campagne des élections législatives, les délégations de nos candidats dans les circonscriptions électorales de Nara et de Banamba ont fait l’objet d’attaques terroristes.
Quelques jours plus tard la délégation de notre défunt Président a été violemment attaquée par les forces du mal. Mohamed Cissé, garde rapproché du Président Soumaïla Cissé, blessé, est décédé quelques heures après l’attaque. Si les autres membres de la délégation ont tous été libérés quelques jours plus tard, l’honorable Soumaïla Cissé resta entre les mains de ses ravisseurs durant 6 longs mois.
Durant ces six mois, notre quotidien était partagé entre peur, inquiétudes et angoisse ! Cependant notre détermination est demeurée grande, l’espoir se renforçait chaque fois que nous nous souvenions de ses qualités d’homme d’État, d’homme de combat, de paix au commerce très agréable, fort dans la persévérance et dans l’endurance.
Son amour pour son prochain, son amour pour le Mali, pour l’Afrique étaient indiscutables. C’est d’ailleurs en le démontrant pleinement qu’il a été violemment kidnappé lorsqu’il visitait ses compatriotes du terroir à l’occasion des dernières élections législatives.
Dès lors, c’était la désolation, l’indignation, les pleurs, la tristesse au dedans et au dehors, militants, sympathisants, amis, famille, classe politique et société civile de façon générale, autorités politiques du Mali, autorités coutumières et religieuses, leaders d’opinion, activistes, artistes, griots et communicateurs traditionnels, artisans, sportifs, journalistes et hommes de médias, femmes, jeunes et vieux, maliens de l’intérieur comme de l’extérieur, amis et partenaires du Mali, organisations sous régionales, africaines et internationales, personnalités maliennes et étrangères, bonnes volontés, toutes et tous se sont mobilisés six mois durant pour qu’il revienne sain et sauf. La mobilisation a été générale et totale partout !
Le sort de l’honorable Soumaïla Cissé a été associé à toutes les prières de toutes les obédiences religieuses ici et ailleurs ! Finalement Dieu le Tout Puissant a accepté les prières, Soumaïla Cissé nous revint un certain jeudi 08 octobre 2020. Le monde entier a appris avec joie et soulagement sa libération. Cette libération a créé un immense espoir en un Mali merveilleux, paisible et prospère.
Je voudrais en cet instant, au nom des deux familles biologique et politique et à mon nom propre renouveler notre gratitude infinie et nos remerciements du fond du cœur, à toutes celles et tous ceux qui, par leurs prières, leurs actions, leurs soutiens de toutes sortes, ont contribué à cette libération.
Humaniste, il était tellement attaché aux relations humaines. Il a été très affecté par les pertes de certains de ses collaborateurs pendant son absence. Il s’agit de :
Amadou Coulibaly dit Baba Djéli,
Mme Boundy Aminata Souaré,
Me Faguimba Keïta,
Les honorables Niamé Keïta et Kalifa Doumbia.
Quelques jours après les décès des Présidents d’honneur Abdoulaye Koita et Djibril Souleymane Ndiaye, contre toute attente, Soumaïla lui-même les a rejoints le 25 décembre 2020.
La nouvelle est tombée comme un séisme. À l’occasion de ses derniers vœux au Parti en janvier 2020 il disait ceci : « Là où la vie triomphe, la mort surprend »… La mort a surpris !
C’est l’occasion de réitérer nos sincères condoléances aux familles de tous nos camarades qui nous ont quittés, puisse Dieu les accueillir en son saint paradis.
Mes chers camarades,
Soumaïla avait une vision, un projet pour le Mali, il a toujours cru que l’émergence d’un nouveau Mali est possible et c’est bien de cette croyance qu’est née l’Union pour la République et la Démocratie (URD).
L’URD ! L’autre famille qu’il a fondée, que d’aucuns qualifieraient de miracle politique. Du foisonnement de partis politiques observé depuis près d’une vingtaine d’années, en voilà un, dont la singularité est à elle seule un cas d’étude pour les écoles de sciences politiques.
S’implanter durablement sur l’ensemble du territoire sans compromission politique. Fidèle à l’objectif d’ancrage de la démocratie dans notre pays, même si quelques fois le bateau a tangué, mais n’a jamais coulé, car les amarres étaient et demeurent solides.
Chers camarades,
Je prends personnellement l’engagement et avec vous tous que notre parti l’URD, non seulement survivra à son leader et plus encore se renforcera davantage.
Chers camarades,
Nous débutons l’année 2021 sur un ton meurtrier, déjà une vingtaine de morts à Bounti, à Boni…
Nous nous inclinons avec tristesse, émotion et recueillement devant la mémoire de toutes ces victimes des violences et des actes barbares qui continuent de frapper durement notre Nation. Victimes civiles et militaires. Victimes maliennes et étrangères. Enfin, Victimes d’actes odieux à condamner vigoureusement avec la dernière rigueur.
Nous réitérons nos condoléances les plus attristées aux familles des disparus et nos souhaits de prompt rétablissement aux blessés.
Je profite de l’occasion pour féliciter et encourager nos forces armées et de sécurité qui, malgré la faiblesse de leurs moyens, poursuivent avec détermination la lutte contre les forces du mal, avec l’aide et l’accompagnement des amis et partenaires du Mali.
C’est pourquoi je formule également des vœux très ardents pour que notre pays retrouve son honneur, la stabilité, la paix, la concorde et la prospérité.
J’ai une pensée solidaire avec tous les otages, tous les Déplacés de l’intérieur et tous les Réfugiés qui vivent loin de leur famille.
Je n’oublierai jamais les Migrants qui souffrent dans leur chair les affres de l’exil que sont la violence et la xénophobie, loin du pays.
Notre pays a connu tellement de morts ces derniers mois, victimes des forces du mal et de la Covid 19, une pandémie qui fait ravage dans le monde entier.
Chers camarades,
La situation actuelle de notre pays oblige notre Parti à redoubler d’efforts et à faire face aux nombreux défis.
Notre détermination, l’engagement des jeunes et des femmes nous ont permis de réussir toutes nos activités statutaires. C’est le lieu de vous réitérer mes sincères remerciements et mes chaleureuses félicitations.
Chers camarades,
Comme vous le savez, notre parti s’agrandit grâce à l’exploit de tout un chacun. Cet attrait incontestable, cet engouement réel, doivent nous servir de stimulant pour aller à la rencontre de plus de Maliens encore, plus de groupements de Maliens.
N’oublions jamais que c’est ensemble, en acceptant d’autres, que nous pouvons perpétuer le combat de notre défunt président afin d’honorer sa mémoire.
La situation actuelle du pays requiert la détermination et l’engagement sincère et loyal de toutes et de tous pour renforcer notre parti et pour sauver notre nation.
Chers camarades,
Notre pays a toujours besoin de propositions, d’autres perspectives, d’autres raisons d’espérer !
C’est d’ailleurs pour faire éclater cette vérité, pour imposer cette vérité et la faire partager par le plus grand nombre que le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie est né en 2018 sous le leadership de notre défunt Président.
Le FSD regroupe plusieurs partis politiques et associations engagés et déterminés à défendre à tout prix la liberté, la démocratie, l’unité nationale et la République ! Il a été créé autour de notre défunt Président et était présidé par lui. Il nous a toujours invités à nous sentir concernés au premier plan par les activités du FSD.
À travers le FSD nous sommes devenus membres fondateurs du M5 RFP, un mouvement qui a porté le combat de la libération de notre Président.
En outre, c’est à travers le M5-RFP que le combat que nous avions entrepris est fortement monté en puissance en termes notamment de sauvegarde de la démocratie et de gouvernance vertueuse.
Le Mali, pour sortir de la crise actuelle, a besoin d’union sacrée, de regroupements des forces vives de la Nation. Nous devons contribuer à réaliser cet impératif.
Sans fausse modestie, je me dois de vous dire que tous les regards sont tournés vers l’URD pour relever ce défi et, nous ne décevrons pas s’il plaît à Dieu le tout puissant.
Chers Camarades,
La retraite organisée par le BEN de l’URD les 9,10 et 11 novembre 2018, à Sélingué, a fait des propositions concrètes, adoptées lors de la 9e conférence nationale, pour permettre à notre pays de moderniser ses institutions.
Il s’agit de propositions relatives aux réformes institutionnelles, au découpage territorial et au système électoral.
Dans le cadre des concertations initiées par le Gouvernement de transition autour de la loi 02-10 de mars 2002 relative à l’élection des députés, la loi électorale et la charte des partis politiques, L’URD a non seulement produit et transmis ses propositions écrites, mais a aussi participé activement à l’atelier organisé par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation pour débattre de ces questions.
Plus généralement, sur la base des axes stratégiques de la feuille de route de la transition, les mois prochains verront plusieurs chantiers de réformes amorcées, chantiers de réformes sur lesquels nous devons faire valoir notre capacité d’analyse, notre maîtrise des enjeux sociopolitiques de notre pays et notre force de propositions.
Aussi, pour ces questions et toutes les autres concernant la vie du parti, en votre nom, j’engage, le secrétariat général sous la conduite d’un Vice-président, à mettre en place très rapidement une commission de réflexion et de propositions de stratégies en fonction du contexte et des enjeux du moment.
Chers camarades,
N’oubliions jamais nos Présidents d’Honneur qui œuvrent inlassablement nuit et jour pour élargir la base du parti. Qu’ils reçoivent ici l’expression de notre profonde gratitude et de notre reconnaissance. Que Dieu leur donne la santé nécessaire pour continuer de nous orienter.
Je voudrais, au nom de tout le parti, rendre un hommage appuyé à l’épouse du Président Soumaila CISSE, compagne de lutte infatigable, attentive et dévouée.
Chers camarades,
Avant de terminer, je renouvelle mes sincères remerciements à l’endroit des femmes, des jeunes, des militants, responsables et sympathisants pour le travail de qualité abattu en 2020.
Pour réussir, tous ensemble, il convient que chacune et chacun fasse siennes les valeurs de respect et soutien de l’autre, de confiance, de sincérité et de responsabilité qui constituent les liens entre nous.
Permettez-moi de rappeler cet appel à la mobilisation patriotique et civique, mentionné dans la Charte de fondation de notre Parti :
« Riches de nos différences, convaincus de la justesse de notre démarche, forts du soutien des citoyennes et de citoyens engagés et responsables, notre commune UNION est ainsi une démarche originale et féconde. Elle constitue, à cet effet, une force politique nouvelle, ouverte à toutes les Maliennes et à tous les Maliens, sans exclusive aucune.
Nous invitons les citoyennes et les citoyens, de tous bords à faire confiance à l’UNION POUR LA REPUBLIQUE ET LA DEMOCRATIE et à s’engager résolument avec nous, dans la voie de l’honneur et de la dignité pour préserver l’essentiel que constitue notre commun patrimoine : le MALI ;
L’UNION POUR LA REPUBLIQUE ET LA DEMOCRATIE exige de ses militants et de ses responsables, à tous les niveaux, qu’ils s’inspirent, dans leurs décisions et actes quotidiens, des valeurs et principes inscrits dans la présente Charte. »
Je voudrais vous rassurer en vous assurant de mon engagement à ne ménager aucun effort dans la conduite de notre grand parti vers notre idéal commun.
Puisse cette nouvelle année nous permettre de contribuer, tous ensemble, à cette noble mission.
Je souhaite enfin meilleure santé à tous nos camarades qui se battent contre la maladie.
A toutes et tous, je souhaite une bonne et heureuse année 2021
Vive l’URD, unie et forte
Vive le Mali.
Je vous remercie.

Professeur Salikou Sanogo




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *