Search
lundi 1 mars 2021
  • :
  • :

Les pays d’Afrique les moins endettés en 2016: le Mali dans le peloton de tête

Selon le classement actualisé des pays africains les plus endettés, établi selon des données statistiques de la Banque mondiale et du FMI, notre pays se positionne à la 12e place sur 15 dans l’espace CEDEAO et 36e rang sur 45 pays classés en Afrique subsaharienne. Ce qui fait du Mali le 4e et 10e pays le moins endetté en 2016.

La question de la dette des pays africains fait régulièrement l’objet de débats. Dans le prolongement des analyses précédentes, un nouveau classement actualisé de 45 pays subsahariens a été établi selon les données statistiques de Banque mondiale et du FMI en fonction de deux critères : leur niveau d’endettement en proportion de leur PIB et leur endettement en valeur monétaire.
Avec un Produit intérieur brut (PIB) estimé à 677 milliards USD et une dette moyenne par pays évaluée à 49 % de la richesse régionale, la CEDEAO parait peu endettée. Bien que l’espace régional ne dispose pas de critères et d’indicateurs de convergence macroéconique, le niveau d’endettement moyen des pays de la zone reste plus de 20 points en dessous du plafond de 70 % défini dans le pacte de convergence de l’UEMOA (qui groupe les 8 des 15 pays de la CEDEAO ayant en partage le franc CFA).
Ainsi, sur l’ensemble des pays de la CEDEAO, seuls le Cap-Vert et la Gambie ont un niveau d’endettement qui dépasse le benchmark de l’UEMOA avec un encours de dette qui atteint respectivement 112 % et 100 % de leur PIB.
4 pays de la zone (le Sénégal, le Togo, la Guinée Bissau et le Ghana) ont une dette étatique qui varie entre 50 et 70 % de leur richesse nationale.
Avec une dette nationale qui oscille entre 11 %, 31 % et 32 % du PIB, le Nigeria, le Burkina Faso et le Bénin et le Mali sont respectivement les 4 pays les moins endettés de l’espace régional Ouest-Africain.
S’agissant de l’encours de la dette en devises, il ressort qu’avec un PIB de 522 milliards USD représentant 77 % de la richesse régionale de la CEDEAO, le Nigeria possède l’encours de dette le plus élevé en devise. Le stock de dettes du Nigéria s’élevait en 2014 à 54.8 milliards USD (32 034 milliards FCFA) contre 32.8 milliards USD (19 205 milliards pour le Ghana).
À elle seule, la dette nigériane représente 42 % de la dette régionale contre 25 % pour la dette ghanéenne.
Le Nigeria et le Ghana sont suivis par la Côte d’Ivoire dont l’encours de la dette atteint 11.3 milliards USD (6 597 milliards FCFA), le Sénégal dont la dette s’élève à 7.5 milliards USD (4 387 milliards FCFA).
Quant au Mali, ses données statistiques montrent que le pays ne doit à ses créanciers que 3.5 milliards USD, soit 2 019 milliards FCFA.
Les pays d’Afrique de l’Ouest dont l’encours de dette en devise est le plus faible sont la Gambie, le Libéria et la Guinée Bissau. Ces trois pays disposent d’une dette qui n’excède pas 1 milliard USD (527 milliards FCFA).
Par ailleurs, concernant l’Afrique subsaharienne, afin que l’appréciation du niveau d’endettement de chaque pays tienne compte de son poids économique, il a été choisi de publier les chiffres de la dette suivant encore 2 variables : la dette publique rapportée à la richesse nationale d’une part, et la dette publique libellée en devise d’autre part.
Dans ce classement, notre pays est le 36e pays sur 45 parmi les plus endettés de l’Afrique subsaharienne avec une dette publique qui correspond à 35,2 % de son PIB évalué à 8 milliards de dollars en 2016.
Selon le tableau élaboré, à cet effet, l’on se rend compte que l’Érythrée, le Cap-Vert et la Gambie sont les pays les plus endettés d’Afrique subsaharienne avec respectivement 126 %, 122 % et 97 % de dette publique. Outre les 3 pays précités, les taux d’endettement de São Tomé-et-Príncipe (92 %), du Congo (79 %), du Ghana (74 %), du Malawi (73 %), de l’Angola (70) et des Seychelles (65 %), les classent dans le top 10 des pays d’Afrique les plus endettés en 2016.
À l’inverse, les pays subsahariens dont les taux d’endettement sont les plus faibles sont le Nigéria (seulement 13 %), le Botswana (16 %), la RD Congo et le Swaziland (20 %), la Guinée Equatoriale (25 %) et les Comores (29.2 %). Quant à la Namibie son ratio d’endettement en 2016 est de 31 %, à peine mieux que la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qui sont endettés à hauteur de 33 %. Enfin le Mali clos le top 10 des pays d’Afrique subsaharienne ayant le taux d’endettement les moins élevés avec 35 %.
Quand on analyse la dette des pays d’Afrique subsaharienne en fonction de leur encours, l’Afrique du Sud est sans conteste le pays le plus endetté. Sa dette, s’élevant à 103 894 milliards FCFA (158 milliards d’euros) est sans comparaison avec celle de l’Angola (27 883 milliards FCFA soit 42.5 milliards d’euros) pourtant 2e pays subsaharien le plus endetté.
Première puissance économique du continent africain, la dette du Nigéria n’est que de 16 705 milliards FCFA (25.5 milliards d’euros). Elle dépasse cependant celle de l’Ethiopie (11 556 milliards FCFA), du Kenya (10 533 milliards FCFA), du Ghana (10 165 milliards FCFA) et la Tanzanie (8 239 milliards FCFA). L’encours de la dette publique du Mozambique et de la Zambie s’établit respectivement à 6 935 milliards FCFA (10.6 milliards d’euros) et 6 196 milliards FCFA (9.4 milliards d’euros). Enfin, le Cameroun est le pays francophone le plus endetté d’Afrique subsaharienne avec une dette de 5 722 milliards FCFA (8.7 milliards d’euros).
Toujours du point de vue de l’encours de dette, les 10 pays les moins endettés du continent africain sont les Comores (85 milliards FCFA), la Centrafrique (207 milliards FCFA), la Guinée-Bissau (216 milliards FCFA), le Swaziland (400 milliards FCFA). Le Burundi suit avec un encours de dette de 416 milliards FCFA, lui-même suivi du Libéria (458 milliards FCFA), de la Gambie (515 milliards FCFA), du Lesotho (805 milliards FCFA), de l’Érythrée (1 004 milliards FCFA) et du Cap-Vert (1 039 milliards FCFA).
Dans le registre, notre pays est classé au 19e rang avec un encours de dette estimé à 1 682 milliards FCFA

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *