Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

L’ATIR sur les 7 mois de la Transition: le travail peine à commencer

L’Alliance pour une transition intelligente et réussie (ATIR) a fait le bilan de 7 mois des nouvelles autorités du pays dans un rapport dont nous avons reçu copie. Dans son document d’analyse, le regroupement constate qu’il y a d’énormes défis à relever malgré les efforts consentis par la Transition. L’Alliance tire la sonnette d’alarme et rappelle à la Transition que nous sommes à pratiquement 50 % de sa durée de vie estimée à 18 mois et que le travail est à peine commencé.

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS DE L’ANALYSE DES 7 mois
– L’Alliance constate qu’au premier Trimestre 2021, après 07 mois et 13 jours de pouvoir, la transition a terminé de mettre en place ses institutions.
– Le CNT n’est toujours pas pleinement opérationnel dans son rôle législatif.
– L’Alliance félicite la transition pour la dissolution du CNSP, mais comme dans son rapport passé AMI1, demande aux autorités en place, d’accélérer et d’impulser une nouvelle dynamique à l’opérationnalisation de nos organes législatifs, exécutifs et judiciaires.
– L’Alliance constate une recrudescence de la KAKISATION de l’administration et attend une amélioration de la gestion générale et de la sécurité ;
– L’Alliance rappelle, comme dans son rapport passé AMI1, que toute cette batterie de changements administratifs et sécuritaires au niveau central et régional correspond à une volonté de mise en place d’une équipe portant la transition, mais rappelle que l’absence de changement et le retard pris dans une nouvelle dynamique pourrait être interprété comme une main mise sur tous les appareils étatiques de la part des initiateurs des mouvements du 18 août 2020.
– Le constat du premier trimestre 2021, des 90 jours, de la Transition, reste que les autorités ont passé ce laps de temps à valider des nominations, l’Alliance rappelle à la transition, comme dans son rapport passé AMI1, qu’elle doit surtout acheminer la Nation vers des élections libres d’influences et démocratiques et jeter les bases d’un nouvel envol de la Patrie.
– L’Alliance constate avec amertume, que la majorité des recommandations portées par AMI1 restent d’actualité et ont à peine été effleurés par la Transition dans les domaines de : La justice, la KAKISATION, les ressources minières, l’opérationnalisation du CNT, les ralentissements dans la gestion de la COVID19, l’amélioration de l’appareil sécuritaire.
– L’Alliance invite la Transition à fortement se pencher sur le front social du Mali, l’éducation, la santé, l’alimentation, les transports…
-L’Alliance rappelle aux membres du CNT leur devoir de réserve dans les déclarations publiques pouvant être de nature à fragiliser la Transition.
– L’Alliance tire la sonnette d’alarme et rappelle à la Transition que nous sommes à pratiquement 50 % de sa durée de vie estimée à 18 mois et que le travail est à peine commencé.
– L’Alliance rappelle à la Transition la nécessité de répondre à ses engagements avec honneur et travail en termes de durée de la transition.
-L’Alliance rappelle aux autorités de la transition que la tâche demeure gigantesque, ne souffrira d’aucune erreur, et que le compte à rebours continue de s’égrener.
L’Alliance s’engage à mettre tout en œuvre pour que cette transition soit une réussite et assure le Peuple malien de sa vigilance pour la sauvegarde de ses intérêts.

Bamako, le 05 Avril 2021
Le Président d’ATIR




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *