Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

Grippe aviaire: le plan d’urgence mis en oeuvre

Dans un communiqué en date de ce lundi, le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche informe l’opinion que des cas de grippe aviaire ont été constatés dans certaines localités du pays. Il annonce par la même occasion que des mesures ont été prises pour contenir la maladie afin de protéger la filière avicole. Lisez le communiqué y afférent.

Le Ministre de 1’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche informe l’opinion publique nationale que suite à des fortes mortalités de volaille observées dans des exploitations avicoles dans les périurbains de Kati, Sikasso et dans le District de Bamako, la Direction Nationale des Services Vétérinaires et le Laboratoire Central vétérinaire de Bamako ont procédé à des investigations qui ont révélées dans lesdites exploitations l’infection au virus de la Grippe aviaire.
Les mesures conservatoires suivantes ont été prises et édictées :
– la mise en quarantaine des élevages concernés ;
– la désinfection des locaux et des matériels d’élevage ;
– le vide sanitaire d’au moins 2 mois avant l’introduction de nouveaux sujets;
– l’installation des pédiluves à l’entrée des poulaillers ;
– la destruction des cadavres, par incinération et enfouissement ;
– le suivi sanitaire régulier des exploitations par les services vétérinaires.
Aussi, un plan d’urgence a été élaboré et est en train d’être mis en œuvre. Dans ce cadre la Direction Nationale des Services vétérinaires a dépêché deux (2) équipes auprès des Directions régionales des Services vétérinaires de Koulikoro, Sikasso et du District de Bamako, avec pour mandat d’appuyer ces structures à la riposte à travers l’application correcte du plan d’urgence, notamment pour la prise des mesures administratives nécessaires et l’application des mesures sanitaires dans les zones touchées et à risques.
Le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche invite :
– les professionnels de la filière à signaler toute mortalité aux services vétérinaires les plus proches ou aux autorités administratives et politiques de leur ressort ;
– les populations à ne pas manipuler et manger les oiseaux malades, de même que les cadavres de volaille.
Enfin, il rassure l’opinion publique que des mesures sont en cours pour contenir la maladie, afin de protéger la filière avicole.

Bamako, le 26 avril 2021
P/le ministre P/O
Le Secrétaire Général
M. Lassine DEMBLE
Chevalier de l’Ordre National




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *