Search
jeudi 13 décembre 2018
  • :
  • :

FURUM 2018 de L’AMRTP: le souci des intérêts des consommateurs

Le secteur de la téléphonie offre, de nos jours, des services innovants qui ne cessent de faciliter notre quotidien. Ces services produisent des effets contraires s’ils ne sont pas maitrisés.
C’est fort de ce constat, que l’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication et des postes (AMRTP), en droite ligne avec les missions qui lui sont assignées, a organisé un forum d’échanges et d’information au bénéfice des consommateurs.

L’ouverture de la rencontre, qui s’est tenue, hier jeudi, au Conseil national du patronat du Mali, a été présidée par Cheick Oumar Maiga, représentant du ministre de l’Économie numérique et de la Communication.
Les participants étaient essentiellement des représentants d’associations de consommateurs.
Ce rendez-vous annuel initié est un cadre d’échanges pour mieux éclairer les consommateurs sur les procédures de régulation des télécommunications et des Technologies de l’information et la communication (TICs). Celui de cette année avait un caractère particulier. Il a permis aux acteurs concernés, à savoir les consommateurs, d’exposer les thèmes choisis par eux-mêmes. Il s’est agi aussi d’une présentation des résultats d’un contrôle d’audit de qualité mené par l’AMRTP.
Les échanges ont porté sur trois thèmes : « Loi n° 2017-016/ du 12 juin 2017 portant réglementation du secteur postal : enjeux de la régulation postale » ; « La lutte contre la cybercriminalité et protection des données personnelles : quels liens » ; « Des enjeux de l’économie numérique au Mali ».
Cette édition 2018 consacrée à la régulation du secteur postal a pour but de faire de ce secteur, à l’ère numérique, un maillon de soulagement pour les consommateurs dans nos villes et campagnes.
Pour ses initiateurs, ce secteur qui vient de bénéficier d’une nouvelle loi, qui se veut porteur d’espoir, mérite une attention de tous les acteurs (opérateurs et consommateurs). D’où, son inscription, a expliqué le Président du Conseil de Régulation de l’AMRTP, Cheick Sidi Mohamed Nimaga, au programme du présent forum marquant ainsi le soutien de son service de redonner à ce secteur toute sa lettre de noblesse et de faire profiter aux consommateurs tout son potentiel.
En tout cas, le patron de l’AMRTP se dit convaincu qu’une régulation appropriée et efficace du secteur postal dans le cadre de l’ère du numérique pourra soulager les nostalgiques de la postale dans nos villes et campagnes.
De son côté, le représentant du ministre de l’Économie numérique et de la communication a salué les efforts de l’AMRTP dans la protection et la sensibilisation des consommateurs avant de rappeler que notre pays a fait un progrès remarquable grâce au choix politique et stratégique du gouvernement.
De la révélation faite par Cheick Oumar Maiga, le secteur du numérique, dont l’évolution a dépassé tous les pronostics, est un levier important pour le développement notamment des pays en voie de développement comme le nôtre.
Pourtant, le secteur, à cause de son évolution continue, conduit tous les jours dans un nouveau monde avec de nouveaux défis.
Si M. Maiga s’est réjoui de l’énorme progrès du secteur des télécommunications et des TIC, il a néanmoins attiré l’attention des consommateurs sur l’autre secteur régulé : le secteur postal qui, selon lui, souffre depuis des décennies. D’où, son plaidoyer pour un accompagnement des Postes afin qu’elles s’adaptent à l’évolution du secteur des télécommunications et des TIC.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *