Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

L’islam et le jeûn du carême

Jeûner en arabe signifie «s’abstenir», «se retenir de…»
Appliqué à la religion, jeûner a pris le sens de renoncer, par piété, au boire, au manger, aux relations sexuelles et à tout ce qui est considéré comme étant susceptible de rompre le jeûne, depuis l’apparition de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Origine du jeûne
Le jeûne a été prescrit pour la communauté musulmane comme il l’a été aux peuples précédents. Dieu dit dans le Coran :
«Croyants ! Le jeûne vous est prescrit,
comme il l’avait été aux confessions antérieures.
Ainsi atteindriez-vous à la piété.»
Il fût institué un lundi du mois de Chaabane de la 2ème année de l’hégire (624 ap. J.C.).

Mérites et profits
du jeûne
Son mérite a été reconnu par les hadiths du Prophète Mohammed (PSL) qui dit
– Le jeûne préserve de l’enfer, tel un bouclier au combat (Recueil d’Ahmed)
– Celui qui jeûne un jour pour l’amour de Dieu, sera éloigné du feu, de la distance parcourue en 70 années. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
– L’invocation de celui qui jeûne sera exaucée chaque fois qu’il rompt son jeûne (le soir). (Recueil d’Ibnou Maja)
– Une des portes de Paradis est appelée « Porte de Rayane » – La Porte des Rafraîchissements.
Seuls ceux qui jeûnent la franchissent.
Il sera dit «Où sont ceux qui jeûnaient ?»
Ils se lèveront alors et entreront. Aucune autre personne ne la franchira.
Elle sera refermée à jamais. (Recueils d’AbouSonni et AbouNaim)
Avantages spirituels
Le jeûne exerce l’homme à l’endurance, fortifie sa volonté, lui enseigne l’autodiscipline et lui en facilite l’application ; il crée en lui la crainte de Dieu et la nourrit, et surtout la piété qui est le fondement du jeûne. Dieu ne dit-il pas :
Ainsi, atteindrez-vous à la piété ? (Coran, 2 – La Vache – 183)
Avantages sociaux
Quand aux profits sociaux, le jeûne habitue la communauté à l’organisation et à l’union, à l’amour de la justice et à l’égalité. Il suscite en elle la pitié et la charité, la préserve de la méchanceté et de la corruption.
Avantages physiques :
Du point de vue de la santé, le jeûne assainit les intestins, régénère l’estomac, débarrasse le corps des produits résiduels et soulage de l’embonpoint.
Le Prophète (PSL) a dit
Jeûnez, vous acquérrez la santé (Recueil d’Ibnou Sunny)

Quels jours peut-on jeûner ?
Les jours où l’on peut jeûner
Le jeûne est tantôt louable, tantôt blâmable, et tantôt interdit. Il est louable dans les cas suivants :
1 – Le jeûne du jour d’Arafate (9ème jour de Doul-hija) : pour ceux qui ne sont pas en pèlerinage.
Le Prophète Mohammed (PSL) a dit :
Une absolution de deux années, une année antérieure et une année ultérieure est accordée à celui qui jeûne le jour d’Arafate, et une absolution d’une année passée à celui qui jeûne le jour d’Achoura (le dixième jour de Moharram).
2 – Le jeûne du jour d’Achoura :
Le Prophète (PSL) dit
Dieu remet les péchés d’une année passée à quiconque jeûne le jour d’Achoura. (Recueil de Mouslim)
Le Prophète (PSL) jeûna ce jour-là et recommanda de le jeûner en disant :
Si je suis encore vivant l’année prochaine, et si Dieu le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Moharram.
3 – Le jeûne des six jours du mois de Chawal :
Le Prophète (PSL) dit : Qui jeûne Ramadan, puis le fait suivre de six jours du mois de Chawal est comme celui qui a jeûné toute l’année. (Recueil de Moslim)
Une bonne action est rétribuée au décuple.
4 – Le jeûne de la première quinzaine de Chaabane :
Aïcha a dit : «Je n’ai pas vu le prophète (PSL) jeûner un autre mois que celui de Ramadan et je ne l’ai pas vu jeûner plus de jours qu’au mois de Chaabane.»
5 – Le Jeûne de la première décade de Dhol-hidja :
Le Prophète (PSL) a dit : Il n’y a pas de jours où les bonnes œuvres sur plus agréées de Dieu autant que les 10 premiers jours de Dhol-hidja.
Même la guerre sainte ? lui dit-on.
Même la guerre sainte, répondit le Prophète (sur lui la prière et la paix),
sauf dans le cas d’un combattant qui part avec toute sa fortune pour la guerre sainte et qui n’en revient pas. (Recueil de Boukhari)
6 – Le jeûne du mois de Moharram :
Interrogé sur le meilleur Mois de jeûne, après Ramadan, le prophète (PSL) répondit : C’est Moharram ! (Recueil de Mouslim)
7 – Le jeûne des jours de pleine lune :
C’est-à-dire le 13ème, 14ème et 15ème jour du mois lunaire. Abou Dhar dit: Le Prophète (PSL) nous a recommandé de jeûner les trois jours de pleine lune de chaque mois. Ces trois jours de jeûne équivalent au jeûne de l’éternité. (Recueil de Nassa’i)
8 – Le jeûne de chaque lundi et jeudi :
On rapporte que le prophète (PSL) jeûnait constamment ces deux jours.
Interrogé à ce sujet, il répondit : Les «oeuvres « sont soumises à Dieu tous les lundis et jeudis.
Le Seigneur pardonne tout Musulman (ou croyant) à l’exception de deux personnes en discorde. Il dit «Ajournez ces deux-là» (Recueil d’Ahmed)
9 – Jeûner un jour sur deux :
Le Prophète (PSL) a dit : Le jeûne le Plus agréé de Dieu est celui de David.
La Prière la Plus agréée de Dieu est celle de David.
Il dormait la moitié de la nuit, veillait le 1/3 puis il se recouchait le 1/6.
Il jeûnait un jour et rompait son jeûne le jour suivant. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
10 – Le jeûne pour le célibataire qui n’a pas les moyens de se marier :
Le Prophète (PSL) a dit : Quiconque est capable de se marier, qu’il se marie,
C’est le meilleur moyen d’empêcher les regards et les organes sexuels de commettre des actes immondes.
Celui qui est incapable de se marier., qu’il jeûne
Cela émousse son ardeur. (Recueil de Boukhari)

Les jours où le jeûne est interdit
Voici les jours où l’Islam n’autorise pas le jêune :
1 – Le premier jour des deux Aïds (Fitr et Idh’ha) :
Omar (Dieu soit satisfait de lui) a dit : Le Prophète Mohammed (PSL) a interdit le jeûne de ces deux jours : le jour de l’Aïd-el-Fitr et celui où vous mangez la viande de vos sacrifices. (Recueil de Mouslim)
2 – Les trois jours de « Tach’rik « : C’est-à-dire les trois jours qui suivent le premier jour de l’Aïd Idh’ha à Mina.
Le Prophète (PSL) fit annoncer par un crieur public à Mina
«Ne jeûnez pas ces jours, ils sont des jours de boire, de manger et de plaisir conjugual.»
Dans une autre version, il est dit encore « .. et d’adoration. »
3 – En période de menstrues et de lochies :
Les doctes sont unanimes sur la nullité du jeûne de la femme en cet état.
Le Prophète (PSL) a dit : N’est-ce pas que la femme, en état de menstrues, ne doit ni prier ni jeûner ? (Recueil de Boukhari)
4 – Le malade qui craint pour sa santé ne doit pas jeûner :
Dieu dit : Ne vous suicidez pas, Dieu est plein de compassion pour vous. (Coran, 4 – Les Femmes – 29).

Le jeûne du mois de Ramadan
L’obligation du jeûne du mois de Ramadan
Le Coran et la Sounna ont instauré l’obligation du jeûne du mois de Ramadan. L’unanimité de la communauté musulmane l’a confirmé.
Dieu dit :
– En ce mois de jeûne, Ramadan, fût révélé le Coran,
lumière éclairant la voie aux hommes et témoignage éclatant de Vérité et de Salut.
Quiconque d’entre vous, verra poindre le croissant, jeûne tout le mois. (Coran, 2 – La Vache – 185)
Le Prophète Mohammed (sur lui la bénédiction et la paix) a dit : Les fondements de l’islam sont au nombre de cinq :
– L’attestation qu’il n’y a de divinité qu’Allah ! et que Mohamed est Son Prophète.
L’accomplissement de la prière, de la Zakat, du Pèlerinage et du jeûne du mois de Ramadan. (Recueil de Boukhari et Mouslim).

Les mérites du jeûne du mois de Ramadan
Le mois de Ramadan a des mérites exceptionnels, confirmés par les hadiths, et dépassant les autres mois. Le Prophète Mohammed (PSL) a dit :
– Les cinq prières rituelles,
la prière du vendredi jusqu’au vendredi suivant,
le jeûne du mois de Ramadan jusqu’au Ramadan prochain,
tous ont un effet absolutoire si on évite la graves péchés. (Recueil de Mouslim)
– Qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine,
ses péchés lui seront pardonnés. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
– J’ai vu en songe un homme de ma communauté, haletant de soif.
Toutes les fois qu’il se présente pour boire à un bassin, il en est chassé.
Son jeûne de Ramadan est venu étancher sa soif. (Recueil de Tabarany)
– La première nuit de Ramadan, tout démon, tout djinn rebel est enchaîné.
Toutes les portes de l’enfer sont fermées, aucune ne s’ouvre.
Toutes les portes du Paradis sont ouvertes, aucune ne se ferme.
On appelle « Ô toi qui veux du bien, accours ! Ô toi qui veux faire du mal, cesse ! »
Cet appel est renouvelé chaque soir, et chaque soir Dieu sauve de l’enfer un certain nombre de croyants. (Recueil de Tirmidy)

Mérite des bonnes oeuvres pendant le mois de Ramadan :
Vu le mérite de Ramadan, toute bonne oeuvre accomplie en cette période acquiert une valeur exceptionnelle, telle que
1 – La charité :
Le Prophète (PSL) a dit
– La meilleure charité est celle accomplie pendant Ramadan. (Recueil de Tirmidy)
– Qui donne à quelqu’un de quoi rompre le jeûne,
bénéficie d’une récompense égale à celle de celui qui jeûne sans la diminuer. (Recueils d’Ahmed et Tirmidy)
– Qui donne à manger ou à boire à quelqu’un qui jeûne, d’un bien licitement acquis,
les anges ne cessent de prier pour lui durant Ramadan.
L’archange Gabriel prie pour lui la nuit du Destin.
Le Prophète (PSL) était le plus généreux des humains et plus encore en Ramadan, quand Gabriel venait le voir (Recueil de Boukhari)
2 – La prière de nuit de Ramadan :
Le Prophète (PSL) a dit :
– A qui se lève pour prier pendant les nuits de Ramadan,
avec foi et en comptant sur la récompense divine,
Dieu pardonne ses fautes passées. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
Le Prophète (PSL) veillait les nuits de Ramadan. A la dernière décade, il réveillait toute sa famille, ceux qui étaient capable de prier, grands et petits. (Recueil de Moslim)
3 – La lecture du Coran :
Le Prophète (PSL) redoublait la récitation du Coran, pendant le mois de Ramadan. Gabriel descendait réciter avec lui. (Recueil de Boukhari)
Pendant les prières de Ramadan, le Prophète (PSL) prolongeait plus que d’habitude su récitations. Hodhéfa fit la prière avec lui une nuit.
Le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix) lut les sourates : «La Vache», «La Famille d’Omran» et «Les. Femmes». Il s’arrêtait à chaque verset comportant une menace pour demander protection. Il fit ainsi deux rak’a et voici que Bilal vint lui annoncer la prière de l’aube. (Recueil d’Ahmed et Nassa’i)
Le Prophète (PSL) a dit
– Le jeûne et la prière de Ramadan intercéderont pour l’homme le Jour de la Résurrection.
Le jeûne dira : Seigneur ! je l’ai empêché de boire et de manger pendant le jour.
Le Coran dira : Seigneur ! je l’ai empêché de dormir la nuit.
Accepte notre intercession pour lui (Recueil d’Ahmed et Nassa’i)
4 – La retraite spirituelle à la mosquée :
Elle consiste à garder la mosquée dans un esprit de dévotion pour plaire à Dieu.
Le Prophète (PSL) a fait la retraite la dernière décade de Ramadan et ne cessa de la pratiquer, jusqu’à sa mort. Il a dit :
– La mosquée est le refuge de tout homme pieux.
Dieu a promis à celui qui y fait sa retraite de lui accorder sérénité et miséricorde,
de le faire traverser le « Sirate » – pont jeté sur l’Enfer – pour le faire parvenir à Sa Grâce, au Paradis. (Recueil de Tirmidy)
5 – L’Omra – ou petit pélerinage :
C’est la visite de la Maison Sacrée de Dieu pour y accomplir les tournées rituelles et la marche entre Sala et Marwa. Le Prophète (PSL) a dit :
Une Omra pendant Ramadan, vaut un grand pélerinage en ma compagnie. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
L’Omra est absolutoire durant le temps qui la sépare de l’Omra suivante. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

Comment établir la date du 1er jour du mois de Ramadan ?
Ramadan s’annonce par l’un des faits suivants :
1 – Quand le nombre de jours du mois de Chaabane, précédant Ramadan atteint 30 jours. Le 31ème est sans contredit le 1er Ramadan.
2 – Quand le croissant est visible la veille du 30 Chaabane, c’est le début de Ramadan et il faut jeûner.
Dieu dit :
Quiconque parmi vous verra poindre le croissant, jeûnera tout le mois (Coran, 2 – La Vache – 185)
Le Prophète Mohammed (PSL) a dit :
Jeûnez et rompez votre jeûne à la vue du croissant. S’il est voilé – par les nuages – complétez Ramadan 30 jours. (Recueil de Moslim)
Il suffit, pour confirmer l’entrée de Ramadan, le témoignage d’un seul homme honnête. Le Prophète (PSL) avait accepté l’attestation d’un seul.
Mais pour la rupture du Jeûne, il est exigé le témoignage de deux personnes. Le Prophète (PSL) ne s’était pas contenté d’un seul témoin. (Recueils de Tabarany et Darakatni)
Remarque :
Quiconque voit le croissant de Ramadan doit jeûner, même si son témoignage est récusé. Mais s’il l’aperçoit la veille de la rupture du jeûne, et que son témoignage a été refusé, il doit continuer de jeûner quand même.
Le Prophète (PSL) a dit :
On jeûne quand tout le monde jeûne,
on rompt le jeûne quand tout le monde le rompt,
on célèbre la fête du sacrifice le jour où tout le monde la célèbre. (Recueil de Tirmidy)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *