Search
dimanche 24 octobre 2021
  • :
  • :

Koulikoro: la dégradation des routes révolte la jeunesse

La jeunesse de Koulikoro est sortie massivement, hier mercredi 1er septembre, pour manifester son mécontentement face à la dégradation des routes. Ladite manifestation a été dispersée par la police qui a arrêté le président communal de la jeunesse. Malgré l’altercation avec les forces de l’ordre, les jeunes ont fait passé des messages et se disent déterminer à rester mobiliser jusqu’à la satisfaction de leurs doléances.

Cette manifestation des jeunes de la cité du Méguetan avait pour but de dénoncer et d’interpeller les autorités sur la dégradation de la route principale qui traverse la ville de Koulikoro et les routes qui lient les différentes communes ; réclamer le départ du directeur régional des routes accusé de ne pas travailler pour le bonheur de la population locale ; exiger la réglementation de la circulation des camions bennes dans la ville…

Quand les jeunes ont barricadé le tronçon principal qui traverse la ville de Koulikoro, les forces de l’ordre sont intervenues pour les disperser. Le président communal de la jeunesse, Sénou KEITA, a été arrêté. Cette arrestation n’a pas empêché les jeunes d’exprimer leur colère et faire passer leurs messages.

« Le président communal de la jeunesse a été arrêté. Nous avons décidé de rompre tout échange avec les autorités jusqu’à ce qu’il soit libéré. Aussi, des actions spontanées seront menées si le président n’est pas libéré. Notre mobilisation continuera jusqu’à la satisfaction de nos doléances », a déclaré un manifestant, avant de lancer un appel à toute la population à se joindre à cette cause pour le bonheur de tous.
Il a soutenu que beaucoup d’accidents sont dus à l’état de dégradation avancé des routes. C’est pourquoi les jeunes exigent une solution à cette préoccupation et exigent la démission du directeur régional des routes.
Dans sa déclaration, le président du conseil local de la jeunesse de Koulikoro, Abdoulaye Samassekou GUINDO, a ajouté que la dégradation des routes était l’objectif de cette manifestation.
« Nous réclamons la réparation et l’entretien pure et simple des routes. Chaque année, les autorités font des réparations bidon qui sont loin d’être la solution. Chaque année, c’est le même calvaire pour la population. La jeunesse est dans son droit de mener le contrôle citoyen et les autorités doivent prêter une oreille attentive à leur cri de cœur », a affirmé Abdoulaye Samassékou GUINDO.
Selon lui, des lettres ont été envoyées aux autorités et des entretiens ont eu lieu avec elles à maintes reprises. Malheureusement, le même problème persiste et les populations sont à bout de souffle.
« Le président communal a été arrêté. Nous n’allons pas nous laisser faire et nous allons continuer nos manifestations. Si la situation continue, nous allons bloquer toutes les bennes qui ravitaillent la ville de Bamako en sable et en gravier », a menacé le président du conseil local de la jeunesse de Koulikoro.
Il a déclaré que la jeunesse a décidé de soutenir la transition et que la transition devrait travailler dans le cadre du développement.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *