Search
lundi 1 mars 2021
  • :
  • :

Issa Kaou N’DJIM replique à l’imam: ’’je ne partirai que quand ça me plaira’’

Les responsables de l’Appel Citoyen pour la Réussite de la Transition (ACRT-Faso Ka Wélé), ont animé ce jeudi 18 février 2021 une conférence de presse, au siège de la CMAS de l’imam Mahmoud DICKO à Magnambougou. Cette rencontre a été une occasion de procéder au lancement officiel de ses activités pour la réussite de la Transition. Le Président de l’ACRT, Issa Kaou NDJIM, a profité de cette tribune pour répondre à ses détracteurs au sein de la CMAS, en occurrence l’Imam Mahmoud DICKO. «Je suis le coordinateur de la CMAS, je partirai quand ça me plaira», a-t-il assené.

Cette conférence de presse était animée par le Président de l’ACRT, Issa Kaou NDJIM, non moins Coordinateur général de la CMAS ; en présence de Moussa Ag El Moctar, 1er Vice-président de l’ACRT ; de Badra Alou NIARE ; des points focaux des six communes du district de Bamako. On notait également la présence des délégations de Ségou et de Kita venues soutenir Issa Kaou NDJIM qui est plus que jamais en quête de légitimité.
A l’entame de la rencontre, Moussa Ag El Moctar, 1er Vice-président de l’ACRT, a procédé à la lecture du Manifeste de l’ACRT publié le 5 décembre 2020 qui sera ensuite traduit par Badra Alou NIARE en bamabara.
Tour à tour, les points focaux se sont succédé à la tribune pour dévoiler leur programme d’activité. D’ores et déjà, plusieurs activités sont annoncées, dont la plus importante est le déplacement du Président de l’ACRT, Kaou NDJIM, le samedi prochain, à San, pour le lancement de la coupe ACRT de la localité.
Dans le même ordre, il est prévu des matchs de foot, des conférences-débats et des séances sur les thèmes de la paix et de la cohésion sociale et l’unité de nationale.
Cheickna CISSE, président de l’ACRT de Ségou a souligné que Kaou N’DJIM est un patriote qui mérite d’être soutenu. Avant de terminer, il a affirmé le soutien de la capitale des balanzans à l’ACRT.
La fille du Chef de village de Kita, Bernadette KEITA, a souligné que les attaques contre le président NDJIM sont dues au fait que ses vérités dérangent.
A la suite de ces différentes interventions, le conférencier Issa Kaou NDJIM, a insisté sur la nécessité de l’éveil des consciences des Maliens.
À travers cette sortie médiatique, a-t-il expliqué, il s’agit de partager avec le peuple les objectifs de l’ACRT qui s’inscrit dans une dynamique de créer un espace politique en vue de soutenir la Transition.
Pour lui, les acteurs du Mouvement démocratique ont mis le pays dans l’abîme et le peuple veut sortir de cette escroquerie, ce mensonge politique. Aujourd’hui, dit-il, ceux qui sont là depuis 30 ans veulent toujours garder le pouvoir.
Il se dit surpris de voir que certains continuent de dire que le coup d’État est un crime imprescriptible. Pourtant, au lendemain du coup d’État, a-t-il rappelé, beaucoup de leaders politiques, notamment ceux qui M5-RFP ont salué l’intervention de l’armée qui a parachevé le combat du peuple malien porté par le M5.
S’agissant de la CMAS, membre fondateur du M5-RFP, il a affirmé qu’il en reste le Coordinateur général, malgré les tintamarres. «Je suis le coordinateur de la CMAS, et je ne partirai que quand ça me plaira », a-t-il tranché.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *