Search
mercredi 3 mars 2021
  • :
  • :

Islam et Paix: un forum international des religieux à Bamako

Après son report en novembre 2015 suite à l’attaque de l’hôtel Radisson Blu de Bamako, la conférence internationale sur la paix et l’islam se tiendra les 14 et 15 de ce mois au CICB. L’annoncé a été fait hier lundi au cours d’un point de presse organisé par l’Association malienne pour la paix et le salut (AMPS), à son siège à Torokorobougou. Objet : informer l’opinion nationale ; faire le point des préparatifs de l’évènement.

Cette conférence de presse était animée par l’imam Mahamadou DIALLO, président de l’AMPS qui avait à ses côtés le président de la commission nationale d’organisation, Mohamed Macky BAH, non moins président l’UJMA ; le vice-président du groupement des leaders spirituels musulmans, Thierno Hady Oumar THIAM.
L’objectif global de cette conférence sur «l’islam et la paix », selon ses organisateurs, est de contribuer à une meilleure compréhension de l’islam comme facteur de paix, de tolérance, de solidarité et de partage. Elle se veut une contribution des musulmans d’obédience «soufi» au processus de réconciliation nationale en cours dans notre pays.
Financée par l’Ambassade des Pays-Bas au Mali, à travers le projet d’appui aux initiatives de promotion d’un islam pacifique et tolérant au Mali(PAIPAT), la conférence doit se tenir au Centre international des conférences de Bamako. La cérémonie d’ouverture sera placée sous la haute présidence du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar KEITA.
Ce colloque international regroupera samedi et dimanche prochain des participants venus de 40 pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie, d’Amérique, etc. essentiellement des pays membres de l’organisation de la coopération islamique(OCI).
Dans son exposé liminaire, le président de l’AMPS Mahamadou DIALLO, a souligné que depuis le début de l’année 2012, le Mali est rentré dans une crise sociopolitique et sécuritaire sans précédent, remettant en cause les fondements de la République, la cohésion sociale et les relations communautaires tissées par l’histoire, la géographie et la foi. Certains acteurs de cette grave crise se référant à l’islam pour justifier leurs actions créent ainsi une confusion terrible dans les esprits, ébranlant les convictions des citoyens et des croyants qui connaissent et pratiquent depuis le VIIIème siècle un Islam pacifique et tolérant.
Par conséquent l’AMPS, en raison de ses objectifs et de ses missions, se voit fortement interpelée par l’ampleur et les tournures de la crise malienne.
La vision erronée des extrémistes constitue une grave menace au vivre ensemble, car elle est incompatible avec les règles d’une société paisible, de tolérance et ouverte aux valeurs d’un État moderne.
C’est pour répondre à cette forte interpellation que l’AMPS organise une conférence internationale sur «Islam et Paix». Elle vise essentiellement à sensibiliser, éclairer l’opinion publique sur le caractère tolérant et pacifique de l’islam.
Cette rencontre vise aussi à favoriser, par l’islam : le dialogue entre les composantes de la société, la réconciliation nationale, la restauration de la paix et de la sécurité au Mali.
Parmi les sous-thèmes qui seront débattus lors de ce forum, on note entre autres : la violence vue par l’islam, le rapport entre religion et la pauvreté, l’islam paix et développement, les médias et culture de la paix, etc.
Pour présenter ces thèmes, des érudits du monde musulman sont attendus à Bamako, à savoir entre autres : des chercheurs de l’université Al-Alazar d’Égypte ; l’université Karawi Yine du Maroc ; l’université Zeitoun de la Tunisie, Check Anana BOUBACAR, du Tchad ; Mme Amsatou SOW SIDIBE, du Sénégal ; Check Ahamad BAMBA de la Mauritanie, etc.
De son côté, le président de la commission nationale d’organisation, Mohamed Macky BAH, a souligné que toutes les dispositions sont prises pour que l’accueil et l’hébergement des invités se passent dans les meilleures conditions.
A la fin des travaux, il est prévu la mise en place d’un réseau mondial des ulémas.
Par ailleurs, le président de l’AMPS, l’imam Mahamadou DIALLO, a lancé un appel à tous les Maliens, sans distinction de religion, épris de paix, de justice et cohésion sociale à se rendre au CICB le samedi prochain.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *