Search
dimanche 7 mars 2021
  • :
  • :

Financement du Projet d’eau potable de Kabala: l’engagement renouvelé des bailleurs

En prélude au lancement officiel (pose de la 1re pierre), cet après-midi, à Kabala, des travaux de la plus grande usine de production d’eau potable du Mali, voire de la sous-région, la rencontre des responsables nationaux du secteur eau avec les partenaires techniques et financiers, autour du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala, se tient, depuis hier jeudi, à l’Hôtel Salam de Bamako.

Placée sous le patronage du ministre de l’Énergie et de l’eau, Mamadou Frankaly KEITA, la cérémonie d’ouverture de la rencontre de deux jours s’est déroulée en présence du représentant de l’Agence française de développement (AFD), Bruno De PRINCE ; ainsi que d’autres partenaires techniques et financiers. On y notait également la présence du PDG de la SOMAGEP, Boubacar KANE ; du DG de la SOMAPEP ; et les représentants de plusieurs structures intervenant dans le domaine.
Selon le ministre de l’Énergie et de l’eau, le mois d’octobre dernier, ils (nationaux et PFT) s’étaient retrouvés pour rechercher les voies et moyens devant contribuer à accélérer la poursuite de la mise en œuvre du ¨projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala.
Ainsi, soutient le ministre KEITA, 2 défis se posaient à eux : mobiliser le financement de la 2e phase, et surtout de se projeter dans le futur à travers un document de référence permettant de sortir du pilotage à vue, intitulé: Schéma directeur d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako d’ici à l’horizon 2032.
Cette politique volontariste, a-t-il indiqué, a pour objectif d’asseoir une cohérence entre la très forte demande en eau potable des populations et les besoins d’investissements nécessaires au développement du service d’accès à l’eau potable.
Ce Schéma directeur doit demeurer leur outil de pilotage en matière d’investissement, car il ne cessera jamais de le dire : « le déficit structurel d’eau potable auquel nous sommes, de nos jours, confrontés relève du manque d’investissement sur plusieurs années passées».
Avec satisfaction, note le ministre, aujourd’hui, cette tendance s’inverse progressivement grâce aux amis du Mali et cela pour le plus grand bonheur de nos concitoyens.
Le grand Projet structurant de Kabala, rappelle le ministre de l’Énergie et de l’eau est en marche depuis le lancement officiel, en octobre dernier, des travaux de construction des réservoirs de stockage et de pose des conduits de transfert d’eau sur financement de la Banque mondiale.
Dans la même lancée, il a fait savoir que ledit évènement a été précédé d’une rencontre du genre durant laquelle les bailleurs de fonds ont consenti un financement de près de 102 milliards de FCFA sur lesquels près de la moitié a été mobilisée à ce jour.
Ainsi, demain dans l’après-midi (Ndlr : aujourd’hui vendredi), il sera procédé au lancement officiel (pose de la 1re pierre) des travaux de la plus grande usine de production d’eau potable du Mali, voire de la sous-région, s’est réjoui le ministre.
L’évènement, souligne le ministre KEITA, témoigne de la volonté du gouvernement et de ses partenaires de circonscrire le stress hybride à Bamako et environs. En effet, indique-t-il, l’ouvrage dont il est question devra produire, avec le financement de cette 2e phase, 288 millions de litres d’eau potable par jour.
Le ministre KEITA a profité de l’occasion pour rendre un vibrant hommage à l’ensemble des PTF pour l’engagement et le dynamisme dont ils ont fait preuve pour l’évaluation, le financement, le démarrage des travaux de la 1re tranche et les annonces faites pour le financement de la seconde tranche du Projet de Kabala. Toute chose qui est la preuve de leur détermination auprès du gouvernement du Mali à trouver une réponse urgente à la demande sociale très forte et aux besoins des populations en attente d’eau potable.
Pour le ministre, le temps est venu de consolider cette dynamique. Ce qui, à son avis, est la quintessence de la rencontre d’aujourd’hui qui leur permettra de faire le point du chemin parcouru jusqu’ici dans la mise en œuvre des recommandations de la dernière Table ronde et de l’état d’avancement dudit projet.
Aussi, sera-t-il question d’approfondir les réflexions sur la prise en compte du volet assainissement lié à ce projet générateur d’une forte quantité d’eau potable.
En tout cas, rassure le ministre de l’Énergie et de l’eau, son département, tout en fondant beaucoup d’espoir sur les résultats des présents travaux, s’engage à ne ménager aucun effort pour répondre aux attentes des PTF dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions et recommandations auxquelles les participants parviendront.
Auparavant, le représentant de l’AFD a vivement salué le gouvernement pour les efforts consentis pour la réalisation de ce grand projet porteur d’espoir pour les autorités et les citoyens maliens.
Par ailleurs, M. De PRINCE a réitéré l’engagement des PFT à tout mettre en œuvre pour la mobilisation des fonds nécessaires au financement du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *