Search
mardi 9 mars 2021
  • :
  • :

Grand meeting pour la paix et réconciliation au Mali: la Mali à l’unisson au mois de mai

À la faveur de la paix et de la réconciliation nationale, le Rassemblement pour la paix et la réconciliation au Mali (An ka ben), composé de jeunes de l’ensemble de la classe politique, toutes tendances confondues, se prépare à l’organisation d’un grand meeting au Palais de la Culture courant le mois de mai. Le président de la Commission d’organisation de ce meeting, Moussa TIMBINE a donné, hier mercredi, l’information au cours d’un point de presse, dont il était le conférencier principal.

C’était en présence de plusieurs jeunes cadres politiques de l’opposition tout comme de la majorité présentielle, dont Amadou GOITA du PS Yeleen Kura ; Hamane TOURE dit Sergent de l’association citoyenne de soutien du président ATT. Ont également pris part à ce point de presse, plusieurs responsables et acteurs de la société civile.
M. TIMBINE, dans son intervention, a expliqué que ce meeting a pour objectif de soutenir les actions de la paix et de la réconciliation nationale dans le pays et sera placé sous la direction morale du Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar KEITA. Cette rencontre qualifiée d’apolitique par le conférencier ambitionne de rassembler tous les anciens Chefs de l’État et présidents de la République du Mali, des anciens ministres de tous les régimes, des présidents de tous les bords politiques, des acteurs de la société civile, des leaders religieux. Bref, c’est le Mali, dans sa diversité, qui sera présent à ce meeting pour la paix et la réconciliation nationale.
Au-delà de la contribution de la communauté internationale pour la paix dans notre pays, il a souligné la nécessité pour le peuple malien, dans son ensemble, de jouer sa partition dans le processus de paix et de réconciliation nationale, c’est ce qui justifié ce grand meeting.
« Notre initiative n’est certes pas la solution à tous les problèmes, mais elle se veut une contribution des enfants du pays au processus de paix, a indiqué le conférencier.
L’avenir de la République du Mali, dans sa diversité sociopolitique, religieuse, culturelle et historique, reste sans nul doute, le pari que prétendent réussir, à tout prix, les Maliens et Maliennes, venus d’horizons différents et unis au sein du Rassemblement pour la Paix et la Réconciliation (AN KA BEN). Nous sommes plus que jamais résolus à défendre, avec foi et conviction, la République et ses nobles valeurs. Nous sommes d’autant plus que jamais convaincus que notre pays est loin d’être et ne saurait devenir celui où rancœurs, ressentiments et autres règlements de comptes fleurissent et triomphent sur les vertus de l’intelligence, de la tolérance, de la réconciliation et du pardon », a expliqué le conférencier.
Pour réussir ce pari, selon M. TIMBINE, des démarches sont en cours pour y associer tous les Chefs d’État et Présidents de la République du Mali.
« Quand on veut la paix, on doit se pardonner et se donner la main. Il sera difficile de faire la paix et la réconciliation nationale sans cela. Si la paix et la réconciliation nationale passent forcément par les anciens présidents, nous n’hésiterons pas à aller vers eux. Aussi, si le retour ou la réhabilitation d’un chef d’État est la clé pour la réussite de cette mission, je crois que le Mali a intérêt à aller dans ce sens », a souligné M. TIMBINE avant de reconnaître que tous les présidents que le Mali a connus se sont donné le meilleur d’eux-mêmes pour faire avancer le pays.
« Le Mali ne regrette pas tous ses présidents», a ajouté le conférencier.
Et dans ce processus, il a souligné qu’ils ne sont nullement dans une procédure d’exclusion politique. Car, a-t-il ajouté, pour la paix au Mali, il faut une synergie d’actions de tout le peuple malien.
Déjà, le groupe qui va organiser ce meeting a donné le ton de l’union pour la paix et la réconciliation, a noté M. TIMBINE avant de s’empresser à dévoiler sa composition. Il est constitué, selon lui, de toutes les sensibilités politiques du pays et de la société civile. En frères et Maliens, l’ensemble des éléments du groupe travaille à la réussite de cette mission, a-t-il fait savoir.
S’agissant du rapport entre IBK et ATT, le président Hamane TOURE affirme qu’il n’y a aucun nuage dans les relations entre les deux hommes. Il pense qu’IBK n’est nullement contre ATT.
À noter qu’aucune date n’a été, pour le moment, retenue pour l’organisation de ce meeting.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *