Search
samedi 16 février 2019
  • :
  • :

Modernisation des infrastructures sportives: le directeur national des sports expose ses projets

Le directeur national des sports, Ibréhima FOMBA, a présenté, hier dimanche, au stade Ouezzin Coulibaly à la presse ses mesures de protection des infrastructures sportives. En proie à la prédation, il envisage d’aménager des espaces libres de plusieurs stades de Bamako et le champ hippique de Bamako.

M. FOMBA animait la conférence de presse sur le report de la 57e édition de la Coupe du Mali ainsi que ses projets pour la rentabilité des infrastructures sportives du pays.
Placée sous la présidence du chef de l’État, Ibrahim Boubacar KEITA, la 57e édition de la coupe du Mali n’a pu se tenir à la date prévue. Selon M. FOMBA, ce report s’imposait pour une meilleure implication de l’État dans l’organisation de cette compétition. D’autre part, il y avait un risque d’affrontement entre des supporteurs. Au nom de la quiétude et le respect de l’ordre public, le report était le mieux indiqué, a estimé le directeur national.
« On ne peut pas faire venir le président de la république présider une rencontre de football dans un contexte de mésentente, de désaccord », a-t-il soutenu, déplorant que le secrétaire général de la FEMAFOOT, Ségui KANTE, les a ignoré dans l’organisation de cette édition. En la matière, a-t-il précisé, les textes impliquent la direction nationale des sports à l’organisation de la finale de la coupe du Mali. Au mépris de ces textes, il a fustigé le comportement du Secrétaire général de la FEMAFOOT en impliquant le protocole de la Présidence à l’organisation.
En outre, M. FOMBA juge mal la connexion entre M. KANTE et le bureau de Mamoutou TOURE dit Bavieux. Il estime que le Secrétaire général devait se mettre au-dessus de la mêlée. En le faisant, il allait démentir son soupçon de neutralité, pense-t-il.
« Notre crime, c’est de vouloir faire respecter les textes. Nous ne sommes dans aucun clanisme. Nous considérons qu’il n’y a pas eu d’élection le 8 octobre dernier. Donc, nous ne reconnaissons personne pour le moment comme étant le président de la FEMAFOOT. Pour l’instant, on attend la décision de la FIFA », a déclaré M. FOMBA.
Interrogé sur le sort des clubs maliens pour les compétitions africaines de football, M. FOMBA a précisé que les équipes des demi-finales de la coupe du Mali seront les représentants du pays.
« Avec M. KANTE, nous allons nous comprendre afin qu’il puisse communiquer le nom de ces 4 clubs des demi-finales à la CAF. Je suis sûre que nous allons nous entendre si réellement le combat est pour l’intérêt du Mali », a indiqué le conférencier.
Après le report de la finale de la Coupe du Mali, des individus ont tenté d’attaquer le domicile du ministre des Sports à Yirimadio. Sur cette affaire qualifiée inadmissible par M. FOMBA est ouverte une enquête pour démasquer les auteurs.
Abordant le 2e sujet, le directeur national des sports a déploré que nos d’infrastructures sportives sont illégalement occupées par des populations. Contre cette situation, M. FOMBA a affirmé avoir élaboré plusieurs projets pour rendre rentables ces infrastructures.
« Aucune infrastructure au Mali ne peut se prendre en charge. Cela est inadmissible. On ne travaille pas ou on ne prend pas en compte l’argent mis dans la construction de ces infrastructures », a-t-il dénoncé.
Dans ses projets, M. FOMBA a identifié le stade du 26 mars, le stade Omnisport Modibo KEITA et le champ hippique où il envisage de construire des magasins, des terrains de football, des piscines olympiques, des restaurants, etc. En plus de protéger les espaces des infrastructures, l’objectif de ces projets est de permettre aux responsables de ces lieux d’être un peu autonomes financièrement.
En guise d’exemple, le projet du champ hippique nécessitera 4 milliards FCFA. Il affirme avoir des partenaires prêts à le financer. La réalisation de ce projet prévoit la construction de 300 magasins, un hôtel, une piscine olympique, des terrains de football, de Maracaña, des écuries modernes, etc.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *