Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

IKD : l’Imam est périmé, désormais Allah est en treillis

L’entrepreneur et chef d’entreprise franco-luxembourgeois (du groupe Unibail-Rodamco), Guillaume Poitrinal, qui a été désigné en 2007 le plus jeune dirigeant d’une société du CAC 40 ne fait pas si bien de dire que «quand le leadership est joué sur la double partition de la raison et de l’émotion, il est un moteur puissant qui donne à des hommes et à des femmes l’énergie nécessaire pour dépasser les limites du possible ». Au Mali ne fait pas que dépasser les limites, on les surpasse aussi. Et pour cause ?
Notre Mali, nation d’honneur, de dignité et de foi, est le seul pays de la Ouma islamique où chaque saison un nouveau Dieu est intronisé. Faute pour chacun d’avoir son Allah à lui, des mécréants comme Issa Kaou Djim qui usurpent la dignité de musulman s’accordent, suivant chacune de leurs spasmes et convulsions digestives sur un de leurs qui serait l’incarnation d’Allah soubahana wa t’Allah lui-même.
L’Imam, égaré un temps dans la politique, s’est laissé hapé par ce jeu impie et blasphématoire. Pour n’avoir pas été Allah à la place d’Allah, il fut abandonné par ses ouailles et destitué par ses partisans. Pourquoi donc ? Le très éclairé, sage et respecté Cheick Imam Dicko ne fait plus recette, car il n’inspire plus. L’Imam est périmé, il Issa Kaou Djim, le porte-parole de l’Imam-Dieu s’est trouvé un autre qu’il adore. Il l’a dit sans ambages dans une interview qui a agité les réseaux : « Je ne soutiens plus la Vision politique de l’imam Dicko. L’élève a grandi et je suis désormais indépendant. Je ne parle plus sous son Leadership car je suis moi-même devenu un Leader. Je soutiens l’imperturbable, l’incontournable, le patriote Assimi Goita, et je souhaite qu’il soit candidat aux Prochaines Élections Présidentielles. »
Les plus attentifs pensent que la crise n’est pas loin suivant l’adage bambara : « Nii yé djembé golobatôyé naa fara tôt tè a bila tô do ».
Quant aux plus désabusés et aux plus désappointes, ils disent que l’ancien N°10 n’a vraiment pas raison. Il a juste changé de veste. Il a enlevé celle de Dicko et porté celle de Goïta. S’il avait grandi et était devenu indépendant il n’allait pas trahir Dicko pour soutenir Assimi Goïta, mais il aurait dû plutôt se soutenir lui-même : se présenter lui-même, soutenir sa propre candidature ni celle de Dicko ou d’Assimi Goita.
Enfin, les plus perspicaces, ne souhaitent que l’apaisement et la fin de la crise dans le pays. C’est pourquoi, tout en reconnaissant au parjure et à l’abjurateur Issa Kaou Djim sa liberté de choix, ils ne veulent surtout pas qu’il se serve et instrumentalise ce jeune officier que seule la volonté du vrai Allah a mis au-devant de l’histoire de notre pays pour ses fins sordides et finestes. Que Issa Kaou Djim laisse tranquille Assimi Goita, qu’il ne le pousse pas dans une aventure sans lendemain et surtout dans une voie de parjure comme celle qu’il a emprunté. Assimi Goïta, un officier digne et patriote de l’Armée malienne, n’a cure besoin d’être un nouveau Allah en treillis à la solde d’un transhumant politique qui trahit au grand jour. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

El Hadj Toure : le très sage ,l’éclairé Dicko est remplacé par le l’imperturbable, l’incontournable Assimi Goita. Allahou Akbar.

Mlyaya Coulibaly : donc l’imam n’est plus patriote ?

IB Bath : il ne soutient plus Dicko parce qu’il dit qu’il a grandi. Et il dit être leader, et qu’il a grandi. En même temps il dit qu’il soutient Assimi Goita. Donc il est le nouveau élève d’Assimi ? Il est petit devant Assimi ? Demain si le pouvoir change, il soutiendra aussi ce pouvoir. La politique de la poche. Djim est un vrai plaisantin. Mais lui et Dicko sont de la même racaille.

Mamasonogo Sanogo : vraiment c’est un débile mental. Il croit que le gouvernement du Mali est sa propre famille à gérer, n’importe quoi.

Fofana Moussa Kagoro : on n’est pas orphelins d’avoir perdu le père et mère mais d’avoir perdu l’espoir. Issa Kaou Djim a perdu espoir.

Mahamadou Moustapha Sacko : il est capable de s’associer au diable pour ses intérêts.

Mohamed Diawara : il veut pousser Assimi Goita à se faire humilier. Qui va voter pour lui il n’a pas la carrure d’un président de la République, attention tu as vu ce qui est arrivé à Salou Djibo au Niger lui il est cent fois plus charismatique que toi Assimi Goita mais tu as vu ce que le peuple nigérien lui a infligé. toi qui a même des problèmes de parler, attention.

Fofana Moussa Kagoro : Dieu ne dort pas ça fait longtemps LE M5-rfp est mort aujourd’hui Issa Kaou Djim est mort.

LEnfant Peulh : Il dit qu’il « a grandi » et qu’il est « indépendant », mais il dit qu’il soutient « l’imperturbable. » Résumé: « un leader indépendant » en soutien d’un « imperturbable patriote.

Salifou Dolo : Kaou djim pense que c’est lui qui a fait Dicko alors que c’est Dicko qui l’a fait.

Fodie Doucoure : Finalement c’est le numéro 10 qui dribble mieux que le Messi lui-même.

Hamdy Diouwaara : Il fallait ça .. nous avons vu ça venir un jour tôt ou tard … Le seul recours qui reste pour lui c’est Assimi et s’il refuse de se présenter IDK sera mort de sa belle mort.

Ali Amadou Guedjou Bocoum : Kaou Djim a juste joué la politique de Dicko contre lui.

Ousmane Boubacar Cisse : Allahou akbar l’avenir nous réserve encore beaucoup de surprises et si Ras bath avait raison ? Qui vivra verra.

Yalache Kodio : le leadership est une alchimie singulière, sans lien direct avec le secteur d’activité, permettant d’agir sur la performance d’un collectif.

Tiem Coulibaly : le sage, l’éclairé imam n’est plus le guide mais maintenant c’est l’incontournable patriote Assimi goita.

Amadou Sanogo : si on analyse cette situation ça veut dire que l’imam ne soutient plus la transition car il dit qu’il ne partage pas les idées politiques que l’imam. Alors que lui-même a déjà pris sa position qui est le soutient Total de la transition.

Oumar Sacko : c’est à ce dernier de se méfier de lui. S’il a pu tourner le dos à son mentor éclairé, imaginer ce qu’il pourrait faire à un putschiste.

Ayou Toure : c’est sûrement la vision politique de son soit disant ancien maître. On n’est pas dupe, il veut nous conduire sur une mauvaise piste, soyons vigilants.

Yacouba Sanogo : il est saoulé par la drogue du pouvoir. Même si Assimi devient président, Kaou Djim n’aura pas de poste.

Pailu Nando Van : il n’y pas deux commandements dans un bateau , soit tu es maître ou soit tu es élève.

Moussoulé Kane : il n’est pas convaincant c’est un humoriste. Il ne raconte que du folklore rien de concret. Malheureusement le Mali continue de tomber plus bas encore. Quand je vois que la gestion des affaires de l’État est entre les mains des vendeurs de friperies et Mercerie c’est décevant et désolant.
Mohammed Mambee Camara : c’est pourquoi, on doit faire tout pour répandre l’éducation dans ce pays. Avant que les gens comme Kaou Djim aient des suiveurs au sein de la nouvelle génération. Sinon le Mali sera foutu !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *