Search
mardi 12 décembre 2017
  • :
  • :

Majorité présidentielle

La coalition de la majorité présidentielle, conduite par son président, Boulkassoum HAIDARA, a rendu une visite de courtoisie au titulaire du perchoir de l’Assemblée nationale, Issaka SIDIBE, hier mercredi, dans la matinée.

Le président HAIDARA était accompagné, pour l’occasion, par d’autres personnalités de la majorité présidentielle, notamment : Mamadou Kassa TRAORE, Nancouma KEITA, Younouss Hamaèye DICKO, Tiémoko SANGARE, Moriba KEITA, etc.

Selon des sources proches de Bagadadji, cette visite faisait à celle que les députés de la majorité avaient eux-mêmes effectuée, la semaine écoulée, auprès du président IBK, à Koulouba.

La visite de Bagadadji comme celle de Koulouba avait le même but, selon les mêmes sources, celui de contribuer à harmoniser le travail de soutien des groupes parlementaires et extraparlementaires au projet de société du président IBK et au programme d’action qui en découle pour le quinquennat 2013-2018.

« Nous nous élèverons, comme un seul homme, contre toute action visant à ternir l’image du président de la République, quels qu’en soient les auteurs et les motivations qui guident ces derniers. En revanche, nous sommes résolument engagés derrière le chef de l’État dans son combat pour le Mali, rien que le Mali. Nous sommes particulièrement en phase avec le président de la République dans la lutte contre la corruption et pour la bonne gouvernance dans notre pays », ont-ils déclaré en substance au président de l’Assemblée nationale, l’honorable Issaka SIDIBE.

Comme les députés eux-mêmes à Koulouba, les chefs de parti ont positivement apprécié, à Bagadadji, la démarche des plus hautes autorités du pays pour avoir pris les devants dans les fameux dossiers du ministère de la Défense et de l’avion présidentiel, en demandant, de leur propre chef, un audit indépendant des structures appropriées pour ce faire : la section des comptes de la Cour suprême et le Bureau du vérificateur général.

Il ne saurait en être autrement, de l’avis des députés comme des chefs de parti, si l’on sait la détermination du président IBK à lutter contre la corruption et la délinquance financière dans notre pays.

Après avoir martelé la « tolérance zéro » pour tout acte délictuel aux dépens du pays, IBK a déclaré « 2014, année de la lutte contre la corruption », ont-ils rappelé, soulignant être en phase avec le chef de l’État sur ces questions.

En tous les cas, les chefs de parti ont prôné la synergie d’actions en faveur du projet de société du président IBK et du programme d’action gouvernemental couvrant la période 2013-2018, de manière à pouvoir concrétiser les promesses faites au peuple malien. Pour l’honneur et la dignité du Mali et des Maliens, d’est en ouest, du nord au sud, sans exclusive aucune.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *