Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Mots pour maux: famille présidentielle, le talon d’achille

A peine la prestation de serment terminée, les Maliens découvrent sous un nouveau visage le président de la transition. L’homme au masque, au treillis des forces spéciales et à la barbe broussailleuse au teint du terrain a laissé place à un nouvel Assimi.
Tenue de cérémonie pour officier supérieur, barbe bien arrangée et surtout un teint plus brillant que celui du 18 août! Le temps en haut fait des miracles qui dépassent de loin les plus grands salons esthéticiens de Bamako.
En plus du nouvel Assimi, les Maliens découvrent aussi la nouvelle première dame de la transition et oui les mots ont tous leurs sens : Première dame de Transition.
Madame Goita vole la vedette à son Mari qui est pourtant l’homme à la tête de la place la plus convoitée du pays. Les réseaux sociaux s’enflamment et les griots aussi! En général si les hommes sont insensibles aux flatteries à deux balles de nos hommes de castes, les femmes elles n’y résistent point (n’y voyez surtout du machisme, mais c’est un constat).
Le même jour, sur une autre chaîne de la place, les Maliens découvrent Assimi Senior, le père de Goita, un capitaine retraité de l’armée.
Comme le président, sa famille inconnue hier du grand public est sous tous les projecteurs. Et ce n’est pas sans conséquence. Le plus souvent quand certains n’arrivent pas en entrer chez le président, chez le ministre ou autre, quoi de plus facile que d’entrer par la famille ?
C’est ainsi que beaucoup iront désormais par le canal infaillible de la famille: la femme étant la conseillère principale et le père le conseiller le plus écouté. Inutile d’égrener ici ô combien les familles peuvent avoir de l’influence sur un membre haut placé.
Dans notre cas, la famille peut être un handicap et une menace à la fois pour le nouveau président qui se dit de la rupture. Désormais il n’aura plus droit à une vie privée : les Maliens s’immisceront de fond en comble dans : sa famille immédiate, sa belle-famille, sa famille au sens large. Toute nomination d’un proche sera très mal accueillie et portera préjudice au nouveau pouvoir! On scrutera aussi les voitures de madame et des enfants ainsi que les habitations des parents. Le moindre petit confort de plus mettra de l’huile au feu.
Un conseil: tenez loin vos familles et des médias, et des réseaux sociaux, surtout des postes publics: même ceux dits compétents!
Ceci est valable pour non seulement le président de la transition, mais aussi les présidents des institutions. Un dernier point, évitez surtout les événements sociaux: les baptêmes et mariages mondiaux. Les clichés où on verrait nos dames bien parées distribuer des billets de banque ne feront qu’exaspérer les Maliens surtout ceux-là qui croient en vos discours.
Le Malien n’aime pas Malien, c’est surtout les proches mêmes qui font souvent fuiter sur les réseaux sociaux les extravagances pour du « m’as-tu-vu » et qui se retournent contre les responsables. La rupture commence aussi à la maison.

M. ASSORY




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *