Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Mots pour maux

Et revoilà les cassandres de sortie et, qui se mettent à prédire toutes les catastrophes au Tchad sur fonds de tribalisme exacerbé. Cependant, j’interpelle les africains en général et, en particulier ceux du G5 SAHEL , du Mali ainsi que les responsables des forces BARKHANE et Minusma , pour n’avoir pas aidé le Tchad à tuer dans l’oeuf cet énième mouvement de rébellion. Un Tchad dépouillé on le sait, dépouillé de plus de 2000 de ses soldats , justement déployés au sein de la Minusma et détachés au service du G5 SAHEL.
Un Tchad et son chef, autres victimes de la crise libyenne de 2012 dont les occidentaux n’ont pas su assurer d’après le Maréchal lui même, le SERVICE APRÈS VENTE.
Aussi j’attends très rapidement la réaction de l’Union africaine et des chefs d’État et de gouvernement du G5 Sahel. Et ce retard à l’allumage de ces derniers sur les autorités françaises n’absout nullement le Conseil de sécurité de l’ONU et de son Secrétaire général.
Mais c’est d’abord à nous africains de montrer la voie à tous.
Toutefois, j’ai foi qu’on ne laissera pas le Tchad s’effondrer non pour les beaux yeux des Tchadiens mais pour simplement éviter la dislocation finale de l’espace sahelo saharien.
Aussi, faire croire que les différentes interventions militaires de la France au Tchad, ne se faisaient qu’au bénéfice exclusif d’Idriss Deby Itno et de son régime serait totalement malhonnête.
Mais il est tout de même grandement temps que l’Afrique tourne maintenant le dos à la cause tribale. Car ce dont il est réellement question aujourd’hui au Tchad et hier en Côte d’ivoire et avant avant-hier au Mali, n’est autre que l’antagonisme tribal habilement habillé du vernis de la lutte pour la démocratie et de la bonne gouvernance.
Et cela ne peut que faire prospérer l’esprit de vendetta dans nos pays qui ne pourront jamais ainsi se développer pour le bonheur des populations. Voilà pourquoi nous ne devrions toujours avoir à l’esprit que la paix , la cohésion, l’union sacrée entre nous dans tous nos pays pour pouvoir faire face à l’essentiel, nos pays et leurs peuples.
Boubacar Karamoko COULIBALY

Toure Abdoul Karim: ‘’ Les tchadiens sont en deuil, les maliens sont inquiets…’’
« Les tchadiens sont en deuil, les maliens sont inquiets après l’envoi d’un millier de militaires tchadiens pour sauver le Mali.
Nous sommes les rois paresseux de la planète. Nous avons construit des légendes fausses sur ce que nous voulons penser ou croire de nous-mêmes.
Nous avons tellement cultivé la paresse, l’ignorance caractérisée, au point d’être les premiers consommateurs de tout et cela avec l’illusion que nous avons nourri et entretenu, croyant que nous avons tout pour acheter tout. Même coton tige, c’est chinois qui le fabrique pour nous le vendre. Sécurité, nous payons. Ce que nous mangeons, comme le riz par exemple, nous payons. Et avec les trompettes et les tambours, nous affirmons que nous avons tous ceux-ci au Mali : la terre en abondance, la force physique en abondance, les matières en abondance, avec des millions d’ouvriers de réserve vivant dans la périphérie de l’histoire et sans compétence, aucune.
C’est le grand malheur du misérable assis dans une pirogue sur le fleuve et qui succombe de soif.
Il y a des mercenaires en Libye aussi, au Soudan, en Somalie et dans beaucoup d’autres pays du sahel. Réactiver vos experts pour que la banque mondiale et la banque européenne vous débloquent les sous pour acheter le service de ces mercenaires.

Touré Abdoul Karim »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *