Search
mercredi 24 février 2021
  • :
  • :

Législatives en Commune III: un candidat malheureux invite ses partisans au calme

Après la décision de la Cour suprême, le 09 avril, les militants du Collectif des associations pour le développement, qui s’étaient alignés derrière le candidat Cheick Oumar GADJIGO dit le chat, se résignent enfin. Après un appel au calme du candidat, les femmes et les jeunes du quartier ont sursis à leur décision d’organiser une grande marche, pour exprimer leur indignation aux sages de la cour constitutionnelle. C’était ce 13 avril 2020 au QG de campagne du candidat à Tomikorobougou. 

S’en remettre à la décision de la Judicaire de son pays, tel a été le conseil du candidat malheureux aux législatives du 29 mars 2020 en Commune III, qui après de longues heures de dialogue a pu convaincre ses militants.

En espérant qu’ils allaient accompagner leur mentor au deuxième tour, après la proclamation définitive des résultats du premier tour des législatives, les sympathisants du candidat ont été désagréablement surpris de voir une partie de leur vote, volatilisée, à cause d’une mauvaise appréciation des sages de la Cour constitutionnelle.

« La cour dit avoir annulé les résultats du vote d’un supposé bureau N° 13 au centre Houa KEITA, qui ne comptait en réalité que 7 bureaux de vote. C’est l’alunation du vote de ce centre qui nous a fait éliminer et nous ne sommes pas d’accord », a clamé une dame très en colère, qui traitait le camp inverse de tous les noms. (La dame en question faisant allusion au bureau N° 13 AU CENTRE Mamadou KONATE).

Après avoir écouté ces dizaines de femmes et de jeunes, M. GADJOGO les a appelé au calme.

« Nous savons que nous avons raison. C’est pourquoi nous devons être fiers de notre résultat. Pas en faisant une marche en cette période très délicate de pandémie, mais en leur montrant que nous sommes unis. Je sais ceux qui ont manigancé cette mascarade », a-t-il dit avant d’insister que toutes les promesses électorales faites seront respectées, malgré qu’il ne soit pas élu député.

Les militants à leur tour ont promis fidélité à leur candidat, pour d’autres aventures politiques.

Par CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *