Search
dimanche 17 novembre 2019
  • :
  • :

Motion de censure: le Premier ministre SBM exit ?

La motion de censure, qui tient en haleine la République, depuis plusieurs jours à présent, a fait l’objet d’une réunion de crise des députés du Rassemblement Pour le Mali (RPM), jeudi dernier, au siège du Parti. Les discussions, comme le prédisaient certains, n’ont pas tourné à la confrontation, puisqu’une position commune a été dégagée pour la remise d’une motion de censure, dès la prochaine séance publique à l’Assemblée nationale, à savoir ce jeudi 18 avril.

L’heure est grave et l’enjeu est de taille : sauver le bateau Mali qui prend de l’eau de toute part, en se positionnant clairement sur une motion de censure contre le Gouvernement qui semble avoir atteint son seuil de compétence.

Selon nos sources, les députés ont précisé que leur démarche n’était nullement dirigée contre le Président IBK, Président fondateur du RPM. Mais qu’il s’agit de ne pas ramer à contre-courant des préoccupations des populations dont ils sont investis de la confiance.

Sur l’objet de la réunion, à savoir une motion de censure contre le Gouvernement, il n’y aurait pas eu trop de mal à obtenir un consensus. Ladite motion, rapportent nos sources, sera déposée dès jeudi prochain. Ce, conformément à l’article 96 du Règlement intérieur de la 5e législature 2014-2018 qui stipule : ‘’le dépôt des motions de censure est constaté par la remise au Président de l’Assemblée nationale, au cours d’une séance publique, d’un document portant l’intitulé « Motion de Censure » suivi de la liste des signataires d’au moins un dixième (1/10) des membres de l’Assemblée nationale’’.

L’on apprend de sources proches de la réunion que le Président du RPM, qui en a été informé des conclusions, en a pris acte, et promis de les porter au niveau du Bureau politique national pour son onction.

SBM vit-il ses derniers jours à la Primature ? Rien n’est moins sûr. Et pour cause, en plus du Groupe parlementaire RPM, il est également dans le viseur du Groupe parlementaire VRD dont les voix ne manqueront certainement pas à l’heure du vote. L’on apprend que des députés membres du Groupe parlementaire APM dont est membre l’ASMA/CFP du Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA, seraient solidaires de la démarche du RPM.

Autant dire que le sort du Premier ministre est presque scellé.

Pourtant, de sources bien informées, il lui resterait encore une carte à jouer. En effet, apprend-on, en pleine tempête, le Président IBK aurait renouvelé sa confiance à son Premier ministre, il y a quelques jours. Bravade d’un Président qui se fait un point d’honneur à tenir tête à ses contempteurs ? En tout cas, rapportent les mêmes sources, les députés se montrent déterminés à affronter n’importe qui qui se dresserait en travers de leur chemin menant à la motion de censure contre le Gouvernement. Pour ce faire, des menaces d’exclusion du Parti sont clairement proférées. Ainsi, ceux qui sont écartelés entre loyauté envers le Président IBK et leur devoir de servir l’intérêt de ceux qui ont placé leur confiance en eux sont donc bien avertis. Nos sources indiquent que les députés seraient même prêts à aller au clash avec le Président IBK, parce que comme ils l’ont dit, il ne s’agit pas de servir le Président IBK, mais l’intérêt supérieur du Mali qui est en perdition.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *