Search
dimanche 7 mars 2021
  • :
  • :

Opération 1000 tracteurs subventionnés: le ministre satisfait du rythme de livraison

Dans le souci de répondre efficacement aux doléances des paysans relatives à la livraison des tracteurs subventionnés lors de sa tournée en 3è région, le ministre de l’Agriculture, Kassoum DENON, s’est rendu, samedi dernier, à l’Usine Mali tracteurs à Samanko, pour constater l’effectivité de l’enlèvement des tracteurs du programme présidentiel.

Dans l’enceinte de l’usine, le ministre DENON a eu un entretien avec le directeur général adjoint, Sékou DIALLO, qui lui a fait l’état des lieux de la livraison.
Selon le DGA de l’usine Mali tracteurs, la livraison des tracteurs aux paysans à leur niveau a commencé depuis deux mois maintenant et l’opération se poursuit avec satisfaction.
Le ministre a également eu droit à une visite guidée de l’usine pour voir comment le travail de montage se déroule.
Selon le ministre, cette visite avait pour objectif de venir constater de visu le rythme d’enlèvement des tracteurs par les producteurs et s’assurer de la mise en place de tous les moyens qui concourent à assurer une production saine et vitale pour le pays.
«Nous sommes venus constater dans quelle condition les tracteurs sont enlevés et comment ils seront utilisés. Nous avons été satisfaits de constater que les tracteurs sont en train d’être enlevés. Mais ce qui y a lieu d’effectuer est de faire en sorte que le rythme puisse être davantage accéléré car l’hivernage est déjà là », a fait remarquer le ministre DENON.
Il a rassuré que du côté de son département, les 1000 dossiers ont déjà été transmis au pôle bancaire qui est en train de faire des examinassions. A son avis, c’est à ce niveau que le rythme peut paraître un peu lent, compte-tenu de certaines exigences.
Pour remédier à cela, le ministre DENON a fait savoir que le département se propose de rencontrer, samedi dernier dans la soirée, les responsables du pôle bancaire pour les demander d’accélérer le traitement des dossiers compte tenu de l’engouement des producteurs.
« Sur les 1000 tracteurs, plus de 600 sont déjà enlevés. Nous avons constaté que les paysans sont très enthousiasmés face à cette initiative présidentielle. L’initiative va se poursuivre pour les campagnes à venir, car dans le projet de société du Président de la République, il propose aux Maliens de relever le taux d’équipement de 40 à 60%. Cette initiative ne concerne pas que les tracteurs, la gamme sera élargie à d’autres matériels agricole, notamment les moissonneuses-batteuses, les semoirs mécanisés, les trieuses pour les éleveurs et d’autres matériels pouvant permettre aux producteurs d’aller plus vite pour la mise en valeur des terres. L’initiative va continuer et en prévision nous avons 600 à 800 tracteurs qui vont être encore mis dans le circuit, plus un certain nombre de motoculteurs prisés dans les zones aménagements comme l’office du Niger. Il est aussi prévu de mettre à la disposition des producteurs de riz des moissonneuses-batteuses », a affirmé le ministre DENON.
Avec le rythme d’enlèvement qu’il a constaté, le ministre a indiqué que normalement dans 2 à 3 semaines tous les tracteurs seront livrés aux bénéficiaires.
Il a précisé que compte-tenu des critères retenus au départ, quelqu’un d’autre ne peut pas enlever le tracteur d’un autre à sa place.
Le ministre DENON a tenu à faire cette précision, car certains paysans envoient leur fils ou leur cousin alors qu’à l’origine ceux-ci n’étaient pas sur le dossier, ce qui crée des difficultés. C’est pourquoi pour des raisons de prudence la Commission voudrait ne pas livrer les tracteurs qu’aux vrais bénéficiaires dont les dossiers ont été validés.
Le ministre DENON a lancé un appel aux bénéficiaires de venir eux-mêmes enlevés les tracteurs que d’envoyer des gens à leur nom.
Le ministre de l’Agriculture a saisi l’occasion pour échanger avec des bénéficiaires qui étaient venus enlevés leurs machines agricoles. Ceux-ci ont jugé l’initiative salutaire et ont formulé des bénédictions pour sa pérennisation.
Par ailleurs, cette sortie sur le terrain a été mise à profit par le ministre DENON pour s’assurer auprès des responsables de l’usine que la préoccupation des paysans quant aux pièces de rechange est prise en compte.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *