Search
samedi 23 octobre 2021
  • :
  • :

Mme Sy sur PLan d’action du gouvernement: ‘‘les préoccupations sont prises en compte’’

Suite à la présentation du Plan d’action du gouvernement du Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA, devant le CNT, vendredi dernier, Mme Sy Kadiatou SOW, l’une des figures de proue de la contestation conte le régime défunt du président IBK a lancé un appel à la mobilisation de tous les Maliens derrière les autorités de la transition. Selon elle, les axes déclinés dans le Plan d’action prennent en compte les préoccupations exprimées par le Peuple malien et qui ont été portées par le M5-RFP en 2020.

«Au M5, nous n’avons pas fait ce combat dans le but d’obtenir des postes. Si c’était le cas, on pouvait le faire dans le gouvernement de IBK avant le coup d’Etat du 18 aout 2021.
Après le coup d’Etat, nous avons été appelés, mais nous avons demandé des garanties pour un changement de gouvernance.
Nous avons demandé qu’il y ait un accord entre nous (M5) et les militaires qui garantit la rupture dans la gouvernance, car il ne s’agissait pas pour nous de combattre la personne de IBK, mais de se battre pour un changement de système.
Nous avons souhaité l’avènement de la bonne gouvernance. C’est dans ce sens que nous avons signé un Accord, avec les auteurs du coup d’Etat, qui prend en compte nos préoccupations.
Je crois que nous sommes aujourd’hui dans la bonne voie, mais les efforts doivent continuer.
Le Premier ministre a présenté hier (NDLR vendredi 30 juillet) son Plan d’Action qui prend en compte les dix points et les sept mesures que nous avons préconisés pour la stabilité, la refondation du Mali.
Mais, il ne suffit pas faire le discours, mais le traduire en action concrète pour le développement et la stabilité.
Pour le M5, cela n’est pas possible sans que tous les acteurs ne se mobilisent autour des autorités pour la réalisation de ces objectifs qui doit aboutir à la sortie de crise. Je suis convaincue que les Maliens iront dans ce sens.
Nous y tenons comme à la prunelle de nos jours. Il faut que nous assurions que ce que nous avons relevé comme préoccupations essentielles des Maliens et qui ont encore été rappelées par le Premier ministre dans la présentation de son Plan d’action gouvernemental. Nous devons nous assurer que ces préoccupations seront bel et bien prises en compte. Il reste la mise en œuvre de ce qui été dit. Et cela ne peut pas se faire sans la mobilisation de tous. Ça ne peut pas se faire sans l’adhésion des acteurs politiques et de la société civile.
Il est important qu’on arrive à obtenir l’adhésion de la très grande majorité des Maliens pour que tout ce qui été annoncé puisse être mise en œuvre dans l’intérêt du Mali. C’est ça qui est le plus important.
Il faut qu’il y veille aussi. Et chacun, au niveau de son organisation, doit le faire, et c’est ça aussi soutenir la transition».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *