Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

« Facebookan »: vive altercations post meeting

À l’appel de l’Imam Mahmoud DICKO, président du HCI du Mali, des milliers de manifestants ont battu le pavé vendredi 5 avril 2019 à Bamako. Cette marche se voulait « pacifique » pour dénoncer la mauvaise gouvernance, la crise scolaire, l’insécurité au nord et au centre. Mais le mouvement a aussi enregistré des actes de vandalisme et de destruction de biens publics par endroits. Des pneus ont été brûlés sur certaines voies publiques et des feux de signalisation, des abris des policiers sur certaines rues saccagés. Ainsi, par endroits, des accrochages ont eu lieu entre manifestants et forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogènes au niveau du Quartier du Fleuve à Dar-Salam et Médina Coura au centre de Bamako en passant par le Centre commercial communément appelé « Railda » jusqu’au Musée national sur la route de Koulouba,

Ce côté obscur de la marche dont certains manifestants n’ont pas eu connaissance n’a pas échappé aux internautes. Voici votre Facebookan de ce jour lundi 8 avril.

Pr Clément DEMBELE : « les autorités ne doivent pas rester insensibles à l’appel du peuple »

La manifestation du vendredi va au-delà d’une idée religieuse. Elle s’inscrit dans une « dynamique nationale » qui traduit la volonté du peuple au changement dans la gouvernance du pays. Par conséquent, les autorités ne doivent pas rester insensibles à l’appel du peuple.

La paix : « le musulman respecte son chef »

Dites à Mahmoud DICKO que le musulman respecte son chef. Que le musulman est rassembleur. Que le musulman n’est pas rancunier. Enfin, le musulman est artisan de paix.

Il a le souci permanent de ses fidèles.

Malheureusement, des milliers de Bamakois qui vivent au jour le jour ont été privés de leur pain quotidien ce vendredi, jour bénit par le Seigneur.

En ce jour béni du seigneur, vous avez détruit les biens de la nation, de vos fidèles. Vous avez cassé des panneaux publicitaires (biens d’autrui), vous avez cassé des feux tricolores qui rendent la circulation fluide pour tous les Maliens riches et pauvres.

Vous avez dégradé le goudron que les Maliens ont acquis à la sueur de leur front en payant les impôts.

Avec tout ça sur la conscience comment arrivez-vous à dormir ?

De grâce, Mahmoud ayez pitié de notre pays en assumant ton devoir de guide pour la paix et non pour la violence. Que Dieu sauve le Mali.

Songhoïdié : « DICKO est un djihadiste citadin ».

DICKO est un djihadiste citadin. Il doit immédiatement se rendre aux autorités en lieu et place de ceux qui ont été arrêtés le jour de la marche.

Attention, à mon avis, cette première marche comptait des experts djihadistes chargés de mener des études sur une prochaine infiltration de kamikazes. Si l’État et les organisateurs de la marche prochaine ne font pas attention, les morts et blessés seront nombreux.

MTC : « La différence entre l’Algérie et le Mali »

La grande différence avec l’Algérie est que dans ce pays on ne casse rien. Faisons donc attention Satan est sur le point d’attraper des gros poissons dont il n’espérait jamais avoir.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *