Search
mercredi 3 mars 2021
  • :
  • :

Mesures. d’atténuation des effets de la COVID-19: la Transition applique le plan IBK

Dans son adresse à la Nation du 10 avril 2020, l’ancien Président Ibrahim Boubacar KEITA annonçait dans les mesures d’atténuation de l’impact de la COVID-19 : « un fonds spécial de 100 milliards de nos francs pour les familles les plus vulnérables sera mis en place, à l’échelle des 703 communes du Mali ». Pour la mise en œuvre de cette promesse, un Programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence (PGTMU) sera bientôt lancé. De quoi s’agit-il ? Qui seront les bénéficiaires ?

L’information a été donnée, vendredi dernier, au cours d’une conférence presse organisée animée par différents responsables des services impliqués dans la mise en œuvre du PGTMU, dans un hôtel de la place.
Quand la pandémie de la COVID-19 a été déclarée dans notre pays, le Gouvernement avait pris des mesures pour atténuer l’impact. Certaines ont été exécutées, telle la prise en charge des factures d’électricité et d’eau des catégories relevant des tranches dites sociales, c’est-à-dire les plus démunies’’, a rappelé Diakaridia DEMBELE, conseiller technique au ministère de l’Économie et des finances, chargé des filets sociaux. Le transfert monétaire aux ménages vulnérables fait partie de la batterie de mesures prises, a-t-il ajouté, précisant que pour la mise en œuvre du PGTMU, c’est ‘’Jigisemejiri’’ qui a été retenu sur la base de sa longue expérience en la matière. L’objectif du Programme, a fait savoir le conseiller technique, c’est d’atteindre l’ensemble du pays ; la première phase concernant Bamako.
Quel est le montant qui sera distribué ? C’est 100 milliards FCFA. Quel est le nombre de bénéficiaires ? 1 million de ménages en situation de vulnérabilité. Quel montant chaque ménage recevra-t-il ? Ce sera 90 000 FCFA. Ces informations ont été fournies par Ali SACKO, Coordinateur du Programme ‘’Jigisemejiri’’, qui a expliqué que le retard dans la réalisation du PGTMU est imputable aux crises successives que le pays a connues.
Pour le Directeur national de la protection sociale et de l’économie solidaire, Mohamed Bassirou TRAORE, le Programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence répond à un impératif de justice sociale.
Quels seront les ménages bénéficiaires ? Koulou FANE, spécialiste des transferts monétaires du ‘’Jigisemejiri’’ répond : les ménages très vulnérables dont les activités ont été impactées par la maladie à Coronavirus. Il s’agit concrètement des ménages qui souffrent de l’insécurité alimentaire.
Comment se fait le ciblage des bénéficiaires ? Le responsable du volet social de ‘’Jigisemejiri’’ apporte des éléments d’éclairage. Il se fera sur la base du Registre social unifié qui est une grande base de données, et l’actualisation de ce Registre social unifié par l’identification de nouveaux ménages à travers un questionnaire COVID ; l’identification de nouveaux ménages, à travers des comités de ciblage composés des représentants de différentes couches de la communauté.
L’on précise que les personnes déplacées qui répondent aux critères d’éligibilité sont prises en compte par le présent Programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence dont le lancement devrait intervenir bientôt. D’ailleurs, fait-on savoir, un premier décaissement de 5 milliards FCFA a eu lieu. Aussi, informe-t-on, ce sont des structures spécialisées qui sont sélectionnées pour opérer des transferts aux ménages retenus, à charge à elle de produire à la fin de l’opération un rapport sur les activités menées. Toutes choses qui devraient permettre une traçabilité de l’argent.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *