Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Enseignement supérieur privé: l’université Montplaisir Tunis ouvre ses portes à Bamako

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Me Mountaga TALL, a présidé, le samedi dernier, l’ouverture officielle de l’Université Montplaisir Tunis Bamako, sise à l’ACI 2000, non loin du ministère de l’Économie et des finances.

Outre le ministre de l’Enseignement supérieur, la cérémonie a enregistré la présence du ministre des Affaires religieuses et du culte, Therno Amadou Omar Hass DIALLO ; du président de l’Université Montplaisir Tunis, Fethi FARHAT ; l’ambassadeur de la Tunisie au Mali ; ainsi que de plusieurs cadres de l’administration universitaire, des anciens étudiants maliens de ladite université et de nombreux étudiants et parents d’élèves.
Selon son président, depuis sa création, en 1993, l’Université Montplaisir Tunis s’est donnée pour mission de développer chez les étudiants les compétences nécessaires à une intégration réussie dans le monde du travail et de l’entreprise en leur offrant une culture générale et professionnelle. Elle est à l’écoute, en permanence, des acteurs du marché afin de mettre en adéquation les souhaits et acquis des étudiantes et l’attente des employeurs en termes de qualification professionnelle.
« La force de frappe de l’Université réside dans ses programmes qui se distinguent par leur originalité et s’articulent autour des besoins des entreprises d’une part et du savoir-faire des universités de renommée internationale, d’autre part. Cette démarche permet à nos diplômés d’être à la fois opérationnels dès leur insertion professionnelle et des candidats sérieux aux études de Master et Doctorat.
L’idée de l’Université Montplaisir Tunis Bamako, dira M FARHAT, est née d’un constat : celui du très grand nombre d’étudiants maliens à l’Université Montplaisir Tunis. Ainsi, la direction a décidé de s’implanter au Mali avec le concept d’un Programme-mobilité qui permet à tous les étudiants maliens d’étudier un semestre, une année ou plus à l’Université Montplaisir Tunis Bamako et de pouvoir continuer leurs études à Tunis en vue de l’obtention du Diplôme national tunisien à la seule condition : la dernière année du Diplôme (Licence 3 ans ; Ingénieur 5 ans ; Master 2 ans) soit obligatoirement faite en Tunisie.
L’Université Montplaisir Tunis Bamako, précise M FARHAT, est un établissement privé d’enseignement supérieur agréé par le ministère malien de l’Enseignement supérieur.
L’Université Montplaisir Tunis Bamako vise à faire profiter aux étudiants maliens du rayonnement d’une grande université, d’une expérience de plus de 23 ans et surtout leur assurer une formation de pointe dispensée per des professeurs réputés et des praticiens expérimentés et alliés surtout à l’innovation technologique et pédagogique la plus avancée, à savoir : l’Internet libre-service ; labo de 3e génération ; accès des parents aux étudiants via leur téléphone portable (notes, moyennes, assiduité, évènements, etc.) ; communication et coaching des étudiants pour leur préparation à la vie active, etc.
En tout cas, sans se prononcer sur les frais d’inscription et les modalités de paiement, rassure M FARHAT, à l’Université Montplaisir Tunis Bamako, toutes les conditions sont réunies pour permettre aux étudiants Maliens de réaliser surplace leurs ambitions, avec une économie des frais de transport, d’hébergement et de nourriture en Tunisie.
Quant au ministre Me TALL, il a donné les 3 raisons pour lesquelles il a répondu à leur invitation.
Primo : son ministère est d’égal partage entre les universités publiques et privées et entre les promoteurs nationaux et d’ailleurs. Ainsi, il encourage toutes les initiatives qui peuvent permettre d’améliorer l’offre faite, car le secteur public seul ne peut pas répondre aux besoins de formation dans notre pays.
Secundo : le soutien de la Tunisie à notre système éducatif, en termes d’allocation de bourses. Et il y a un nombre important de jeunes maliens avec leurs propres moyens qui décident d’aller se former en Tunisie.
Tertio : il a témoigné de la qualité de l’enseignement offerte par cette Université pour l’avoir visitée. Alors, il ne pouvait qu’accompagner ce projet qui vise à former de la plus belle manière et à moindre coût les jeunes maliens. Mais en termes infrastructurels, avoue Me TALL, l’Université Montplaisir Tunis Bamako a mis la barre assez haute par rapport au standard malien. Le ministre TALL dit avoir tenu à venir saluer cet effort qui pourrait être un appel d’air pour d’autres qui seraient tentés par votre expérience.
La cérémonie a été marquée par les témoignages des anciens étudiants maliens de l’université Montplaisir Tunis qui ont aujourd’hui dans la vie active à des niveaux de responsabilité dus leurs valeurs intrinsèques ; ainsi que la visite guidée des locaux.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *