Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Front politique: Zou à la tête d’un pole de gauche

Après la majorité, l’opposition, le regroupement des partis du centre, notre paysage politique s’enrichit de la naissance d’un nouveau regroupement politique appelé Front populaire. Dirigée par l’ancien Premier ministre Soumana SAKO, ce nouveau pôle se veut être un front de gauche pour rassembler les forces politiques et sociales patriotiques, républicaines, démocratiques, progressistes et panafricaines partageant la même vision et le même engagement pour le Mali.

Le lancement officiel de ce front a eu lieu, hier lundi, au siège de la CNAS-Faso Hèrè, à Hamdallaye au cours d’une conférence de presse animée par le secrétaire général de la CNAS, l’ingénieur Soumana TANGARA ; la présidente du mouvement des femmes de la CNAS, Mme Traoré Tiédo BAH ; Check Oumar KONE, membre du BPN de la CNAS-Faso Hèrè ; le secrétaire général de l’US-RDA, Gaoussou COULIBALY. On notait également la présence de deux représentants de l’association API-PIA, Maïmouna DIAKITE et Ousmane A TRAORE, etc.
Le président de la CNAS Faso-Hèrè, Soumana SAKO, a souligné que la création de ce front était partie d’un constat, à savoir, l’émiettement de la classe politique. Ce front, selon ses responsables, est ouvert à tous les partis et groupements qui adhèrent aux principes et aux idéaux de cette coalition. « Nous comptons prendre le pouvoir par la voie des urnes, car nous ne sommes pas des putschistes et nous n’avons jamais soutenu des putschistes dans ce pays », a dit Zoumana Sacko qui a dit compter sur la mobilisation de la jeunesse.
D’ores et déjà, le Front populaire se dit prêt à jouer toute sa partition lors des prochaines élections communales, locales et régionales.
Les partis et associations signataires de cette coalition se disent unis par leur attachement au rayonnement du Mali, à la prospérité du peuple malien dans une Afrique unie en marche vers l’avenir, à la défense de la Constitution démocratique de 1992 et à la sauvegarde des valeurs, des idéaux ainsi que de l’ordre politique et institutionnel issus de la Révolution du 26 mars 1991.
Ce nouveau rassemblement se donne comme crédo, la promotion de la justice et la solidarité, en mettant en avant les idéaux de progrès social, du socialisme démocratique et du principe d’égalité des chances ancrée dans nos valeurs sociétales.
Également, le Front populaire, selon ses responsables, dit assumé avec droit et devoir d’inventaire, l’héritage des forces de gauche accumulé de la période coloniale à la transition démocratique de 1991-1992 en passant par celle de la construction nationale de 1958-1968.
Il s’agit, à travers ce regroupement populaire de partis politiques, de s’engager résolument en faveur de la refondation démocratique globale, de l’État malien et de notre économie pour l’édification d’une société de progrès, de justice sociale et solidarité pour tous dans un Mali et une Afrique qui gagnent.
De l’avis de ses responsables, le Front populaire est fondé sur les valeurs et les principes fondamentaux tels que : le respect de la souveraineté nationale ; la sacralité de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale au-delà des clivages partisans et des vicissitudes de l’histoire ; l’opposition à toute forme de prise de pouvoir par la force des armes ou la manipulation de la constitution et des élections.
Autres principes défendus par cette coalition, la non-immixtion des leaders religieux dans le champ politique et institutionnel ; l’égalité des chances pour tous les citoyens ; la promotion de l’équité genre, l’émancipation économique, sociale, politique, et culturelle du monde rural et des couches urbaines et péries urbaines défavorisées, etc.
Par ailleurs, le Front populaire œuvre activement à la promotion du patriotisme, au réarmement moral du peuple et à l’émergence des idées ainsi que du programme de la gauche républicaine en vue de son accession au pouvoir par la voie des urnes ; harmoniser les positions des partis politiques, mouvements, regroupements et associations signataires sur toute question touchant la vie de la nation et dégager ensemble des positions communes face aux défis.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *