Search
vendredi 30 juillet 2021
  • :
  • :

OSRAO et Covid-19: responsabilisation des conducteurs et des usagers

Notre Pays, à l’instar des autres pays de la CEDEAO, a célébré, ce samedi 8 mai, la 13e Édition de la journée l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO). Le thème de l’édition 2021 portait sur : « la sécurité routière face à la pandémie mondiale de Covid-19 ». La cérémonie de lancement des activités était présidée par Makan Fily DABO, ministre des Transports et des Infrastructures, à la Gare des SOTRAMA, face au VOX. Il qui avait à ses côtés, DOUMBIA Diadji SACKO, Directrice générale de l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER), ainsi que les syndicats des transporteurs.

Makan Fily DABO, dans son discours d’ouverture, a tout d’abord rappelé qu’après plusieurs années de concertations entre les pays de l’Afrique de l’Ouest, l’Organisation pour la Sécurité Routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO) a vu le jour, officiellement le 8 mai 2008, sous les auspices de la Commission de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Son siège est à Abuja au Nigeria.
Selon le ministre DABO, la première Assemblée Générale de l’OSRAO s’est tenue à Bamako les 3 et 4 novembre 2008, au terme de laquelle le Mali s’est engagé, à l’instar des autres pays membres de la CEDEAO, à faire de la lutte contre l’insécurité routière un combat d’envergure nationale et sous régionale.
Il a informé que cette Journée du 8 mai, a été consacrée à la sécurité routière à partir de 2014, conformément à une recommandation de la 5e session de l’Assemblée Générale de l’OSRAO tenue du 14 au 18 octobre 2013, à Ouagadougou, Burkina Faso.
Cet engagement des pays membres de l’OSRAO, selon Makan Fily DABO, s’inscrit dans la vision des plus hautes autorités de notre pays qui ont adopté la Stratégie nationale de Sécurité routière 2021-2030 et son Plan d’action 2021-2025 approuvés par le Décret n° 2021-0123/PT-RM du 26 février 2021.
Au cours de cette journée, la population et les usagers des SATRAMA ont été sensibilisés, non seulement, au respect strict des dispositions du Code la route, mais aussi, à l’adoption du protocole sanitaire, notamment le port du masque, le lavage des mains, l’utilisation des solutions hydro alcooliques et la distanciation sociale.
L’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER), à travers le ministère des Transports et des Infrastructures a procédé à la remise symbolique des kits sanitaires (gel hydro alcoolique, masques, savons …) aux syndicats des chauffeurs et conducteurs routiers pour la lutte contre le Covid-19.
De son côté, le syndicat des chauffeurs et conducteurs routiers a remercié l’ANASER et son Département de tutelle pour ce geste symbolique en la faveur du secteur des transports. Cela prouve, selon leur porte-parole, une marque de considération des chauffeurs et transporteurs routiers par les autorités nationales, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Il a rassuré que ces camarades feront bon usage de ces kits, afin de lutter efficacement contre cette pandémie à Coronavirus dans leur secteur.
Après la Gare des SOTRAMA, face au VOX, les équipes de l’Agence nationale de sécurité routière et du Comité national de Sécurité routière (CNSR), sous l’égide de la Directrice générale de l’ANASER, Diadji SACKO ont été déployées au niveau des principales Gares routières de Bamako et de Kati pour sensibiliser les transporteurs et les usagers des SOTRAMA.
Dans les régions, nous fait-on savoir, des équipes de l’ANASER et des représentants des associations de sécurité routière ont également procédé à la même sensibilisation au niveau des principales Gares routières. Il s’agissait des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou.
Ce thème interpelle l’usager de la route à adapter son comportement sur la route au contexte de Covid-19. Il est donc indispensable d’entreprendre des actions de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route qui sont les principaux vecteurs de la pandémie à Coronavirus, sensibilise-t-on.
À noter que l’événement s’était déroulé dans le respect strict des gestes de barrières contre la propagation du COVID-19.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *