Search
samedi 27 février 2021
  • :
  • :

L’Agence nationale d’assistance médicale (ANAM): les nouvelles priorités définies

Le projet de budget 2017 est équilibré à 2 836 230 211 FCFA
L’Agence nationale d’assistance médicale (ANAM) a tenu, hier jeudi 9 février, la 12e session de son conseil d’administration à la Maison des ainés. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire, Samba Alhamdou BABY ; en présence du directeur général de l’ANAM, le Dr Amadou TRAORE, et les administrateurs.

Au cours de cette 12e session du conseil d’administration, les administrateurs ont examiné le compte rendu de la 11e session ordinaire du CA ; dégagé l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la 11e session ; examiné le rapport financier d’exécution du Budget et l’état de réalisation des activités 2016 et engagé la réflexion sur le projet de budget et programme d’activités 2016.
Le projet de budget 2017 de l’ANAM, qui soutient le programme d’activités 2017, est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 2 836 230 211 F CFA, soit une augmentation de 9,20 % par rapport à celui de l’exercice 2016, qui était équilibré à la somme de 2 596 537 288 F CFA.
Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire, Samba Alhamdou BABY, a rappelé que le projet de modification de textes régissant le RAMED (Régime d’Assistance médicale, avait été adopté par l’Assemblée nationale, le 24 novembre dernier. Selon lui, la modification porte essentiellement sur l’extension du bénéfice du RAMED aux blessés à l’occasion de conflits armés et des victimes de catastrophes naturelles ; l’allongement du délai du bénéfice du RAMED d’un à trois ans ; la réduction du taux de contribution des collectivités territoriales de 35 à 15 % et l’augmentation de celui de l’État de 65 à 85 % ;
Il a précisé que cette modification qui a pour but de permettre à l’ANAM de faire face aux défis de l’heure traduit l’optimisme et l’engagement du département à faire de ce dispositif un véritable outil de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, gage d’une cohésion nationale, condition sine qua non de la paix et de la stabilité, dans notre pays.
Le secrétaire général du département de tutelle a informé qu’au cours de l’année 2016, 95 322 personnes ont été immatriculées au RAMED et que 10 128 ont déjà bénéficié des soins médicaux gratuits dans les différentes structures publiques et communautaires de soins de santé.
Pour M. Samba Alhamdou BABY, ces résultats encourageants sont le fruit d’une part, de la bonne collaboration renforcée entre l’ANAM, les Directions centrales du développement social et de la protection sociale et de l’économie solidaire et leurs services déconcentrés, de l’arrimage au Programme ‘’Jigisemejiri’’ et, d’autre part, d’un appui appréciable de l’UNICEF.
Il n’a pas manqué d’évoquer les difficultés qui sont relatives à la rupture de stock de médicaments en DCI au niveau de certaines structures sanitaires ; la faible mobilisation des contributions des collectivités territoriales ; le difficile accès de certaines localités du nord et du centre du pays, dû à l’insécurité.
Ainsi, pour faire face aux difficultés résiduelles inhérentes à ces nouvelles missions, M. BABY a indiqué que la Direction générale de l’ANAM avait élaboré un plan de travail annuel 2017, conformément aux principes de la gestion axée sur les résultats, les missions/produits assignées au RAMED et intégrant des actions de modernisation de son outil de travail, en vue de l’amélioration substantielle des résultats.
Pour ce faire, dit-il, le cap sera fixé sur l’opérationnalisation du RAMED sur toute l’étendue du territoire national. Une opérationnalisation qui sera soutenue par une mobilisation des ressources additionnelles et le renforcement de la collaboration et du partenariat avec tous les acteurs intervenant dans le domaine.

PAR MOIDBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *